Succombez aux charmes de la Villa Colette

A Boulogne-sur-Mer, nichée dans une rue paisible à deux pas de la Vieille Ville et de ses remparts, s’élève la Villa Colette, jolie demeure au nom délicieusement désuet. Bâtie au début du siècle dernier, la maison allie le charme d’une architecture ancienne aux avantages du confort moderne.

Villa Colette, c’est l’histoire d’un coup de foudre. Après 25 ans d’une vie parisienne bien remplie, Françoise et Gérard souhaitaient retrouver leurs racines d’Opale. Ils se sont épris de cette belle anglo-normande, qu’ils ont transformée en une maison de famille lumineuse et douce à vivre. Bâtie en 1925, la maison porte fièrement ses années et regorge de recoins et d’escaliers comme autant de refuges et d’échappées.

Une fois le portail franchi, le charme opère et on découvre un perron coiffé d’un petit toit de tuiles. Sur la porte d’entrée conservée à l’identique, une plaque de cuivre affiche en lettres déliées Villa Colette. « C’est aussi le prénom de ma mère » sourit Françoise, une synchronicité qui n’a pas été étrangère à l’acquisition de la maison.

Villa Colette, Boulogne-sur-Mer

Le vestibule, spacieux, distribue l’accès aux pièces à vivre. Claire et accueillante, la cuisine, de gris et d’ivoire vêtue, donne envie de mijoter de bons petits plats. Il fait bon s’y installer pour savourer en famille ou entre amis de chaleureux moments. De là, une porte vitrée et un petit escalier mènent au jardin.

Baigné de lumière, le salon conjugue les teintes d’Opale. Blondeur des parquets, sable des murs et gris-bleu de mer des fauteuils créent une atmosphère cosy. La décoration mélange hardiment meubles anciens et pièces contemporaines, comme ces lampes Kartell et ce tableau cinétique d’Agam déniché lors d’une vente aux enchères.

Françoise, qui fut longtemps l’âme de la boutique d’exception « Cristal d’Arques Paris », a conservé de son ancien métier le goût des verreries délicates et raffinées. Elles s’exposent un peu partout dans la maison, comme ici sur l’élégante cheminée de la salle à manger et devant le magnifique trumeau ancien, découvert au Touquet.

Villa Colette, Boulogne-sur-Mer

La cage d’escalier, claire et confortable, s’agrémente de tableaux et gravures. Passage obligé, elle tisse un lien harmonieux entre les pièces et les étages.

Tel un nid d’aigle, le bureau perché sous les toits est le refuge de Gérard. Il aime y lire et travailler en tout quiétude, en savourant la vue magnifique sur la ville et la mer. Clin d’œil au Maroc – un pays que le couple épris de voyages apprécie particulièrement – la chambre attenante offre teintes vives, objets artisanaux et une salle d’eau aux accents du sud.

Un étage plus bas, tissus fleuris et couleurs harmonieuses évoquent la douceur des demeures de la campagne anglaise. La salle de bain aux tons corail invite à la détente. Un peu partout dressings et nombreux placards offrent leurs précieux services.

Villa Colette, Boulogne-sur-Mer

Au rez-de-jardin, une chambre couleur printemps accueille les invités, qui bénéficient d’une petite salle d’eau attenante. A côté, une buanderie « rêve de toute ménagère » s’amuse Françoise, propose ses commodités, tandis que la cave climatisée veille sur les bonnes bouteilles de Gérard.

De là, on gagne le jardin et sa terrasse côté soleil, lieu privilégié des repas d’été. Un délicieux pavillon sert à la fois de salle de sports et d’orangerie. Tout autour, bien à l’abri derrière ses hauts murs, le jardin, agréablement fleuri offre des airs de campagne à la ville. On quitte
à regret ce bel écrin où se conjuguent harmonieusement art et douceur de vivre.

Villa Colette, Boulogne-sur-Mer Villa Colette, Boulogne-sur-Mer

Si vous avez un coup de cœur pour cette + belle demeure, vous la retrouverez à l’étude de Me Capet,
10 place Poincaré • 62480 Le Portel-Plage
Tel. : 03 21 10 40 54

philippe.capet@notaires.fr

www.capet-leportel.notaires.fr

L’immobilier des notaires www.immonot.com

Publié le 02/05/2018 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK