Avec ses pieds de meubles à monter soi-même, La Fabrique des Pieds séduit l’hexagone et a débuté la conquête du marché européen. Fondée par Florent Demars en 2016, la start-up nordiste n’a cessé de grandir depuis sa création.
Ses pieds en acier, entièrement fabriqués à Illies, sonnent comme une alternative, locale, sur mesure et résolument design aux géants du meuble. Cap sur une belle success story ! 

 

table fabrique des pieds

Petit pied deviendra grand… 

Au cœur de la petite bourgade d’Illies, des ouvriers travaillent d’arrache-pied. Florent Demars, chef d’orchestre de la petite équipe, n’en revient toujours pas. Pour ses 5 ans, la Fabrique des pieds a déjà vendu 60 000 pieds de meubles en acier.

Curieux hasard, 60 000, c’est aussi le nombre d’abonnés qui suivent fidèlement la marque sur Instagram. « Jamais je n’aurais imaginé qu’en 2021, on serait 19 personnes, dont 13 en production à l’atelier ! » 

 

S’il est si ému aujourd’hui, c’est qu’il se souvient être tombé dans l’aventure un peu par hasard… « Je réalisais ma propre table basse et je cherchais des pieds. Je ne trouvais rien sur Internet et je ne voulais pas en acheter qui venaient des états-Unis ou d’ailleurs« , explique t-il. Il décide de fabriquer ses propres pieds de tables, étanche sa soif de créer de ses mains et quitte alors son emploi salarié.

Définitivement tombé sous le charme de l’acier, il entreprend un CAP en métallerie et installe sa petite affaire dans la ferme de ses parents à Illies. Aujourd’hui, sa reconversion passionnée s’est muée en entreprise florissante !

Florent Demars,

©Laurent Depla

Depuis le début, je suis convaincu que le piètement d’un mobilier a le pouvoir de bouleverser la décoration d’une pièce.

banc fabrique des pieds

Une production locale et artisanale 

De la conception à la commercialisation en passant par la livraison, chaque pied est fabriqué de A à Z dans l’atelier d’Illies. « On reçoit l’acier brut, on le coupe, le soude, le meule, le dégraisse, le peint, puis on le met au four », détaille le jeune entrepreneur. Sa matière première, l’acier, provient de fournisseurs situés à moins de 50 km de La Fabrique. Une production locale qui séduit de plus en plus de mordus du DIY et d’adeptes du made in France !

Aujourd’hui, entre 600 et 1000 pieds sortent en moyenne de l’atelier chaque semaine. Grâce à sa boutique exclusivement en ligne, l’entreprise nordiste fait même de l’œil au marché européen : « près de 5% de nos commandes partent en Europe, notamment en Belgique, Suisse ou Allemagne.« 

table la fabrique des pieds

La passion du beau en ligne de mire 

Si La Fabrique des pieds propose des piètements esthétiques de qualité artisanale, pas question pour autant
de gonfler ses prix : « il y a une valeur qui  m’importe beaucoup, c’est de rendre le beau accessible à tous« , précise Florent.

Table, bureau,  console, canapé, banc ou encore étagère, que ce soit pour relooker ou créer un meuble, les pieds se fixent au gré des envies déco !  

banc la fabrique des pieds

Des collections design et tendances 

De nouvelles collections éclosent tous les 6 mois, savamment moulées au fil des tendances. Pieds en épingle, en fer plat, en croix, en trapèze, en forme de sablier, de M ou A, rond ou de forme carré…

La Fabrique des Pieds propose 90 références déclinables en tailles infinies et en 5 coloris. Au-delà de l’aspect pratique qui plaît aux bricolos (les pieds s’assemblent en quelques coups de tournevis), la patte La Fabrique, c’est surtout un design épuré, aux lignes équilibrées et aux finitions soignées.

Une patte qui l’a définitivement ancrée dans l’univers déco. « Depuis le début, je suis convaincu que le piètement d’un mobilier a le pouvoir de bouleverser la décoration d’une pièce. » Pari réussi, La Fabrique des pieds sonne le glas des meubles standardisés et insuffle un vent de caractère et d’originalité salvateur à nos intérieurs ! 

salon table basse

Dernièrement, La Fabrique a relancé le pied conique, pièce emblématique du siècle dernier, avec son petit côté rétro et élégant. 

Des pieds sur mesure qui éveillent la créativité 

Et pour les meubles biscornus, les angles difficiles, les petits espaces ou les envies les plus folles ?  « Si un client arrive avec un besoin particulier et un pied en tête, on est capable de le reproduire à l’atelier. On adore éveiller la créativité de nos clients !« , explique l’entrepreneur.

Le sur-mesure, c’est justement ce qui séduit. Parmi ses clients, 70% sont des particuliers et 30% des professionnels.

« On adore travailler avec des créateurs de mobiliers qui assemblent leurs créations avec nos pieds« , s’enthousiasme t-il. La Fabrique entraîne également des hôtels, restaurants, architectes et agenceurs dans son sillage, « l’avantage c’est qu’ils peuvent adapter les pieds sur mesure de leurs projets« , et même certaines célébrités, à l’image de Sophie Ferjani, célèbre décoratrice d’intérieur !

À terme, la marque aimerait développer des partenariats avec des enseignes de mobilier, associer deux identités
et donner vie à des meubles uniques.

Made in France et digital, le combo gagnant 

Si les effectifs ont été multipliés par trois et le carnet de commande ne désemplit pas, comment expliquer une telle success story ? « Il ne suffit pas de faire du made in France pour percer, il faut beaucoup d’endurance pour réussir à sortir du lot« , explique son fondateur.

Pour ce jeune entrepreneur, si l’entreprise parvient à tirer son épingle du jeu même en période de crise sanitaire, c’est grâce à sa boutique en ligne et sa production entièrement centralisée :
« C’est ce qui fait notre force. Un produit sur mesure, on est capable de le fabriquer en deux semaines, parce qu’on gère la fabrication de A à Z à Illies. Ça nous donne beaucoup d’agilité  et une jeune entreprise comme nous, pour grandir très vite, elle en a besoin !« 

table à manger pied metal

Les pieds sur terre et la tête tournée vers le ciel, ce passionné continue de rêver sa petite entreprise. D’un œil mi rieur, mi fier, il observe sa chenille aux pieds d’acier métamorphosée papillon. Des pieds d’acier made in Illies, qui l’ont propulsés d’un battement d’ailes vers le marché européen…

 Découvrez le reportage en vidéo !