Entre minimalisme et maximalisme

L’édition de janvier 2018 du célèbre salon Maison&Objet, s’est déroulé sur le thème “Show-room”, en référence à la tendance exposition en déco qu’image bien la multiplication des miroirs, panneaux vitrés, portants et autres étagères. Il a surtout sacralisé Cecilie Manz en tant que designer de l’année et nous a fait découvrir la facette déco de Malene Birger. Retour sur ces deux univers, diamétralement opposés (minimalisme d’une part, «maximalisme» d’autre part) et pourtant, aussi riche et inspirant l’un que l’autre.

cecilie-manz

Cecilie Manz

La créatrice de l’année : Cécilie Manz

cecilie-manz

Cecilie Manz

La danoise Cecilie Manz, fondatrice du studio de design Manz Lab a été élue designer de l’année pour son style épuré et chaleureux à la fois. Si le minimalisme c’est aller à l’essentiel et que sa démarche consiste “à réduire”, la chaleur n’est pas une option pour Cecilie Manz. Elle propose en ce sens un style scandinave précis, fermement attaché aux choix et aux mélanges des matières, exigeant au niveau de la forme et précis au niveau des couleurs. Aussi douces celles-ci soient-elles, elles ne sont néanmoins pas dénuées de nuances et de poésie. Ses projets sont éclectiques, Cecilie Manz touche-à-tout. “The Ladder” est son premier projet, il s’agit d’une chaise/échelle. Autre projet fort : une lampe intitulée “Caravaggio”. Elle a également réalisé des plaids, un minibar ou encore une collection de tables et chaises pour Fritz Hansen.

Notre coup de coeur : Malene Birger

malene-birger

Malene Birger

Connue depuis 25 ans en tant que designer de mode, Malene Birger présentait lors du salon sa seconde collection déco. Intitulée “The New Look”, elle nous a totalement séduit par sa personnalité affirmée et son charisme indéniable. La collection manie avec savoir-faire les “contrastes rafraîchissants et les combinaisons inattendues” pour un résultat éclectique, moderne et surtout tellement branché !

malene-birger

Malene Birger

Son style se définit comme “un ‘maximalisme’ sous contrôle”. La discrétion n’est en effet pas de rigueur comme en témoigne ses touches signature : des rayures alternant un crème intense et un chocolat profond, ou encore l’utilisation d’un jaune joyeux sur un meuble ou un accessoire. Les matières (acier, laiton, verre, velours, soie…) sont riches et variées ; le textile d’intérieur et les motifs occupent une place prépondérante. Malene Birger s’inspire en effet des hôtels, de pièces vintage et de sa passion pour l’art et l’histoire mettant à jour un style opulent, bien maîtrisé et empreint d’expérience.

 

Vous aimerez lire aussi : 

> Miroir. Mon beau miroir

Publié le 21/02/2018 par Agathe Gadenne
S'inscrire à notre newsletter
OK