Comment fabriquer un meuble en carton ?

Écologique, solide, léger, le carton est la matière incontournable du moment. Ses possibilités infinies permettent de créer des meubles sur mesure. Raphaëlle Schicker de Maison de carton à Sainghin-en-Weppes dévoile son savoir-faire.

Maison du Carton  - meuble- écologique

Maison du Carton

Étape n°1 : le choix du type de carton

Un mot d’ordre : récupération ! « Le carton ondulé courant est adéquat. Il comporte des épaisseurs (double ou triple cannelures) qui rendent la matière plus rigide dans le sens des lignes et flexible dans l’autre sens. »

Étape n°2 : cerner ses envies

« Un modèle est créé à partir d’un souhait et d’un thème précis. D’abord, on dessine sur papier le projet. Selon sa forme et la façon
dont elle se répète dans l’espace, on choisit la technique la plus adaptée pour la fabrication. Il faut s’imaginer le meuble en 3D, le découper mentalement en tranches dans un sens puis dans l’autre. » Seules limites : la taille du carton et l’imagination !

Maison du Carton - meuble - carton - écologique

Maison du Carton

Étape n°3 : place à la technique !

« Une fois la forme choisie, on la reporte sur 3 ou 4 épaisseurs de carton préalablement préparées et assemblées. Découper les contours et  les niches. Réserver la face avant et la face arrière pour travailler la structure interne. Tracer et préparer des traverses qui seront assemblées avec de la colle ou du papier kraft aux profils centraux. Enfin, on referme la structure, avant, arrière, intérieur des niches et contour. Raccords et finitions bouclent le sujet… » En moyenne il faut compter une vingtaine d’heures pour réaliser un meuble. Côté budget, le coût vient de la décoration selon le choix des matériaux de recouvrement. Chaleureux, solides et résistants à l’humidité, voire ignifugés, les meubles en carton résistent aux sollicitations
usuelles. Ils peuvent subir sans dommage les effets du temps dans toutes les pièces de la maison.

Maison du Carton - meuble - carton -écologique

Maison du Carton

Publié le 24/10/2012 par Nathalie Mora
S'inscrire à notre newsletter
OK