Creative Clicks, Wong SzeMing

Face à la jungle de béton qui envahit nos villes et à la pollution, repenser le bâti est plus que jamais une nécessité. Soucieux de cet enjeu, nombreux sont les architectes à s’être lancés dans l’aventure. De Paris à Bangkok, en passant par Oslo, ces maisons, appartements et lieux de partage sont tous conçus dans une seule et même démarche : le respect de l’environnement. La preuve par 10.

Par Noémie Tison

À la conquête du ciel

France

Tirant son nom du plus grand arbre du monde, le Séquoia, Hypérion tend à devenir la plus haute tour résidentielle jamais construite en France. En janvier 2021, cette ossature en bois de 55 mètres de hauteur répartie sur 16 étages et composée de 98 logements s’érigera dans le ciel bordelais. À l’origine de cette prouesse architecturale, fondée sur la politique du circuit court, Eiffage Construction et Viguier Architecture. Le bois de construction provient de productions forestières et industrielles régionales ce qui permet d’assurer la traçabilité des matériaux utilisés. Une nouvelle étape franchie dans le domaine de la construction bas carbone.

Hypérion-Bordeaux
Hypérion-Bordeaux

Le but ? Assurer une qualité de vie saine et végétalisée en centre-ville. Alors qu’il n’est pas encore sorti de terre, ce programme peut d’ores et déjà compter quelques récompenses. En 2019, le projet a reçu le Grand Prix Régional ainsi que le Prix de la Mixité Urbaine des Pyramides d’Argent et le Grand prix national des Pyramides d’Or. Il est également lauréat du BIM D’or.

Au plus près de la nature

Australie

Prendre quelques affaires, s’installer dans une tiny house et revenir à l’essence même de la vie : c’est ce propose le cabinet australien d’architectes CABN. Durables et respectueuses de l’environnement, ces tiny houses sont construites comme des maisons à ossatures bois. De l’isolation à la ventilation, tout le confort nécessaire s’y trouve, l’éthique en plus !

CABN
CABN

À l’intérieur, le gain de place est essentiel. Chaque recoin est aménagé astucieusement afin d’optimiser l’espace de vie au quotidien. La présence de grandes fenêtres autour de la tiny house est un moyen de se reconnecter à la nature. Et de contempler, de jour comme de nuit, les merveilles qu’offre cette dernière

CABN
CABN

Détourner, repenser et aménager

Brésil

En 2019, lors de l’exposition Casacor de São Paulo, l’architecte brésilienne Marilia Pellegrini a présenté la Casa Contêiner (littéralement, “la maison conteneur”). À travers son projet, la créatrice souhaite montrer qu’un conteneur maritime peut devenir une maison moderne et tout à fait fonctionnelle.Le concept est basé sur la durabilité et la réutilisation des matériaux. Pour bâtir cette maison de 60 mètres carrés, deux conteneurs ont été utilisés puis fixés côte à côte.

Marilia Pellegrini Arquitetura
Marilia Pellegrini Arquitetura

À l’intérieur, on y retrouve un salon attenant à la chambre et à la cuisine ainsi qu’une buanderie et une salle de bain. L’architecte a souhaité atténuer l’apparence froide du conteneur en utilisant un matériau inspiré du marbre pour y apporter une finition sophistiquée à l’intérieur comme à l’extérieur.

Casser les perspectives

Mexique

À Tulum, au coeur de la région du Yucatán au Mexique, une galerie d’art – réalisée par le cabinet australien Roth-Architecture – expose des artistes locaux et internationaux. Sa conception est basée sur le respect de l’environnement. Visuellement, les perspectives de l’espace créent un sentiment de vaste infini réchauffé par les teintes chaudes du bois. Baptisé IK LAB, cette galerie rend hommage aux terres culturellement riches du Mexique.

Courtesy of IK LAB
Courtesy of IK LAB

Se fondre dans la nature

États-Unis

Vivre en autonomie et en osmose avec la nature comme Robinson Crusoé, loin de l’agitation urbaine : c’était le désir du propriétaire de cette charmante maison de 250 mètres carrés. Pour concrétiser son rêve, il a fait appel à l’architecte Matt Fajhus. Pour le professionnel, il n’était pas question de toucher à l’écosystème déjà bien installé.

Charles Davis Smith
Charles Davis Smith

Ici, la lumière naturelle envahit l’intérieur de la maison et les grandes baies vitrées offrent un accès direct à l’extérieur. Le plafond en bois et les briques de la cheminée accentuent le côté rustique de la maison. Au centre de la cour, comme à l’avant de la maison, un grand cèdre a été conservé. Un véritable pavillon niché au coeur de la végétation.

Charles Davis Smith
Charles Davis Smith

Empreinte écologique zéro

Finlande

Parce que nos lieux de vie sont polluants, la société finlandaise Neste, spécialisée dans les énergies renouvelables, s’est associée au designer Robin Falck pour concevoir une alternative séduisante : la cabane Nolla. Celle-ci fonctionne entièrement à l’aide d’énergies renouvelables, affichant ainsi une empreinte carbone nulle.

En sus, ce logement compact est entièrement mobile. Il peut être assemblé, démonté et transporté facilement. Les poutres en bois supportant la cabane s’adaptent à différents types de terrain.

Studio Mr Falck
Studio Mr Falck

Jouer avec les formes

Thaïlande

Situé dans le quartier Ari de Bangkok, ce café signé par ASWA (Architectural Studio of Workaholic) est le repaire des hipsters. Toute la conception architecturale de ce projet repose entièrement sur la forme du toit incurvé. Inspirée de l’étalement de la crème au chocolat sur un gâteau, l’architecture de ce toit est des plus atypiques, c’est le moins que l’on puisse dire. Une belle métaphore de la part des architectes ! Les matériaux ainsi que les couleurs utilisés s’inspirent d’un environnement à la fois naturel et contemporain.

Phuttipan Aswakool
Phuttipan Aswakool

Immersion en forêt

Norvège

Situé à une heure d’Oslo, Hurdal abrite le premier écovillage norvégien. En bordure d’un lac et à proximité de la grande forêt de Nordmarka, sa localisation est prisée pour ceux désireux de vivre en immersion dans la nature. Constituée de trois boîtes identiques, empilées et montées les unes sur les autres, cette structure se termine par une terrasse en belvédère au sommet. Dans chaque pièce, une grande fenêtre s’ouvre sur deux vues opposées selon l’étage. L’une donne sur la vaste forêt, tandis que l’autre sur la rivière. Les architectes de l’agence Bas Bergen se sont appuyés sur les productions des entreprises locales pour tous les matériaux de construction.

Melissa Hegge
Melissa Hegge
Melissa Hegge
Melissa Hegge

Exploiter toutes les surfaces

Japon

Dans le quartier résidentiel de Setagaya à Tokyo, toutes les habitations sont construites sur un terrain nivelé. Toutes, à l’exception de cette demeure à l’architecture atypique. La parcelle étant en pente raide, plusieurs zones ont été creusées afin d’y exploiter tout son potentiel. Cette particularité explique les différences de niveaux et divers types de murs présents dans la maison. La partie sous terre est soutenue par des murs en béton, le reste de l’habitat, quant à lui, est composé de poutres en bois. La structure de cette maison accueille plusieurs étages desservant sur les différentes pièces de vie. Les murs en béton permettent d’apporter une chaleur géothermique stable à l’intérieur toute l’année.

Masaki Hamada - Kiyoaki Takeda Architects
Masaki Hamada – Kiyoaki Takeda Architects
Masaki Hamada - Kiyoaki Takeda Architects
Masaki Hamada – Kiyoaki Takeda Architects

Vous aimerez aussi :

Post-confinement : Repenser son intérieur