Le Boulonnais, côté mer

Stations balnéaires Belle Époque, ville d’Art et d’Histoire, ports de pêche au caractère sauvage… Cap sur le Boulonnais ! Entre la terre des Deux Caps et la baie de Canche, cette frange du littoral surprend par son caractère et la diversité de ses paysages.

le boulonnais

« Tu vas où sur la côte en famille ? » A cette question, je répondrai : ça dépend ! Ça dépend de mon humeur, de mon état de stress, de ce que je pense faire avec mes loulous, si je pars la voiture pleine de jouets ou seule avec ma moitié. Bref, ça dépend d’un tas de choses. Mais l’avantage dans le Boulonnais, c’est que chaque station, chaque petit village de bord de mer peut répondre à vos envies du moment. Pour vous aider dans vos choix, nous avons pris la route de Wimereux à Hardelot et nous sommes arrêtés à Boulogne-sur-Mer, Le Portel ou encore Equihen-plage. A chaque arrêt son atmosphère singulière et son lot de surprises. Bouclez vos ceintures !

Wimereux

Wimereux

Ah, Wimereux ! La belle dame possède ce pouvoir incroyable de vous transporter au début du siècle dernier. Dans cette station construite à l’époque des bains de mer, les villas anglo-normandes jouent encore les vedettes. Malgré les affres des deux guerres, elles se comptent encore par centaines et constituent une attraction à elles toutes seules. C’est simple, elles sont partout ! Dans le centre-ville ou encore sur la digue, ères de leur grand âge. La digue. A chaque fois que je foule cette artère colorée, la même émotion me submerge. Ceinte de sites naturels d’exception (les dunes de la Slack au nord, la Pointe aux Oies au sud), elle aligne 1,5 km de villas, de cabines de plage figées dans le temps, et domine de quelques mètres la plage, où toutes les générations se mélangent.

Wimereux.png

Lorsque nous réalisons notre périple, le soleil est de la partie. Les familles ont pris place autour de châteaux de sable, un jeune couple contemple main dans la main l’horizon tandis que deux dames chapeautées font un brin de causette installées dans leur transat. Au large, quelques sportifs s’adonnent au paddle, l’un des sports phare de la station. Le Centre Nautique de Wimereux propose nombre d’activités pour dé er Dame Nature. Dans le centre-ville, la rue Carnot foisonne de commerces. Les artisans de bouche côtoient les boutiques de décoration, magasins de vêtements et autres galeries d’art. Impossible de s’ennuyer !

Pensez aux marchés !

Chaque station balnéaire du Boulonnais propose au moins deux marchés par semaine (trois à Boulogne-sur-Mer). Une belle occasion de découvrir les spécialités locales, les artisans et producteurs du secteur et donc de faire des belles rencontres. A Hardelot, le dimanche matin, c’est le « terroir à la plage », un marché de producteurs locaux.

Boulogne-sur-Mer

Boulogne sur mer

Direction Boulogne-sur-Mer, où une toute autre ambiance nous attend. Halte oblige sur les quais pour partir à la rencontre des poissonniers, qui vendent chaque jour dans leur cabanon le poisson fraîchement débarqué. Aux Pêcheurs de Moules, Sylvie, grande spécialiste des coquillages, nous raconte une vie dédiée au poisson. 25 ans aux côtés de sa mère Ginette (qui elle-même avait travaillé 42 ans sur le port) puis 8 ans à son compte… A Boulogne, le retour de pêche n’est pas qu’un folklore. Quelques pas sur les quais suffisent à comprendre ce qui lie les Boulonnais à leur port. Boulevard Sainte-Beuve, Nausicaà vous transporte dans l’univers fascinant de l’Océan. On découvre tour à tour dans les bassins, les poissons de la Manche, de la Méditerranée ou encore du lagon tropical. Le Centre National de la Mer opère actuellement une nouvelle extension et s’apprête à devenir le plus grand aquarium d’Europe. Un véritable « Louvre de la mer » !

Le Portel

Le portel

Dans le Boulonnais, Boulogne-sur-Mer fait bien sûr figure de fleuron, premier port de pêche français oblige ! Mais il y a aussi tout un panel de petits ports au caractère bien trempé, qui font le bonheur des visiteurs. Le Portel fait partie de la joyeuse bande. Surplombant la mer, son Parc de la Falaise offre 27 hectares de détente entre ses étangs et ses terrains de loisirs. Plébiscité par les familles, il est aussi l’un des plus importants sites d’observation des oiseaux sur le littoral ! Pour le plaisir des yeux, on ne peut que vous conseiller le mont de Couppes et sa vue imprenable sur la plage. Au large, se dessine le Fort de l’Heurt. A marée basse, les pêcheurs s’adonnent à leur sport favori : la pêche aux moules. Ici s’étend le plus grand gisement naturel de la côte d’Opale ! Au loin, le phare d’Alprech et son escalier extérieur en colimaçon nous fait de l’oeil. Sur les hauteurs, vous découvrirez les vestiges du Fort d’Alprech (visite sur réservation au bureau d’information touristique du Portel) ; vous pouvez également emprunter le chemin des douaniers et longer les falaises. Déroulant des kilomètres de sable n, la plage se prête aux activités nautiques : longe-côte, char à voile, kitesurf… Un vrai petit coin de paradis.

Equihen-plage

Equihen Plage

Par le sentier des douaniers ou la plage à marée basse, vous pouvez rejoindre Equihen-plage, une petite station au cadre exceptionnel, sans doute l’une des plus sauvages de la côte d’Opale. Sa longue étendue de sable typique des grandes plages nordistes accueille les amoureux de nature, les familles mais aussi les campeurs. Equihen-plage possède l’un des deux campings face mer du Boulonnais ! Parmi les 299 emplacements, cottages, mobil-homes mais aussi quilles en l’air sont à votre disposition. Quilles en l’air oui ! Ces drôles

de cabanes rappellent les coques de bateaux retournées, qui servaient jadis d’abris de fortune à certaines familles. Equihen était jusqu’au XXe siècle un port d’échouage réputé sur le secteur. Dominant la mer, elles offrent désormais une vue époustouflante. A faire en famille, dépaysement garanti.

Hardelot

Hardelot

D’Equihen-plage, une belle balade à pied s’offre à vous pour rejoindre Hardelot et ses grands espaces naturels. Sur le chemin, vous passerez par la plage d’Ecault, où de nombreux sentiers vous invitent aux balades bucoliques. Une halte s’impose aux dunes d’Ecault, site classé en réserve naturelle. Hardelot possède une aura particulière. Construite à l’époque des bains de mer, elle conjugue nature et élégance. Sa forêt de pins abrite de magnifiques villas balnéaires, mais aussi deux des plus beaux golfs des Hauts-de-France. Aménagé pour favoriser les déplacements doux, Hardelot se prête idéalement à la randonnée pédestre, cyclo et même équestre. La station abrite d’ailleurs l’un des plus importants centres équestres de la côte d’Opale. Dans le centre-ville, les commerces sont nombreux : restaurants, artisans de bouche, boutiques de déco, etc… Vous pouvez tout faire à pied. Hardelot plaît particulièrement aux familles, qui apprécient son cadre naturel et son dynamisme. Elle est d’ailleurs labellisée « Famille Plus ». Le Centre Nautique propose une multitude d’activités pour tous les âges et la plage, immense, offre assez d’espace pour que chacun puisse garder un peu d’intimité.

Publié le 05/12/2017 par Elise Bastien
S'inscrire à notre newsletter
OK