pimp my souche

Récupérer, détourner, inventer, sublimer… Des tables aux luminaires en passant par les œuvres d’art, Coralie Velut façonne du mobilier à partir de souches de bois récupérées. Avec Pimp My Souche, elle déploie sa créativité pour donner vie à des pièces uniques. Une manière de rendre hommage à la nature.

Pimp my souche

Du travail d’ordinateur
à la tronçonneuse… 

Ce jour-là, le soleil perce l’horizon, les feuilles craquent sous nos pas, les oiseaux chantent et le vent souffle dans les cimes. Loin du tumulte du quotidien, Coralie ponce une souche de bois dans son atelier au fond du jardin. Les copeaux virevoltent autour d’elle et on discerne des yeux rieurs sous son masque de protection.

En 2018, cette ancienne freelance en communication troque son ordinateur pour travailler de ses mains. Un changement de vie radical, qu’elle ne regrette pour rien au monde : « j’ai troqué les petits chemisiers contre la tronçonneuse et un abonnement dans les magasins de bricolage ! » plaisante-t-elle, avant d’ajouter : « c’est éreintant mais merveilleux ! ».

©Lucas Hennebeck 

L’appel de la nature 

Comme beaucoup de virages entrepreneuriaux, le projet de Coralie prend racine au détour d’une prise de conscience. « Il y avait une forêt en face de ma maison, avec des arbres de 300 ans. La vue était époustouflante ! Tout a été ratiboisé pour y construire des habitations. »

Un majestueux ginkgo biloba au centre du terrain l’a marque particulièrement : « le jour où il s’est fait coupé, j’ai entendu un cri ».

Le cri de l’arbre sonne comme un élément déclencheur dans le cœur de la jeune femme. Comment réutiliser autrement plutôt que de jeter ? Transformer les contraintes en opportunités ? « Trop d’arbres sont abattus sans aucune utilisation derrière. » Elle récupère alors les souche de la forêt décimée pour réaliser du mobilier… C’est la naissance de Pimp my Souche ! 

Une matière première locale riche de sens 

Transformer des souches destinées à être réduites en copeaux en objets utiles dans le quotidien ? C’est ce qui anime Coralie à travers ce projet éthique, organique et écologique ! Ici, aucun bois n’est exotique, ni exporté, la designer utilise des souches récupérées dans les Hauts-de-France. If, chêne, peuplier, érable… Cette créative touche-à-tout découvre le bonheur de couper, creuser, polir et magnifier chaque essence de bois.

« Dans mon atelier, tous mes sens sont en alerte : lorsque je ponce une écorce, la matière brute très rugueuse devient douce, peu à peu le veinage ressort, c’est extraordinaire. »

Une matière première naturelle riche d’histoire, de sens et d’émotions : « C’est important pour moi de rendre hommage à l’arbre qui est là depuis tellement plus longtemps que nous ! C’est presque  de l’archéologie, il y a quelque chose de spirituel qui se dégage de ce projet. » 

Table Pimp my souche

Transformer les souches
de bois en mobilier singulier 

Autodidacte et débrouillarde, Coralie a tout appris de ses mains. Aujourd’hui, elle a développé un savoir-faire artisanal et rivalise d’imagination pour créer des pièces singulières. À l’image d’une lampe réalisée avec l’artiste Sophie Dherbecourt ou encore de tableaux signés de la tatoueuse “Chien Fou”, la jeune femme collabore régulièrement avec des artistes et créateurs.

Tables, luminaires, tabourets, œuvres d’art… Elle réalise aussi des projets sur mesure : « on peut venir avec son bois ou son projet en tête, et j’essaie de donner vie aux envies ». 

C’est tout ce processus fait main, éthique et écologique qui est primordial de valoriser à travers l’artisanat.

Redonner ses lettres de noblesse à l’artisanat 

Avec son projet, la jeune femme de 27 ans veut sensibiliser le consommateur à l’artisanat. C’est l’opportunité pour elle de redonner du sens et de la conscience dans les objets qui nous entourent. « Ce retour au travail manuel me tient énormément à cœur. Tu peux avoir une lampe à 5 euros, mais qui l’a construite et comment ? C’est tout ce processus fait main, éthique et écologique qui est primordial de valoriser à travers l’artisanat », explique t-elle.

Loin de la production industrielle parfois aseptisée, ses créations répondent à une quête croissante d’authenticité de la part  des consommateurs. Aujourd’hui, elle continue de semer les graines de Pimp my Souche… À travers chacune de ses créations, c’est l’histoire d’un arbre qui renaît !

 Découvrez le reportage en vidéo ! 

Vous aimerez aussi 

Babel Brune : mobilier durable pour intérieurs habités

Rénovation : une maison inhabitée, transformée en havre de paix.