Comment bien choisir sa couette ?

Dormir confortablement est primordial si l’on veut avoir une bonne qualité de sommeil. Alors, en plus de participer à votre confort, vous pourrez choisir la couette qui s’harmonisera à votre déco, pour une utilisation tout-en-un ! Par ailleurs, une bonne couette aide à rester en bonne santé, tant sur le plan physique que moral. En effet, manquer de sommeil peut s’avérer dans certains cas problématique et aller jusqu’à provoquer de fâcheuses conséquences sur la santé, voire des maladies telles que la dépression, le diabète et des troubles cardiovasculaires, pour ne citer qu’une partie d’entre elles.

Pour mieux dormir, la majorité des individus songent à changer de literie en investissant dans un matelas et un sommier neuf adaptés à leur morphologie ainsi que dans des oreillers appropriés. Toutefois, même si cela constitue un bon début pour améliorer son sommeil, d’autres éléments sont tout aussi importants pour y parvenir, comme le choix de la couette par exemple. En effet, pour bien dormir, avoir ni trop chaud ni trop froid est primordial. Quelle épaisseur doit-elle faire ? En quelle matière doit-elle être constituée ? Quels sont les éléments à prendre en compte pour choisir sa couette ? … Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre pour vous aider à faire votre choix !

Bien choisir sa couette

Dans la plupart des cas, une couette se choisit en fonction de la température de votre chambre. Pour vous aider à choisir une couette appropriée, il faut tenir compte de son indice de chaleur, généralement compris entre 1 et 4. Plus le chiffre est bas et plus la couette est dite “ légère “ et conviendra pour une pièce bien chauffée où le thermomètre dépasse les 22°C, mais aussi pour les saisons douces ou pour des personnes qui sont relativement sensibles à la chaleur.

Au contraire, si vous êtes de nature frileuse, que votre pièce est peu chauffée ou que la saison hivernale bat son plein, une couette chaude est fortement recommandée. Pour cela, les couettes naturelles, généralement composées de duvet d’oie ou de canard figurent parmi les meilleures du marché et offrent à ce titre de nombreux avantages. Le duvet se situe sur le poitrail et le ventre des palmipèdes. C’est l’un des isolants les plus performants qui soient en matière de garnissage et il préserve, en outre, les dormeurs de toute transpiration nocturne grâce à une parfaite thermorégulation de la couette durant la nuit. Plus le pourcentage de duvet est élevé, plus la couette sera chaude et légère. Les plumes d’oie sont toutefois plus onéreuses que le duvet de canard, car elles sont plus rares.

Par ailleurs, les couettes chaudes garnies avec du duvet d’oie ou de canard sont réputées pour leur légèreté, mais aussi pour leur aspect gonflant, ce qui confère à votre pièce un cachet indéniable. Les plus grands designers d’intérieur y recourent d’ailleurs à tous les coups pour soigner l’apparence d’une chambre par le biais de la literie. Pour vous procurer l’une d’entre elles, le site Couette Castex confectionne des couettes et oreillers en duvet et plumettes naturels blancs neufs haut de gamme labellisés Belle Literie Excellence. Tous les modèles sont piqués en carreaux et garnis à 90% de duvet neuf et 10 % de plumettes assurant non seulement une répartition homogène et un bon maintien du garnissage, mais aussi des performances thermiques jusque-là inégalées. Fabriquée en France, la gamme CASTEX couettes naturelles convient à tous les usages et toutes les saisons. Les modèles en duvet sont par ailleurs anti-acariens, car ils sont respirants et aérés.

Choisir une taille de couette appropriée

Qui ne s’est jamais battu la nuit pour récupérer un morceau de couette coincé involontairement ou non… par son / sa conjoint(e) ? Pourtant, ce type de désagrément peut être facilement évité en recourant à une taille de couette appropriée. Si vous souhaitez remédier à ce problème, il n’existe de fait qu’une seule solution : prendre une couette de taille supérieure avec des débords de chaque côté d’au moins 25 à 40 cm.

Que vous bougiez beaucoup ou que votre moitié ait pris l’habitude d’accaparer toute la couette sur elle, les raisons pour lesquelles vous vous retrouvez sans couette une bonne partie de la nuit s’explique par sa taille trop juste. Par exemple, si vous dormez dans un lit de 140 cm de largeur, il est préférable d’opter pour un modèle d’au moins 200 cm de largeur, voire de 240 cm pour vous assurer d’être tranquille jusqu’au matin.

Le poids de votre couette

Pour ce qui est du poids, tout est affaire de goût ! Tandis que certains aimeront sentir le poids de la couette sur eux pour dormir confortablement, d’autres détesteront une couette trop lourde et préféreront à ce titre privilégier la légèreté, tant en hiver qu’en été. Le grammage dépendra en réalité de la nature du garnissage de la couette, pouvant atteindre 500 gr/m². De manière générale, les couettes estampillées naturelles ( duvet d’oie ou de canard, soie, fibres de bambou, flocons de laine ) ont tendance à être beaucoup plus légères que les couettes synthétiques pour un même apport de chaleur.

Une densité de tissage parfaite

L’enveloppe n’est pas un élément à prendre à la légère, surtout si vous souhaitez profiter de votre couette pendant de nombreuses années. En effet, c’est grâce à cette dernière que les plumes, le duvet restent bien en place ou que le tissu constitue une barrière anti-acarien. Différentes matières existent pour l’enveloppe : coton, soie, bambou mais aussi coton et polyester (pour certains garnissages synthétiques) sont les principales proposées par les fabricants, leur choix dépendant des goûts et préférences de chacun.

Cependant, un critère doit dans tous les cas être vérifié, indépendamment de la matière choisie : il s’agit de la densité du tissage ( nombre de fils par cm² ). Celle-ci doit être très serrée, au risque de voir du garnissage s’échapper à l’extérieur de votre couette ou les acariens s’installer plus aisément dans le garnissage de votre couette.

Le piquage de votre couette

Le piquage est la technique permettant de maintenir le garnissage de la couette en place. Il existe plusieurs sortes de piquage : en vagues, en losanges, etc. Toutefois, le piquage en cloisonné est l’un des seuls assurant une bonne homogénéité du garnissage sur toute l’étendue de la couette, ce qui a l’avantage d’éviter les déperditions de chaleur que l’on peut rencontrer parfois sur des modèles de moins bonne qualité.

Pour les couettes naturelles en duvet, le piquage n’est pas un élément anecdotique : tout comme l’enveloppe, il contribue également à la longévité de votre couette, en évitant que tout le garnissage ne se déporte aléatoirement au sein de votre couette à chaque mouvement. Outre, l’aspect pratique, le piquage de votre couette donne un côté esthétique à votre literie. Un modèle de qualité doté d’un aspect gonflant avec des finitions soignées ravive non seulement votre literie, mais également votre chambre. Couette et housse de couette sont donc des éléments de décoration à part entière, dont il faut s’occuper pleinement pour donner à votre pièce l’effet escompté !

Publié le 05/02/2019 par Amélie Sauvage
S'inscrire à notre newsletter
OK