BIENVENUE DANS LA MAISON 3.0 !

Portail qui s’ouvre seul, stores qui descendent pour réguler la température intérieure, porte d’entrée connectée : désormais, on peut (presque !) contrôler tous les équipements de son habitation grâce à un simple smartphone. La maison intelligente n’est plus de la science-fiction. La preuve…

Komilfo

‘‘ Désormais, il suffit de s’approcher de chez soi pour que le portail s’ouvre et que les radiateurs commencent
à chauffer.’’

Des voitures qui volent, des baskets autolaçantes, une porte d’entrée biométrique, des lumières à commande vocale : souvenez-vous, dans Retour vers le futur 2, un film de Robert Zemeckis sorti sur grand écran en 1989, Doc et Marty McFly font un bond de trente ans dans le temps. Ce futur fantasmé n’a rien à envier au monde dans lequel nous vivons a a les voitures volantes n’en sont encore qu’au stade de prototype, la maison connectée, elle, n’est plus de la science-fiction ! “Nous sommes à l’aube d’une révolution sociétale, confirme l’économiste américain Jeremy Rifkin. Grâce aux technologies, le consommateur va mieux contrôler tous les aspects de sa vie quotidienne pour mieux choisir comment utiliser le temps de sa vie ». Désormais, il suffit de s’approcher de chez soi pour que le portail s’ouvre et que les radiateurs commencent à chauffer. Grâce au thermostat intelligent Ween, la température s’ajuste en effet en fonction de votre éloignement. Vous allez travailler ? Vous partez en vacances ? Ween baisse automatiquement la chaleur. Vous rentrez à l’improviste ? Votre chaudière se déclenche pour qu’il fasse toujours bon chez vous à votre arrivée.

 

BIENTÔT TOUS CONNECTÉS ?

Si la domotique ne cesse de proposer des innovations techniques pour faciliter le quotidien, seuls 20 % des foyers français disposent d’équipements connectés (source CREDOC). De même, seule la moitié des propriétaires montrerait de l’intérêt pour une maison automatisée et seulement un tiers serait prêt à y investir. (1) Selon l’institut GFK, le marché ne représente actuellement que 150 millions d’euros annuels dont un tiers provient des équipements de sécurité (alarmes, détecteurs), un quart de la motorisation (portails, volets, stores électriques) et un autre quart de la télésurveillance. Principal frein à l’achat ?

Le manque de connaissance des produits. « Nous constatons encore une résistance au tout connecté, confie Eric Balcerek, dirigeant de D’Home Menuiserie à Lille. Les gens s’imaginent que c’est compliqué. Il faut que les objets soient intuitifs et qu’on ne soit pas obligé de lire une notice pour se les approprier ». L’arrivée des GAFA (2) risque d’accelérer la simplicité d’usage. Ainsi Google et Apple ont d’ores et déjà intégré toutes les fonctions de la domotique sur téléphone. Par exemple, vous pouvez désormais contrôler des appareils communicants grâce à l’application « Maison » sur votre Iphone. De son côté, fin 2017, Amazon a commencé à commercialiser aux Etats-Unis la serrure connectée « Amazon Key » qui permet aux livreurs de déposer les colis à l’intérieur du domicile quand leur destinataire est absent. Le système qui comprend une caméra « de sécurité » connectée offre aussi la possibilité aux clients de suivre leur livraison en temps réel. A terme, Amazon Key pourrait même servir à déverrouiller à distance la porte de son domicile à une personne choisie : femme de ménage, garde d’animaux, enfant qui oublie ses clés, etc. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives et faciliter le quotidien…

(1) Promotelec « Habitants, habitats et modes de vie » réalisée par le CRÉDOC, 2013. (2) GAFA : acronyme qui désigne les quatre géants du web Google, Apple, Facebook et Amazon.

Sophie Hélouard
Publié le 12/06/2018 par Sophie Hélouard
Si c’était un élément de décoration de la maison, Sophie serait sans doute un bow-window. Pour se percher et regarder le monde. Journaliste free-lance ascendant « presse écrite », elle aime observer ce qui l’entoure, s’imprégner de l’air du temps et décrypter les dernières tendances. To hygge or not to hygge, that’s the question…
S'inscrire à notre newsletter
OK