Au jardin, des succès francs et massifs !

Il manque à votre jardin de jolis massifs. Mais voilà, entre le choix des fleurs, l’harmonie des couleurs, la structure de l’ensemble, vous ne savez pas comment vous y prendre ? Voici quelques bons tuyaux…

Massifs jardinsPhotos : Anne-Marie Caroff – Massifs jardins

Massif, mode d’emploi

Essentiels, les massifs donnent de la densité au jardin. Tableaux vivants, ils doivent être soigneusement composés pour obtenir les plus beaux effets. On peut jouer avec la hauteur des plantes, leur texture, l’harmonie de leurs couleurs, l’équilibre entre les fleurs et les feuilles… De quoi décourager les jardiniers en herbe, sauf si on suit quelques principes élémentaires.

SEMIS ET PLANTATIONS

Maintenant, passons aux choses sérieuses ! Pour permettre aux plantes de bien s’enraciner dans le sol, il faut idéalement les planter en automne en évitant les périodes de gel. Tout d’abord, mesurez la surface du terrain à cultiver à l’aide d’un cordeau pour avoir une idée du nombre de végétaux à planter. Prévoyez un espace entre chaque pied de 20 cm au minimum pour ne pas trop les serrer. Bêchez votre terrain pour ameublir le sol, puis creusez pour chaque pied un trou de 10 cm, agrémenté de petits cailloux ou de sable de rivière si vous souhaitez qu’il ait un effet drainant. Placez-y de l’engrais de fond et mélangez- le avec de la terre. Placez les plants un à un, recouvrez leurs racines de terre et tassez légèrement. N’oubliez pas d’arroser ! Si vous souhaitez lui donner un peu de cachet, le massif peut être entouré d’une haie basse (buis, santoline ou lavande). Deux écoles s’opposent pour le tracé des massifs : à la française, votre massif sera ordonné par des lignes droites et la symétrie. À l’anglaise, il sera tout en courbes, mais simple. Vous n’êtes pas satisfait du résultat ? Rien n’est définitif, souvenez-vous que c’est en hiver que l’on change les plantes de place.

LES BONS GESTES

Pour apprécier votre massif le plus longtemps possible, son entretien est essentiel : un arrosage régulier (quotidien en été) est de rigueur. Il faut savoir gérer ses arrosages en fonction des espèces choisies. Une fois que le massif commence à prendre forme, veillez à ôter les rameaux superflus, à enlever les fleurs fanées et à désherber régulièrement. En hiver, pensez à enrichir la terre avec un engrais à base de poudre d’os. Vous voyez, rien d’insurmontable ! Pour réussir un massif, il faut surtout avoir une pincée de bon sens, la main verte et… beaucoup de patience. Toute la base du jardinage, en somme !

LE TRUC DU JARDINIER

Rien ne se perd au jardin. Profitez du moment où vous refaites le contour de vos massifs lorsque vous supprimez un peu de pelouse pour créer un nouveau massif en récupérant des plaques de gazon débarrassées de l’excédent de terre. Placez ces plaques sur les zones dégarnies de votre gazon. Tassez avec le pied et arrosez. Voilà un « rapiéçage » qui bientôt ne se verra plus !

 

Vous aimerez aussi lire :
>> Jolis jardins
>> 5 jardins pour trouver son style

Publié le 18/10/2012 par Valérie Habracken
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK