Combles : 5 projets déco pour s’inspirer

Aménager une pièce sous les combles est un vrai challenge ! Et pourtant, ces quelques mètres carrés supplémentaires peuvent dévoiler de véritables pépites : une vraie hauteur sous plafond, des poutres apparentes, des murs de briques intacts et parfois beaucoup de lumière. Alors, les combles se métamorphosent et nous font profiter d’un séjour chaleureux, d’une cuisine conviviale ou même d’une suite parentale au charme fou. Tous les rêves sont permis ! La preuve en images avec ces 5 projets réussis

Un salon contemporain

saloncont_priscapellerin-crédit-Hugo-Hébrard

Prisca Pellerin – Hugo Hébrard

Cet appartement sous combles de deux pièces a été entièrement rénové par l’architecte d’intérieur Prisca Pellerin. Dans cet espace de 60 m2, on se surprend à la folie des grandeurs : les murs mansardés se font oublier et l’oeil ne trouve aucun obstacle sur son passage, de la chambre jusqu’au séjour. Pour autant, l’architecte est parvenue à donner une vraie personnalité à l’endroit : «le parti a été pris d’ouvrir au maximum les espaces et de jouer sur un dégradé de blanc et de gris dorés, via des textures différentes : béton ciré, cuir, suédine, lin, briques…».

Pour rendre l’appartement encore plus cosy, Prisca a opté pour l’association naturelle du blanc et des végétaux : «Le végétal tient une place de choix dans l’appartement, apportant fraicheur et une touche d’extérieur…» nous a-t-elle confié.

Une suite parentale lumineuse

sb_annagrant

Anna Grant

À Paris, ce duplex situé sous les combles d’un immeuble du 18ème siècle a fait l’objet d’une importante réhabilitation. Ici, l’espace a été totalement repensé pour accueillir une suite parentale claire et spacieuse et, Anna Grant, la décoratrice d’intérieure à l’initiative du projet, a tout fait pour conserver la lumière naturelle, chose rare sous les combles. Une cloison d’atelier réalisée sur-mesure par un artisan serrurier et associée à des éléments de déco rétro confère à la chambre son cachet.

Une cuisine rétro

cuisine_cunsstudio-crédit-Anna-Dlugosz

Cuns studio – Anna Dlugosz

Cette cuisine atypique se trouve dans un loft sous combles de 170 m2 en Pologne. Entièrement rénové par le cabinet d’architecte Cuns Studio, cet ancien local commercial a été volontairement dépourvu de toute cloison : « L’espace n’a pas été cloisonné pour permettre au propriétaire et à ses invités de se sentir le plus à l’aise possible. La cuisine a d’ailleurs été pensée pour la vie en groupe et les moments partagés. C’est l’endroit le plus convival de l’appartement » raconte l’architecte.

Côté déco, les designers ont choisi du mobilier aux lignes douces et aux couleurs claires pour mettre l’accent sur le charme du parquet et des murs en briques. Le sol en carreaux de ciment de la cuisine a quant à lui été choisi pour rappeler les notes vintages qui enchantent le loft.

Un séjour chaleureux

sejour_velux

Velux

Les notes suaves de la décoration scandinave s’invitent dans ces combles immaculés. Le bois occupe une place primordiale dans l’appartement pour réchauffer le blanc des murs et du sol. De la table familiale du séjour au mobilier du salon, il cohabite avec d’autres matières naturelles comme le cuir ou le lin et confère une touche d’exotisme à la décoration nordique. Une belle façon de donner du relief à l’espace et de souligner le charme de l’hiver

Une salle de bain design

sp_normsarchitects

Norms Architects

Le minimalisme est de rigueur dans cette salle de bain sous combles façon loft. Aménagée par l’agence Danoise Norm Architects, celle-ci traduit l’esthétique épurée propre aux pays du Nord, surtout en matière d’architecture. « Nous travaillons en adéquation avec les normes et la tradition, en essayant d’apporter un regard contemporain. Ici, nous avons voulu créer un endroit différent, à la fois fonctionnel, esthétique et durable » souligne l’agence. Alors, si le béton a été choisi pour accueillir l’évier et délimiter l’espace au centre de la pièce, le blanc a été conservé sur chaque mur pour exploiter au maximum la lumière exceptionnelle de l’endroit.

 

Vous aimerez lire aussi :

Publié le 01/02/2017 par Chloé Demarets
S'inscrire à notre newsletter
OK