Une extension pour la cuisine… avec ossature en bois!

Propriétaire d’une belle maison de type 1930 à Douai, Franck a fait appel à l’architecte Jérémy Chocraux de l’agence. Notes de Styles pour réaménager son espace de vie .

ExtensionPhotos : Sebastien Hamelin – Extension

MEILLEURE ISOLATION

« L’hiver, nous avions 13°C dans la cuisine ! ». Pour mieux isoler et optimiser leur espace de vie, il y a un an, Franck et son épouse, propriétaires d’une belle maison 1930 avec vue sur les péniches du port marinier de Douai Dorignies, ont fait appel à Jérémy Chocraux, architecte de l’agence Notes de Styles. « Située sous une belle verrière d’époque, la pièce souffrait d’une mauvaise isolation qui laissait la chaleur, le froid et la pluie s’infiltrer à l’intérieur ».

Afin de remédier à ces problèmes tout en optimisant le rez-dechaussée, Jérémy Chocraux a imaginé une extension en bois. « L’objectif était de créer une pièce beaucoup plus contemporaine et au goût du jour » précise celui-ci. « Un espace qui soit convivial, où il fasse bon vivre en famille et qui soit plus dans l’esprit du reste de la maison ».

Mission réussie : aujourd’hui, Franck, son épouse et leurs enfants prennent plaisir à s’asseoir autour du large îlot central à l’heure du repas. « Souvent lorsqu’on reçoit des copains à la maison, tout le monde s’attable et me regarde faire la cuisine en buvant un verre. C’est très chaleureux », ajoute le maître des lieux.

>> Découvrez l’agencement idéal d’une 1930!

ExtensionPhotos : Sebastien Hamelin – Extension

Ambiance loft

Côté décoration, l’architecte a imaginé une ambiance loft en installant deux lampes à suspension au design industriel au-dessus de l’îlot de travail. Un petit clin d’oeil au passé ouvrier de la région ! Pour structurer la pièce, le sol a été couvert de larges carreaux gris rectangulaires qui se marient joliment aux murs prune et anthracite. 

Dans un coin, l’ancienne cheminée a été rasée et remplacée par un poêle à bois moderne qui crée une atmosphère à la fois contemporaine et chaleureuse.

LE DÉTAIL

La toiture terrasse est dotée de trois fenêtres afin de maximiser l’apport de lumière naturelle.

ExtensionPhotos : Sebastien Hamelin – ExtensionExtensionPhotos : Sebastien Hamelin – Extension

CONSTRUIRE EN OSSATURE BOIS

Les propriétaires de la maison ont opté pour une extension en ossature bois plus écologique et… surtout économique ! « Il faut compter 1200 € du m2 contre 1400 ou 1500 € en maçonnerie traditionnelle » confirme Jérémy Chocraux. De forme rectangulaire, la structure en bois est dotée d’une toiture terrasse en membrane et de trois fenêtres de type Velux® afin de maximiser l’apport de lumière naturelle. 

« Nous avons fait sauter le sol et nous avons coulé une dalle isolée » poursuit l’architecte. Trois mois de travaux ont été nécessaires pour transformer la pièce à vivre. Construite selon les normes de la RT 2012, l’extension est particulièrement bien isolée. « Il y a une épaisseur de laine minérale de 14 centimètres dans les murs et de 30 centimètres dans le plafond » précise l’architecte. 

« Le poêle à bois, c’est plus pour le fun ! » ajoute le propriétaire des lieux. « Désormais, nous n’avons plus besoin de chauffer. Nous avons supprimé les anciens radiateurs en fonte qui étaient devenus obsolètes et nous allumons un feu juste pour le plaisir ». Enfin, une baie vitrée à galandage permet d’ouvrir totalement le nouvel espace de vie sur l’extérieur.

 

Vous avez apprécié la visite? Partagez la!

>> La cuisine s’invite aussi dans votre véranda!

ExtensionPhotos : Sebastien Hamelin – Extension

Sophie Hélouard
Publié le 06/05/2014 par Sophie Hélouard
Si c’était un élément de décoration de la maison, Sophie serait sans doute un bow-window. Pour se percher et regarder le monde. Journaliste free-lance ascendant « presse écrite », elle aime observer ce qui l’entoure, s’imprégner de l’air du temps et décrypter les dernières tendances. To hygge or not to hygge, that’s the question…
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK