Visite d’un grenier devenu appart cosy

Jean-Philipe Augusto et Quentin Glorieux, créateurs de l’agence Plux Architecture ont transformé ce vieux grenier en petit appartement douillet. Découvrez les astuces des deux architectes pour optimiser ces 20 m²…

Cuisine ouverte sur salonPhotos : Sébastien Hamelin – Cuisine ouverte sur salon

L’origine du projet

« L’objectif était de transformer une ancienne maison d’habitation de type ouvrière, située à Lecelles près de Saint-Amand-les-Eaux en trois logements dinstincts : un au rez-de-chaussée, un au premier étage et un sous les combles » explique Jean-Philippe Augusto, architecte de l’agence lilloise Plux.

« Notre spécialité est vraiment d’aller chercher le potentiel d’une surface et d’en tirer le maximum. Les contraintes liées à l’espace nout ont poussé à être d’autant plus créatifs ! » C’est ainsi que les architectes ont trouvé des astuces pour gagner de la place dans ce studio.

Espace nuit studioPhotos : Sébastien Hamelin – Espace nuit studio

Optimiser les volumes

Pour tirer partie au maximum de volume assez restreint sous les combles, les architectes ont eu la bonne idée de laisser la surface ouverte. « On ne voulait pas segmenter l’espace » explique Jean-Philippe Augusto.

« C’est pourquoi, pour séparer le bloc sanitaire du reste de l’appartement, nous avons eu l’idée de créer une sorte de boîte dont les parois ne montent pas jusqu’au plafond, mais permettent tout de même de s’isoler pour prendre sa douche« .

Le volume semi-cloisonné comprend : une salle de bain avec baignoire, un dressing et un placard technique avec le ballon d’eau chaude et le tableau électrique. « De l’autre côté de cette boîte, nous avons installé les toilettes qui, elles, sont cloisonnées pour plus de confort » poursuit Jean-Philippe Augusto. 

Espace salle de bainPhotos : Sébastien Hamelin – Espace salle de bainEspace semi-cloisonné studioPhotos : Sébastien Hamelin – Espace semi-cloisonné studio

Un coin, une fonction

L’appartement se compose ensuite d’un coin nuit et d’une pièce à vivre avec cuisine équipée. « Il y a encore la possibilité de créer du rangement en tirant partie des pentes du toit et en installant des enfilades ou des meubles bas« .

Cuisine équipée façon barPhotos : Sébastien Hamelin – Cuisine équipée façon bar

Briques et charpente apparentes

Pour apporter de la chaleur à ce petit appartement sous les toits, les deux architectes ont conservé un mur de briques intact et on laissé la charpente du toit apparente… Charme et authenticité garantis !

Charpente bois apparentePhotos : Sébastien Hamelin – Charpente bois apparenteMur de briques salonPhotos : Sébastien Hamelin – Mur de briques salon

Le détail déco :

En guise d’éclairage, les architectes ont opté pour des luminaires en néon. « C’est graphique, esthétique et économique » explique Quentin Glorieux. « Souvent, le néon est utilisé en guise de signalétique, comme à la Gare Saint-Sauver à Lille« . 

Lampe d'architectePhotos : Sébastien Hamelin – Lampe d’architecte

L’astuce couleur

Les architectes ont matérialisé le bloc sanitaire en peignant les murs en vert foncé, une bonne idée pour délimiter l’espace et surtout une couleur ultra tendance cette année !

Bloc sanitaire couleur vert foncéPhotos : Sébastien Hamelin – Bloc sanitaire couleur vert foncé

Vous aimerez lire aussi :

Sophie Hélouard
Publié le 10/03/2016 par Sophie Hélouard
A 17 ans, je voulais devenir prof de lettres. Ou écrivain. Et puis, j’ai poussé la porte d’une rédaction…
S'inscrire à notre newsletter
OK