Deux vélos sur la vélomaritime

La vélomaritime, l’échappée belle à bicyclette !

Tailler la route, pédaler le nez au vent, le sourire aux lèvres et l’œil à l’affût. Le tout avec la mer pour fil conducteur. Voilà la promesse de la Vélomaritime, l’itinéraire cyclable le plus iodé de France, de Roscoff en Bretagne, à Dunkerque. Visite vous emmène sur cette route des vacances, pleine d’embruns, de soleil, de nature et de belles rencontres.

La vélomaritime, un itinéraire vélo le long des côtes françaises

La Baie de Somme, vélomaritime
La baie de Somme © Emmanuel Berthier

La Vélomaritime, achevée à 100% depuis un an, est la partie française de l’EuroVelo 4 soit 4 000 kilomètres de Roscoff (Bretagne) à Kiev (Pologne) en passant par la Belgique, l’Allemagne et la République tchèque. Elle s’étend au fil de 1 500 kilomètres sur les littoraux des régions Bretagne, Normandie et Hauts-de-France. L’itinéraire traverse des sites mythiques tels que la côte de Granit Rose, le Mont-Saint-Michel et sa baie, les plages du Débarquement, les falaises d’Étretat, la baie de Somme ou encore la Côte d’Opale. C’est un itinéraire vélo idéal pour les cyclistes en recherche d’évasion, de défi, de découvertes culturelles et gastronomiques.

Des paysages à couper le souffle

Les Caps
Les Caps © Emmanuel Berthier

Des caps, des falaises, des dunes, des plages, des baies : de Roscoff à Dunkerque, on peut admirer cinq Grands Sites de France très différents, labellisés ou en cours de labellisation dont trois dans les Hauts-de-France : les Dunes de Flandre, les Deux-Caps Blanc-Nez et Gris-Nez et l’étendue de la Baie de Somme. Ils sont complétés par les caps découpés d’Erquy et de Fréhel et les Falaises d’Étretat, Côte d’Albâtre.

Des trésors de patrimoine sur le circuit

Le Cotentin, vue du ciel
Le Cotentin © Dans les Valises de Sarah

La Vélomaritime passe également par trois sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco : le Mont-Saint-Michel et sa baie, le Havre et les plages du Débarquement. Elle regroupe également quatre Monuments Nationaux : le Cairn de Barnenez, la Maison d’Ernest Renan à Tréguier, l’Abbaye du Mont-Saint-Michel, la Colonne de la Grande Armée à Wimille. Elle passe enfin par trois des plus beaux villages de France : Saint-Suliac – Barfleur – Veules-les-Roses.

Des caps, des falaises, des dunes, des plages, des baies…

Des merveilles d’architecture sur le parcours

Qui dit littoral dit phares. Il y en a 50 à découvrir sur la Vélomaritime, mais huit seulement se visitent dont le phare de Calais, le phare du Touquet-Paris-Plage ou encore celui de Grand-Fort-Philippe. Sur l’île Louët, en Bretagne, vous pourrez dormir dans la maison de l’ancien gardien du phare. Saint-Malo, la cité corsaire, Gravelines et ses fortifications, le Mont-Saint-Michel, les stations balnéaires de la Côte d’Opale, le château du Taureau en Baie de Morlaix, la Cité de la Mer à Cherbourg et tant de petits ports de pêche : la Vélomaritime offre un concentré de sites historiques et patrimoniaux au-delà des paysages magnifiques offerts par une nature sculptée par les embruns.

Le Vélomaritime offre un concentré de sites historiques et patrimoniaux.

Phare
Le phare de Grand-Fort Philippe © Emmanuel Berthier

Partir pour l’aventure

La Côte d'Opale, vélo, mer
La Côte d’Opale © Laurène Philippot

Prendre le temps, regarder autrement, apprécier pleinement les paysages, faire de vraies rencontres. J’avais testé un minuscule morceau de cet itinéraire l’année dernière entre Bray-Dunes et Dunkerque. 16 kilomètres et déjà tant de découvertes : la cité des Corsaires, la digue de Malo, la plage de Leffrinckoucke et l’histoire de l’Opération Dynamo, un déjeuner les pieds dans l’eau à Zuydcoote et bien sûr le Grand Site des Dunes de Flandres. Juste un après-midi et déjà tant de sensations ressenties à vélo : curiosité, liberté, plaisir, évasion. Le vent iodé du littoral, les sourires des autres cyclistes, l’aventure possible à chaque croisée du chemin. On redémarre depuis Bray-Dunes dans la roue de supers guides ? Quatre ambassadeurs vous confient leurs coups de cœur.

De Bray-Dunes à Saint-Valéry-sur-Somme

Avec Laurène Philippot, blogueuse des Carnets d’Escapade

Elle est Alsacienne et elle ne connaissait pas du tout la Côte d’Opale. De son périple d’une semaine et d’un peu plus de 215 km entre Bray-Dunes et Saint-Valéry-sur-Somme, elle retient : « la diversité des paysages ! Aucune journée n’a été semblable à une autre. Ici, la Vélomaritime est vraiment accessible pour tous les niveaux, car elle est bien plate sauf du côté des Caps, entre Boulogne-sur-Mer et Calais, mais cela reste raisonnable. »

Retrouvez ses aventures sur : www.carnetdescapades.com

© Carnets d’Escapade

Son immanquable :

Les paysages entre Boulogne-sur-Mer et Wissant. « Cette étape est particulièrement belle. J’ai adoré les points de vue magiques offerts par le Grand Site des Deux Caps, les falaises, les routes que l’on va prendre au loin, les petits villages comme Ambleteuse et Audresselles. »

www.lesdeuxcaps.fr

Paysages
Paysage © Carnets d’Escapade
Street art
© Carnets d’Escapade

Son endroit secret :

Le parcours street-art de Boulogne-sur-Mer. « C’est très inattendu dans cette ville portuaire surtout connue pour Nausicaà. La vieille ville a beaucoup de charme et les œuvres offrent un beau parcours artistique en plein air. »

Dragon de la Ville de Calais
Dragon de Calais © Carnets d’Escapade

Son coup de cœur :

Le Dragon de Calais. « Plus qu’une attraction, c’est un spectacle, très poétique à observer. Je ne m’attendais pas à une telle démarche artistique derrière cette gigantesque machine. »

www.compagniedudragon.com

De Berck-sur-Mer à Étretat

Portrait François Piccione
© François Piccione

Avec François Piccione, créateur du magazine Bobine

Avec son vélo et son micro, François a parcouru 1 200 km de Dunkerque à Saint-Malo durant trois semaines, sur le thème des savoir-faire. « Être un aventurier ce n’est pas forcément parcourir le monde ou réaliser un exploit. L’aventure, qui vient du latin adventura, c’est aussi ce qui peut advenir. Chacun peut être maître de sa propre aventure », raconte celui qui a grandi en Normandie. « La véloroute, extrêmement bien balisée, permet d’accéder à des endroits que l’on ne verrait jamais en voiture. C’est un mode de transport écologique vecteur d’échanges et de rencontres. »

Retrouvez ses aventures sur : www.bobine-magazine.com

Guide en Baie de Somme
© François Piccione

Son immanquable :

La Baie de Somme. « Je suis tombé sous le charme de cet endroit en perpétuel mouvement, avec ses paysages à couper le souffle et la présence très forte d’une avifaune riche. »

Il a découvert ce Grand Site de France avec le guide Maxim Marzi (www.guide-baie-somme.com), une belle rencontre avec ce « Passeur de nature. »

www.somme-tourisme.com

Cidrerie Hérout
© François Piccione – Cidrerie Hérout

Son endroit secret :

La Cidrerie Hérout, au cœur du Cotentin, presqu’île entre terre et mer. « C’est un détour d’un kilomètre, une petite adresse secrète entre tradition et modernité située à Auvers dans la Manche. Un symbole de cette terre de pommes et de cidre, installée depuis 1946. J’ai aimé cette passion familiale, la découverte de la production de cidre et de calvados, enracinée dans le terroir du Cotentin ! »

www.maisonherout.com

Photographe sur la plage
© François Piccione

Son coup de cœur :

Le Goéland 1951, un bar de plage, un petit coin de paradis au bout de la pointe de Jonville dans le Val de Saire à Saint-Vaast-la-Hougue. Il offre une vue imprenable sur l’île de Tatihou et le phare de La Hougue. « C’est une belle adresse pour un détour gourmand pour manger un fish and chips sur la plage. On arrive à cet endroit par hasard, la vue est magique. »

D’Étretat à Saint-Malo

Avec Sarah, Clément, Claire et Benoît, le quatuor « Des remparts aux falaises »

Ce quatuor gourmand composé de deux Lillois (Claire et Benoît) et de deux Bretons aujourd’hui installés à Saint-Malo, a parcouru la portion Cancale-Étretat (Normandie-Bretagne) soit 850 kilomètres des remparts de Saint-Malo aux falaisesd’Étretat, sur le thème de la gastronomie, en 12 étapes. « Entre la Bretagne et ses galettes, la Normandie avec son cidre, ses huîtres, sa tarte normande et les frites du Nord, nous savions que le plaisir serait au rendez-vous ! »

Retrouvez leurs aventures sur : www.lesvalisesdesarah.com

Quatuor à vélo
© Dans les Valises de Sarah
Côte du Cotentin
© Dans les Valises de Sarah

Leur immanquable :

La côte du Cotentin, de Cherbourg à Carentan. « Le phare de Gatteville, le marais de Carentan, Barfleur, l’un des plus beaux villages de France, la baie de Saint-Vaast-La-Hougue, où l’on peut déguster de bonnes huîtres. »

www.cotentin-tourisme-normandie.fr

Vallée de la Vire
© Dans les Valises de Sarah

Leur petit coin secret :

La vallée de la Vire dans la Manche. « Ce n’est pas un coup de cœur maritime mais le tracé après la baie du Mont-Saint-Michel fait passer par les terres. Nous avons particulièrement aimé Les Roches de Ham à proximité de Condé-sur-Vire. Cette falaise d’une hauteur de 105 mètres offre un panorama magnifique et il y a une super crêperie tout en haut. »

www.manchetourisme.com

Ponton vers la mer, à vélo
© Dans les Valises de Sarah

Leur coup de cœur :

La Terre de Nacre de Courseulles-sur-Mer à Luc-sur-Mer dans le Calvaods et le Chef Benoist à Courseulles-sur-Mer du restaurant Dégustation De L’Île, « qui nous a super bien accueilli. Il travaille les produits locaux de la mer, huîtres et fruits de mer. »

www.restaurant-degustationdelile.fr

De Saint-Malo à Roscoff

Avec Thierry et Guillaume Gatefait, le duo père et fils

Guillaume, le fils, passionné de voile et Thierry le père, amateur de vélo, sont partis dix jours pour relier Le Mont-Saint-Michel à Roscoff, soit 400 kilomètres, sur le thème des Vieux Gréements. Ils ont donc pédalé et navigué pour tester la Vélomaritime depuis la terre et depuis la mer.

Retrouvez leur aventure sur : www.lavelomaritime.fr et sur www.instagram.com/guillaume_gatefait

Leur immanquable :

La route des falaises entre Paimpol (la cité des Islandais) et Saint-Quay-Portrieux dans les Côtes d’Armor. « C’est un coin magnifique, une côte très découpée avec des couleurs extraordinaires. La route offre des points de vue magnifiques sur la Baie de Saint-Brieuc au sommet des plus hautes falaises de Bretagne. »

www.cotesdarmor.com

La route des falaises
© Guillaume Gatefait
Thierry et Guillaume Gatefait
© Guillaume Gatefait
Le Viaduc des Ponts Neufs dans les Côtes d'Armor
Le Viaduc des Ponts Neufs dans les Côtes d’Armor © Guillaume Gatefait

Leur petit coin secret :

Le Viaduc des Ponts Neufs à Hillion dans les Côtes d’Armor. « Haut de 27 mètres, il domine la vallée du Gouessant et la vue est extraordinaire avec une cascade en contrebas. Il n’y a que des vélos et des randonneurs. » À Hillion, ils recommandent aussi le camping de Bellevue Mer, posé sur la falaise, avec ses petites Cabanétapes spéciales Randonneurs. « Quand on est là, on n’a plus envie de bouger ! »

www.bellevuemer.com

Marin
Marin © Guillaume Gatefait

Leur coup de cœur :

La sortie en mer en baie de Morlaix avec Éric Depoix, le commandant de l’Amzer’zo, un ancien voilier de pêche (choisi par François Morel pour son clip « Ce Baiser »). « C’est un personnage authentique, incollable, qui nous a fasciné avec l’histoire de son pays et de son bateau. »

www.amzerzo.fr

Vous aimerez aussi...

Eindhoven, visiter la ville aux multiples facettes

Tilbourg, voyage culturel et expérimental

Une croisière dans les fjords norvégiens

Toutes nos rubriques