Quand la cuisine la joue piano de cuisson

Revisité au fil du temps et selon les tendances, le piano de cuisson est de retour dans les cuisines contemporaines pour sublimer nos intérieurs tout en les parfumant…
Par Emily Blaise

Photos : Falcon –

D’où viennent ces fameux fourneaux ?

Originaires de l’Angleterre, les fourneaux existent depuis près de 300 ans. Mais vous les connaissez certainement mieux sous le nom poétique et chantant de « pianos de cuisson ». C’est avec nostalgie que l’on pense à ces authentiques fourneaux… On se remémore les bons souvenirs lorsqu’on regardait nos grands-mères concocter les repas de famille dans ces grandes cuisinières ! D’antan, elles étaient principalement fabriquées en fonte et alimentées au charbon ou au bois. Elles permettaient aussi de chauffer les pièces à vivre. Elles ont ensuite été assimilées à un objet rétro plutôt démodé, coûteux et imposant.

Photos : Godin / Intérieur d’Hier et d’Aujourd’hui – Photos : Godin / Intérieur d’Hier et d’Aujourd’hui –

De retour…

Force est de constater que le piano de cuisson dévoile son nouveau jour… En effet, grâce à un mélange de technologie et de modernité, de réelles innovations ont été intégrées à cet authentique instrument gastronomique. Et nombres de professionnels utilisent ce multifonction pour cuisiner des mets succulents… Néanmoins, ils ne sont pas conçus exclusivement pour les professionnels ou les initiés, bien au contraire ! Alors fuyez ces a priori à coup de cuillère en bois ! Si vous êtes novice c’est un outil idéal pour apprendre à cuisiner.

Photos : Bosch / Labrieyre – Photos : Bosch / Labrieyre –

Un goût sur-mesure !

Plus qu’un outil culinaire c’est un meuble déco qui prend place au cœur de la pièce ! La mode fait autant partie de la cuisine qu’elle n’est présente dans notre dressing. Ainsi pour les plus audacieux, certains modèles de pianos sont extravagants comme le « Union Jack » de Falcon, à l’effigie du drapeau anglais. Plus contemporain, vous avez des modèles unis : vert pomme, rouge framboise ou violet. Et oui car les couleurs, c’est bien connu, suscitent l’envie de cuisiner ! Chaque détail a son importance pour un piano du design des boutons jusqu’à la plus petite finition, tout peut être sur-mesure. Acier et fonte pour la structure, électricité, gaz, bois ou fuel pour la combustion et laiton, chrome, cuivre ou encore métal pour les détails et finitions.
Plus long, large et lourd qu’une gazinière traditionnelle, le piano peut s’étendre jusqu’à plus de 2 mètres de long selon les modèles ! Et ils sont dotés de fours grande capacité jusqu’à 125 litres. Même si les pianos restent plus chers à l’achat, ils n’ont pas joué toutes leurs notes…

Photos : Lacanche / Delaubrac – Photos : Lacanche / Delaubrac –

Côté prix

En moyenne, les prix d’entrée de gamme sont de 900 € pour des produits de marques généralistes. Pour les fabricants spécialisés, les premiers prix démarrent autour de 2000 € et peuvent grimper jusqu’à 30 000 €. Certes l’acquisition de ces cuisinières semi-professionnelles représente un investissement onéreux néanmoins la qualité est optimale et la garantie très longue… Certains modèles assurent une pérennité d’utilisation jusqu’à 50 ans, c’est donc investir durablement !

Photos : Rosières / Smeg – Photos : Rosières / Smeg –

Les leaders du marché

Au départ marché de niche, les pianos de cuisson se démocratisent et on constate l’arrivée de nouveaux entrants. Falcon, originaire de Grande-Bretagne, est devenu une filiale du groupe Aga Rangemaster (tout comme La Cornue). Le groupe Aga a pris la décision de s’industrialiser et de produire massivement les modèles phares afin de réaliser des économies d’échelle. Delaubrac a misé sur le volume pour proposer des modèles à des prix plus attractifs tout en restant dans le cœur du haut de gamme artisanal. Lacanche reste sur ses positions et défend ses méthodes artisanales pour la fabrication de ses fourneaux. D’autres marques sont présentes et reconnues sur le marché français comme Labrieyre, Godin et Rosières pour les marques généralistes. Toutefois le marché italien se développe fortement avec Ilve et Smeg qui se sont implantées en France et plus récemment Fratelli Onofri.

Photos : Wanders / Labrieyre / Falcon – Photos : Wanders / Labrieyre / Falcon – Photos : Wanders / Labrieyre / Falcon –

Innovations écologiques

Un électroménager qui a la côte auprès des professionnels, du grand public et des écolos ? L’éco four ! C’est un four 2 en 1, plus précisément un four modulable. Grâce à une paroi séparatrice vous pouvez diviser votre four en deux. Ainsi, selon le nombre de convives à table vous adaptez la juste taille nécessaire. Vous pouvez conjuguer des recettes et économiser de l’énergie sans altérer la puissance de chauffe. Le développement des technologies permet de répondre à de nouvelles exigences : des pianos à induction. Les plaques à induction sont une révolution ! Faible consommation d’énergie, performance maximale, sécurité accrue et en prime un entretien facile. Cerise sur le gâteau : la baisse du poids des fourneaux. Suite à l’alliance fonte et acier, la structure pèse en moyenne entre 100kg et 300kg contre une tonne auparavant.
Publié le 12/10/2012 par La rédaction
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK