Shinryoku - Bain de forêt - nature

L’être humain a-t-il besoin de nature ? Depuis quelques années, psychologue et scientifiques étudient l’influence de l’environnement sur notre santé physique et mentale. Nous avons écouté sur le sujet, une étonnante conférence du Dr Jordy Stefan, l’un des pionniers en France à travailler sur ce concept. Par Nicole Osstyn

Sérénité

Avez-vous déjà fait cette expérience où, d’humeur morose, l’envie de nature vous a soudain saisi ? Quel apaisement éprouvé à se promener en forêt ou s’émerveiller devant une fleur ! Psychologue et chercheur, le Dr Stefan s’est interrogé sur les bénéfices apportés par la nature sur notre santé. Quatre domaines ont retenu son attention : l’immersion totale en milieu végétal, la présence de verdure autour du lieu de vie, de plantes en intérieur et la nature virtuelle. Les résultats sont stupéfiants !

Effets bénéfiques

Marcher quelques minutes au milieu d’un parc ou d’un jardin public ralentit le rythme cardiaque, fait baisser la tension et favorise une humeur positive. Vous avez vue sur la nature ou possédez quelques plantes d’intérieur ? Votre santé sera meilleure et cela s’étendra aux relations sociales, aux apprentissages et à la productivité au travail. Des études prouvent que les patients d’un hôpital bénéficiant d’une chambre sur jardin, se rétablissent plus rapidement et qu’une maison de retraite entourée d’arbres entraîne une meilleure vitalité des résidents. Et la nature virtuelle ? Contempler une photo prise sous la pluie, en bord de mer ou en automne offre les mêmes effets. Un poster noir et blanc, une simple odeur de nature ? Ça fonctionne aussi !

Le Dr Jordy Stefan, psychologue et chercheur, étudie les effets bénéfi ques de la nature sur la santé humaine.
Le Dr Jordy Stefan, psychologue et chercheur, étudie les effets bénéfiques de la nature sur la santé humaine.

La nature comme une évidence

Deux théories sont privilégiées pour expliquer ces effets : l’être humain, apparu dans la nature, la perçoit comme source de vie, cela augmente son bien-être. Autre explication : les plantes apaisent le mental et ont une capacité à restaurer l’attention. D’ores et déjà, dans nos sociétés, des expériences se multiplient : jardins partagés, potager de bureau, d’école, murs et toits végétalisés… On se prend à penser aux arbres-locataires imaginés au siècle dernier par l’artiste Friedrich Hundertwasser. Les prémices du monde de demain ?

Vous aimerez aussi :