Les différents types de jardins japonais

La classification traditionnelle regroupe les jardins en quatre grandes catégories : tsukiyama-niwa, karesansui, cha-niwa et Tsuboniwa.Versions nippones ou transpositions occidentales, vous avez le choix !

jardin japonaisPhotos : . – jardin japonais

Tsukiyama-niwa : le monde miniature

Ces jardins évoquent des paysages entiers avec leurs « collines » (de quelques mètres de haut !), plan d’eau, arbustes, arbres et autres plantes. Le plus souvent, on y trouve aussi des îles, des ruisseaux et des ponts. Jardin de plaisance par excellence, dont le style a été importé de Chine, il n’a pas le caractère sacré des autres types de jardin, bien que l’on y retrouve la plupart des éléments constitutifs « classiques ». Version occidentale : le jardin s’agence autour d’un bassin. L’idéal est que tout doit être vu dans son ensemble depuis une grande ouverture (porte-fenêtre, fenêtre, ou pour les puristes un panneau coulissant), comme un tableau. Plantes : pin blanc du Japon, magnolia étoilé, sophora japonica, cornouiller à fleurs, cèdre du Japon, lavande blanche.

Karesansui : le jardin zen

Archétype du jardin japonais pour les Occidentaux, le « paysage sec » (karesansui) est indissociable du courant bouddhiste Zen, un enseignement basé sur la recherche de la vacuité intérieure. Version occidentale : sable ou gravier blanc finement ratissé, groupes de pierres aux formes et à l’agencement très codifiés : le karesansui est difficilement reproductible chez soi. On peut s’en inspirer pour composer un petit espace totalement minéral, en jouant par exemple sur différentes couleurs de pierres ou de gravier pour en gommer l’aspect austère. Plantes : les plantes sont superflues dans ce type de jardin. Cependant, il est possible de planter quelques mahonias, azalées et buis.

jardin japonaisPhotos : Jardin-promenade Kenroku-en à Kanazawa (Japon) – jardin japonais

Cha-niwa : le jardin de thé

Le jardin de thé est, comme son nom l’indique, étroitement lié à la cérémonie du thé. Il est issu des jardins contemplatifs des temples zen, mais on y marche au lieu d’y rester immobile. Version occidentale : on forme un parcours dans la verdure avec des pas japonais, ponctué de lanternes, d’un tsukubai (petit bassin en pierre)…Plantes : pivoines arbustives, rhododendrons, iris, nandinas, fusains, buis à petites feuilles.

 

Vous aimerez aussi lire :
>> Promenade dans un jardin japonnais
>> Le jardin zen de Catherine

jardin japonaisPhotos : Les Arts paysagers – jardin japonaisjardin japonaisPhotos : Les Arts paysagers – jardin japonais

Publié le 12/10/2012 par Valérie Habracken
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK