Les 4 principes du design scandinave :

Le design scandinave répond a 4 grands principes de base qui lui ont permis de construire sa notoriété !

Fauteuil scandinavePhotos : Ikéa – Fauteuil scandinave

1/ Organique

La nature nordique est extrême et pourtant les hommes ont appris à vivre avec elle sans jamais la détruire. Le design scandinave est le reflet de cette relation très forte qu’entretiennent ces pays avec leur nature sauvage. C’est naturellement que l’habitat s’intègre dans la nature, sans jamais perturber l’harmonie environnante. La lumière, l’eau, la neige, mais aussi la faune et la flore sont célébrés à travers le design que l’on dit Organique. Formes arrondies et lisses comme un galet, lignes fluides et élancées comme les troncs des bouleaux, cristal qui rappelle l’eau et ses reflets, blondeur et douceur des teintes des essences lumineuses (pin, sapin, bouleau, hêtre..) que l’on associe à des matériaux plus bruts comme le cuir, la pierre et le verre. Ces formes ovoïdes rassurantes et ces lignes droites élancées et élégantes seront la marque de fabrique de quelques créations emblématiques de ces années fastes.

2/ Lumière

La recherche de la lumière dans le design nordique est une constante : aussi bien dans les arts de la verrerie où la luminosité de l’eau et du soleil est symbolisée par le cristal, que dans le design des meubles où la légèreté des lignes et l’utilisation du bois blond donnent une impression de douce chaleur et de lumière quand arrive l’hiver polaire.

Chaise et fauteuil TulipePhotos : Edition Knoll Design Eero Saarinen – Chaise et fauteuil Tulipe

3/ Naturel

Le bois est un matériau incontournable. Il est le témoignage de la relation étroite qu’ont les habitants avec la nature mais il est aussi une ressource naturelle inépuisable qui permet la fabrication parfois encore artisanale, de meubles et d’objets qui viennent adoucir le climat rude et froid.

4/ Pureté et élégance

Le concept d’élégance et de pureté qui a émergé dans la mode durant les années 50 et qui remplace les années d’austérité, se développe également dans le mobilier. Contrairement aux américains qui glamourisent leurs créations en exagérant les courbes et les volumes arrondies, les scandinaves restent fidèles à leur rigueur tout en apportant des touches féminines plus subtiles à leurs créations. Ainsi Eero Saarinen crée la fameuse chaise Tulip (1956) qui évoque la pointe d’une ballerine et Jacobsen dessine la Fourmi au dos arrondi (1952).

Sonia Sentic
Publié le 30/09/2013 par Sonia Sentic
De ses origines slaves, elle a gardé l’âme romantique et des envies de douce bohème... Selon elle, l’intérieur d’une maison doit être "un voyage immobile" : accumulations d’objets chinés avec amour, souvenirs de vacances, trésors transmis de génération en génération, livres adorés et une accumulation de coussins posés sur un sofa de velours pour accueillir songes et rêveries…
S'inscrire à notre newsletter
OK