©NIKARI, article Japandi Visite Déco

Il s’inspire des traditions du Japon, un archipel dense où l’espace est un luxe et des maisons scandinaves, refuges chaleureux au cœur d’espaces glacés. Il parle de minimalisme rigoureux et de thé dégusté enroulé dans un plaid. Il est en même temps une philosophie de vie qui invite à la sobriété et un art de s’entourer de douceur et de s’offrir du bien-être. C’est le Japandi et Visite Déco vous invite à le découvrir.

 

©ennapeffley.com, article Japandi Visite Déco

Rencontre entre deux mondes

D’un côté : La décoration scandinave. Et c’est peu dire qu’elle  nous a vraiment charmés. Ses couleurs douces, ses essences de bois blond, les arrondis de ses petites tables basses, ses coussins jaunes et bleus qui parlaient de bien-être ont fait le tour du monde. Mais trop vue, elle ne nous emmène plus.

De l’autre côté,  un style venu du japon : le wabi sabi. Plus élitiste, il prône la rencontre du brut et de l’authentique. Il aime les objets du quotidien utiles que l’usage patine, les matières naturelles, l’artisanat. Les deux tendances ont en commun, une passion pour le bois et un certain sens de l’épure. 

En résumé la douceur de l’un est venu adoucir la rigueur de l’autre. Le Japandi est né.

L’art de l’utile, le goût du beau, l’amour de la douceur

À l’art de vivre, le japon a offert son amour inconditionnel de l’épure, de la modestie, de la simplicité. Effectivement l’intérieur Japandi fait de la sobriété son premier commandement. Que l’utile soit beau, et que le beau ne soit jamais inutile, voilà pour la philosophie.

Les lignes sont simples, les matériaux bruts et les objets dédiés à l’usage. Non seulement on les choisira peu nombreux, mais harmonieux et utiles et si possible issu du travail d’un artisan.

  Quant à la déco scandinave, elle exprime son goût pour la douceur et la convivialité. En effet l’intérieur Japandi se réchauffe à son contact. Les essences claires des pays du Nord viennent illuminer les bois sombres du Japon. Un tapis, un ou deux coussins viennent apporter une touche de convivialité.

Aux tons neutres ou profonds (des beiges, mais aussi un vert puissant, un bleu sombre ou même du noir) dont raffole le pays du soleil levant, on viendra avec subtilité ajouter un brin de pastel, une touche de douceur qui réchauffe la pièce

L’espace au cœur de l’aménagement de la pièce Japandi

Peu de meubles, bien sûr, pour permettre une circulation fluide dans la pièce, quelques rares éléments au mur. Avant tout on se libère autant que possible d’une certaine matérialité. Aussi, les mobiliers existants feront profil bas. Par ailleurs on aimera les buffets en enfilade rétro, les commodes basses, libérant l’espace visuel.

Si les tatamis sont  bien sûr remisés en raison de leur manque de confort, on optera pour des meubles bien proportionnés qui laissent autour d’eux suffisamment d’espace

©architecturaldigest, Article Japandi Visite Déco
©architecturaldigest
© Curante and display, Article Visite Déco

Le japandi : connectés à la nature

Sur l’archipel aux cerisiers, comme sur les vastes étendues de la Scandinavie, la nature occupe une place toute particulière. Ici elle est objet de contemplation, là elle source de bien être. En effet, les matières naturelles et brutes s’inscrivent donc de préférence à toutes les autres matières dans un intérieur Japandi. On y retrouve du bois, de la laine, de l’osier,  des rotins et bambous, de la laine mais aussi du papier. 

On invitera aussi quelques plantes et summum du raffinement une branche de cerisier dont les bourgeons n’auront pas éclos ce printemps. Il viendra – comme au japon – rappeler la fugacité de la vie. En outre, on aimera un léger bouquet de branches.

 

Plus proche d’un art de vivre savamment maîtrisé que d’une tendance passagère, l’esprit Japandi rappelle appelle l’importance de se détacher de l’abondance pour faire place à l’essentiel. Source d’inspiration durable, il nous invite à cette esthétique si particulière qui se tient à la croisée des chemins entre minimalisme et matières naturelles, entre le sens du beau et l’impératif du peu.