Mon premier cours de cartonnage

Rencontre avec Cécile Sterna, artiste pédagogue, qui nous a reçus dans son atelier premesquois pour un cours de cartonnage.
Confection de mon tout premier prototype : un coffret à bijoux !
Par Fanny Dégardin

Photos : –

Je personnalise mon coffret

Mon coffret commence à avoir de l’allure, j’y ajoute mon grain de sel. Pour le revêtement de la tour, je choisis du « skivertex » spécifique à la charnière (simili-cuir, papier toile ou tissu). Je craque pour le ton écru aux reflets nacrés. Côté souple, je colle mes deux tours en prenant soin d’aplanir la surface avec un pavé de lissage. Cette technique permet une meilleure adhérence de la colle et élimine les bulles d’air. Pour décorer l’intérieur du volume, un papier fantaisie aux tons automnaux, beige et marron clair me tape à l’œil. J’évite les mauvaises surprises en appliquant la colle vinylique par petites touches afin que le papier ne soit pas trop imbibé.

Le détail qui fait mouche !

Dans l’optique de maintenir mon coffret fermé, je dispose un aimant à l’intérieur de la structure, au milieu, à 3 cm du bord à l’aide d’une bande de kraft adhésive. Pour celui de l’extérieur, je fais confiance à mon inspiration. C’est une libellule viendra se poser sur le fermoir. Un petit insecte qui tombe à point nommé pour peaufiner mon thème nature. Enfin, je dispose mes casiers à l’intérieur de mon coffret. Ma boîte est terminée : un collector rien que pour moi !

Photos : – Photos : –

Quelques mesures…

Les tours :
Pour effectuer un travail plus précis, préférez le carton bois au carton ondulé. Celui-ci devra être d’une épaisseur de 2,5 mm pour les tours et de 2 mm pour les casiers. Dans un premier temps, attelons-nous au corps de la boîte. Tracez deux rectangles de 10,5 par 21,5 cm. Puis, deux autres de 10,75 par 21,5 cm. Enfin, deux carrés de 10,75 par 10,75 cm à couper en diagonale pour obtenir des triangles. Ces derniers décoreront la base et le dessus de notre tour.
Les casiers :
Dans le carton de 2 mm d’épaisseur, tracez et découpez cinq bases de 9 par 9 cm, dix recto ou verso de 9,4 par 3,5 cm et 10 côtés de 9 par 3,5 cm.
Pour assembler mes tours et mes casiers, j’opte pour la colle vinylique et j’ajoute du kraft adhésif. Puis, je recouvre l’ensemble de papier bulle. Pour effectuer un travail minutieux, j’utilise l’équerre lourde dans laquelle je viens caler mes volumes.
Publié le 12/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK
MaisonDeco3_300x250