Le jardin aux oiseaux

Pourquoi attirer des oiseaux au jardin ? Pour les observer et se réjouir de leurs gazouillis, mais aussi parce qu’ils constituent de précieux alliés du jardinier. Par Frédérique Brillot

jardin aux oiseauxPhotos : Photos : Sébastien Hamelin – jardin aux oiseaux

Et l’écologie devient esthétique

Dès l’entrée de la propriété de Gérard Hennion, à Bersée dans le Pévèle, le ton est donné. Le porche abrite un mur végétal original composé de carrés de galets blancs et de plantes. La vaste terrasse d’ardoise noire à l’arrière de sa maison accueille une multitude de jeux d’eau, ainsi que des sujets qui ne se plairaient pas dans le jardin : une collection de cactées dans des pots cassés, ou des sujets acidophiles comme un gracieux petit érable du Japon. A côté, l’apprenti a permis au maître des lieux de tester la méthode du toit végétalisé de crassulacées. Une technique, parmi bien d’autres, qu’il explique avec verve et passion au public. Car si Gérard ouvre régulièrement son eden aux visiteurs, c’est avant tout pour partager avec eux son savoir-faire et les convertir, preuves vivantes à l’appui, au jardinage écologique. Il est en effet l’ancien responsable des espaces verts et enseignant du prestigieux Institut horticole de Genech, implanté tout à côté.

jardin aux oiseauxPhotos : Photos : Sébastien Hamelin – jardin aux oiseauxjardin aux oiseauxPhotos : Photos : Sébastien Hamelin – jardin aux oiseaux

Des plantes à graines et fruits

A partir de 2003, il a commencé à aménager son jardin de 2 700 m², qui n’était au départ qu’une prairie ouverte sur les champs environnants. « J’ai d’abord implanté des arbustes, très diversifiés et poussant librement, pour casser les vents ». Les haies naturelles permettent de retenir la chaleur au jardin et d’offrir le gîte et le couvert –grâce à leurs fruits et graines- aux oiseaux. Ces derniers, qui dépensent l’hiver une énergie folle pour lutter contre le froid, apprécient leur hâvre protecteur et propice à la nidification. Elles constituent également un régal pour les yeux offrant une floraison échelonnée, suivie de couleurs automnales et, le cas échéant, de fruits hivernaux. Puis Gérard a tracé de part et d’autre de sa vaste pelouse des chemins sinuant autour de huit cercles. Chacun accueille un type d’harmonie spécifique, grâce à ses sols, ses structures (parmi lesquelles un tipi couvert de grimpantes), ses choix de végétaux ainsi que de couleurs. En ces lieux, les coloris proviennent autant des feuillages (du pourpre contrastant sur de l’anis acide) que de la profusion de fleurs.

jardin aux oiseauxPhotos : Photos : Sébastien Hamelin – jardin aux oiseauxjardin aux oiseauxPhotos : Photos : Sébastien Hamelin – jardin aux oiseaux

Des techniques écologiques

et insectes, en particulier pendant la nidification : c’est ainsi qu’ils deviennent de précieux auxiliaires du jardinier. Il faut donc éviter de recourir aux herbicides et pesticides. « D’abord en adoptant des plants bien adaptés à la terre et à leur situation, choisis chez des pépiniéristes de la région. Ensuite en proposant un éventail très diversifié d’espèces, ce qui permet de créer des équilibres et d’éviter les proliférations d’insectes non désirés et de maladies. Enfin, en recourant aux techniques du jardinage écologique ».

jardin aux oiseauxPhotos : Photos : Sébastien Hamelin – jardin aux oiseauxjardin aux oiseauxPhotos : Photos : Sébastien Hamelin – jardin aux oiseaux

Publié le 26/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK