christophe boulanger

Sculpture en bois : des arbres centenaires au mobilier

Sculpter et creuser dans la masse, repousser les limites du bois et de la technique pour créer des pièces de mobilier en bois uniques aux allures d’œuvres d’art… Avec passion et minutie, Christophe fige la beauté des arbres centenaires grâce à la sculpture en bois. Loin du tourbillon du temps, ces arbres retrouvent une nouvelle vie, prêts à peupler nos intérieurs avec force et caractère.

Le temple de la sculpture en bois

Ce qui me passionne c’est la création”, lance Christophe au milieu de son antre – un atelier d’artiste à domicile aux airs de cabinet de curiosité. Dans ce laboratoire d’expérimentation, sculptures, peintures, pièces de mobiliers et œuvres d’art se côtoient. Après des études en Arts Visuels à Saint-Luc à Tournai, un passé dans la pub, il se consacre aujourd’hui pleinement à l’exploration de ses dix doigts. Dessin, peinture, photo, céramique, verre, métal martelé, bois… L’artiste plasticien sublime chaque matériau avec la même intensité. Aussi, il n’hésite pas à parfaire son art en parcourant le monde à la découverte de techniques ancestrales.  »J’ai besoin d’aller au cœur de la matière, de la comprendre et l’expérimenter’.

Des arbres centenaires aux pièces de mobiliers

tronc d'arbre

Depuis deux ans, il a jeté son dévolu sur le bois. Il sculpte à même les troncs, polissant chaque essence pour les transformer en pièce de mobilier aux allures d’œuvre d’art. “En 2020, je me suis retrouvé confiné en pleine forêt au beau milieu des chênes centenaires.
À partir de là, j’ai eu envie de sublimer cette matière extraordinaire.
” Il se forme alors auprès d’artisans ébénistes en Bretagne. Il apprend à travailler et à parler le langage des arbres. “Le bois est une matière vivante qui bouge tout le temps, d’un tronc à l’autre, on n’aura jamais la même couleur, ses nuances sont infinies.” Chêne, hêtre, frêne, châtaignier, cyprès… Dans son atelier breton perdu au milieu des bois, il sélectionne les plus beaux morceaux pour façonner à la main planches à découper et autres meubles. Des créations chargées d’histoire, puisque les arbres, dans lesquels il réalise ses œuvres, ont en moyenne 200 ans ! “Je viens de passer trois semaines à évider et affiner des troncs de 500 kg ! Façonner une pièce unique à même l’arbre, c’est vraiment magique. 

Le bois est une matière vivante qui bouge tout le temps, d’un tronc à l’autre, on n’aura jamais la même couleur, ses nuances sont infinies.

Des pièces uniques sculptées à la main

sculpture en bois
Série Stump - Christophe Boulanger

Guidé par son intrépide imagination, il peuple ses carnets de dessins en tous genres. Puis, il troque son crayon pour son couteau de sculpteur et matérialiser ses idées au creux des arbres. “Ce que j’aime avec la sculpture, c’est me confronter à la matière jusqu’à donner naissance à une véritable pièce de mobilier, ça a un côté très rassurant !” À force de sculpter le bois des heures durant, la matière s’assouplit et devient organique, presque molle.
Chaque pièce est signée, numérotée et datée. “Ici, il s’agit de ma première pièce de mobilier, la tronçonneuse m’amusait beaucoup parce que j’avais l’impression que c’était le prolongement naturel d’un crayon ou d’un pinceau”, explique-t-il en brandissant un « pris-Dieu » en bois redessiné à la tronçonneuse. 

Un bel objet, c’est avant tout un objet qui tient compagnie, apaisant et dégage une véritable présence.” À l’image de sa série de tabourets Stump, taillés dans la masse, ressemblant curieusement à de petits personnages… 

Un bel objet, c’est avant tout un objet qui tient compagnie, apaisant et dégage une véritable présence.

Une sculpture en bois aux formes mouvantes et épurées

banc en bois
© Banc Cartoon - Christophe Boulanger

Telles des caresses au gré du vent, ce sculpteur sur bois donne naissance à des pièces aériennes aux formes mouvantes. Parmi ses œuvres emblématiques, la collection Cartoon, composée d’un banc, d’un tabouret et d’un guéridon sculptés en hêtre massif, connaît un succès retentissant à l’international. Ses courbes douces et indomptables comme le creux des vagues semblent tisser leur chemin au cœur de la matière polie : “Ce qui me plaît, c’est d’alléger les choses, d’y mettre de la fantaisie. 

Je pars d’une matière la plus brute possible et lui donne un maximum de légèreté.

Sublimer la beauté imparfaite du vivant

tabouret HUT

Parce que la beauté réside aussi dans l’imperfection, ce sculpteur dans l’âme s’attelle à sublimer les défauts des arbres centenaires. lIl lit dans leurs veinures le vertige du temps qui passe. “Beaucoup d’arbres sont torturés par les tempêtes, les coups de vent, ils portent en eux les stigmates du temps.” Loin de les gommer, il se joue de leurs défauts et s’adonne à révéler leur caractère sans jamais les dénaturer. “Je suis fasciné par la force de ces arbres qui résistent et survivent malgré les épreuves. Ils ont une gueule formidable, on y trouve des nœuds, des imperfections, parfois des excroissances, c’est ce qui les rend uniques.” Polir la matière tout en préservant son âme, sculpter ses formes pour recréer le mouvement de la nature… Légères et intuitives, douces et organiques, les créations de Christophe Boulanger nous rappellent que le bois renferme bien des secrets.   

Je suis fasciné par la force de ces arbres qui résistent et survivent malgré les épreuves.

Abonnez vous à notre newsletter pour ne manquer aucun de nos articles ou nos dernières sorties de magazine.

  • Notre carnet de tendances couleurs 2022 à télécharger gratuitement
  • Recevez en avant-première nos magazines en version digitale
  • Soyez alertez de la sortie de nos derniers articles
TOP

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Partageons l'art de vivre

1€ reversé à la Fondation de France pour chaque abonnement

Abonnez – vous