Belles matières pour les sols

Des matériaux qu’on ne destinait pas aux sols : verre, métal, liège se retrouvent désormais sous nos pieds…

Carrelage pâte de verrePhotos : Sicis – Carrelage pâte de verre

Le verre, bonne pâte !

Transparent, translucide ou opaque, le verre offre un large choix de motifs, d’aspects, de couleurs pour tous les types d’intérieurs. Il est surtout une bonne pâte pour de nombreux sols : imperméable et très résistant, le carrelage en pâte de verre est en effet très apprécié dans les salles de bains, les cuisines, et aussi pour habiller le fond des piscines privées.

Ce serait oublier un peu vite qu’il s’agit d’un des revêtements les plus esthétiques qui soient. Mural ou au sol, le carrelage en pâte de verre protège, habille et donne le ton.

Échantillons pâte de verrePhotos : Carrelages des Suds – Prodirev – Échantillons pâte de verreDalles aluminiumPhotos : Carrelages des Suds – Prodirev – Dalles aluminium

Le métal, pour des sols bijoux

Les designers n’hésitent pas à utiliser le métal pour les intérieurs contemporains. Les effets de rouille sur les murs et les sols donnent la touche finale à des décors très industriels. Quant aux anciennes toitures de zinc, elles se retrouvent habilement recyclées dans les salles de bains dans un esprit totalement récup’.

Couleurs inédites, nuances mordorées, les sols en métal ne se limitent pas qu’aux intérieurs inspirés du monde du travail. Ainsi, les parquets Versailles en acier massif ne déparent pas dans les maisons traditionnelles.

Spectaculaires, les mosaïques en métal sont le résultat d’une technologie de pointe. Elles sont disponibles dans différentes finitions et différents formats et sont idéales pour les créations modernes. Comme elles sont extrêmement faciles à entretenir et résistent parfaitement aux taches et à l’usure, elles conviennent particulièrement pour les comptoirs, les cuisines ou tout endroit auquel on veut donner un cachet particulier.

Parquet Versailles en acierPhotos : Intérieur Brut – Apcor for Intercork – Parquet Versailles en acierDalles de liègePhotos : Intérieur Brut – Apcor for Intercork – Dalles de liège

Le liège, la chaleur du Sud

De plus en plus employé comme revêtement de sol souple, le liège représente une source inépuisable d’idées pour les habitations. Il se décline désormais en une foule de styles, coloris, structures, motifs, dimensions et finitions. Depuis les grandes dalles jusqu’aux étroites lamelles de parquet, ce revêtement durable et contemporain s’harmonise sans problème avec chaque pièce de la maison.

Il est bon de rappeler que l’écorce de liège est l’un des isolants les plus anciens. À titre d’illustration, un millimètre de liège de qualité possède la même valeur d’isolation que quatre centimètres de béton. Habiller les sols de liège permet donc de réaliser de substantielles économies de chauffage. Et en plus il résiste à l’eau ! Un matériau d’avenir, assurément…

Carrelage 01Photos : Mosaic del Sur – Carrelage 01

Des carreaux carrément beaux !

Le carreau de ciment évoque les bâtiments haussmanniens, le dallage des jardins d’hiver un rien désuets, bref tout un charme d’avant guerre. Il fait à l’heure actuelle un retour éclatant, complètement transfiguré, paré des couleurs du soleil, formant des arabesques ou d’autres motifs gracieux sur nos sols.

Carrelage 02Photos : Mosaic del Sur – Carrelage 02

Tous les intérieurs

Les particularités du petit carreau de ciment sont aujourd’hui perçues comme autant d’atouts. Tout d’abord, son aspect brut lui permet de s’intégrer sans choquer dans de nombreux intérieurs. Dans les maisons anciennes, il semble avoir toujours été là. Dans les intérieurs contemporains, les motifs ornementaux donnent une touche très actuelle.

Autre caractéristique, les carreaux de ciment ne sont jamais complètement unis. Fabriqués à base de ciment teinté et de poudre de marbre, les carreaux subissent un nombre de manipulations qui rendent inévitable la présence d’irrégularités, contrairement aux procédés industriels qui produisent des carrelages beaucoup plus uniformes, sans nuance de surface ou de teinte. Ce sont ces légers défauts dus à la fabrication artisanale qui lui donnent son aspect « fait main » délicat.

Enfin, les carreaux de ciment possèdent ce côté mat et velouté que n’ont pas les carrelages vitrifiés. Très résistants, leurs couleurs sont faites pour durer, mais ils vont en plus se patiner doucement au fil des ans pour gagner encore un peu en beauté.

CarrelagePhotos : Carrelages du Marais / Carrelages du Marais / Emery & Cie – CarrelageCarrelagePhotos : Carrelages du Marais / Carrelages du Marais / Emery & Cie – Carrelage

Tous les styles

Sobres ou bariolés, les carreaux de ciment s’accordent avec presque tout. On trouve encore les carreaux à motifs géométriques qui copient les carrelages anciens, impeccables pour donner un petit air rétro à sa déco. La production a cependant beaucoup évolué et le choix s’est considérablement élargi. 

Les motifs peuvent se faire graphiques, épurés ou chamarrés pour un rendu très actuel. On trouve également beaucoup de carreaux inspirés des motifs marocains, dont les couleurs ont parfois été adaptées au style européen, comme c’est le cas chez Émery & Cie.

En rosaces ou damiers, en pourtour d’une pièce ou en grand tapis coloré sur le sol, les carreaux peuvent s’utiliser de mille et une manières, avec la répétition des motifs à l’infini, en un dessin spectaculaire ou en patchwork multicolore, comme c’est d’ailleurs la grande tendance en ce moment. On peut ainsi composer des décors totalement personnalisés, selon l’envie et le lieu.

CarrelagePhotos : Carrelages du Marais / Carrelages du Marais / Emery & Cie – Carrelage

Grande simplicité

Comme pour beaucoup de revêtements de sol, un bon entretien est le garant de la longévité des carreaux. Ce n’est pas plus compliqué ni plus contraignant que pour d’autres types de sols. Poreux, ce matériau craint surtout les taches, comme les carreaux de terre cuite. Il existe plusieurs traitements pour imprégner les carreaux (huile de lin, cire, produit bouche-pore comme la résine ou le vernis…).

L’entretien quant à lui se fait à la serpillière et au savon noir. Remis au goût du jour, mêlant audace et inventivité, le carreau de ciment constitue donc une alternative de qualité. Reste son prix, plutôt élevé. Mais essayez donc de lui résister !

Publié le 17/10/2012 par Valérie Habracken
S'inscrire à notre newsletter
OK