Le scintillement des guirlandes, l’odeur enivrante des épices et des marrons grillés, la senteur boisée et intense des pins… Partout dans les rues émane, en décembre, une ambiance féérique et festive. Tradition oblige, le plat pays ne déroge pas à la règle. Et prouve que l’esprit des fêtes règne encore en maître.

Bruges, quand la magie des lumières opère

Avec ses maisons flamandes et leurs pignons à redents, ses ruelles pavées, ses canaux emmurés et ses jardins romantiques, celle que l’on surnomme la Venise du Nord se pare de ses plus beaux atouts à l’occasion des fêtes. À commencer par ses deux incontournables marchés de Noël, un premier sur la place du Markt, et un second sur la place Simon Stevin, à 200 mètres de là. Au programme : dégustation de vins chauds, chocolats et nougats, mais aussi artisanat d’art et de jeux, décorations de Noël et accessoires de saison. À noter qu’il n’y a pas de festival de sculptures de glace cette année, la ville cherche désormais une alternative plus durable.

Ce qu’il faut absolument voir :

Un panorama époustouflant de la Cité des 5 clochers après avoir gravi les 257 marches du Beffroi. Prolongation exceptionnelle jusqu’à 20 heures le samedi 21 décembre. 2,10/1,10€/personne.

Liège à Noël : Objectif zéro déchet

Comme chaque année en décembre, la Cité ardente revêt ses habits de fête. Mais attention, ici on ne parle pas d’un marché de Noël comme il en existe d’autres, mais d’un véritable village de Noël – le plus grand et le plus ancien de Belgique – avec près de 200 chalets présentant, entre autres, de l’artisanat typique de la Wallonie, de la gastronomie régionale et diverses décorations. Cette renommée lui a notamment valu en 2018 le titre de « Capitale européenne de Noël ». Parmi les activités, une patinoire de 1 000 m2 sur la place Cathédrale, une piste de luge ainsi qu’une multitude d’animations musicales. Pour cette nouvelle et 33ème édition, Liège passe en mode zéro déchet ! Pailles, gobelets, couverts et assiettes sont remplacés par de la vaisselle bio compostable. Les déchets collectés seront ensuite transformés en compost. Côté illuminations, les composants sont, eux aussi, conçus par des matières biodégradables et recyclables.

© Office de Tourisme Liège
© Office de Tourisme Liège

Le saviez-vous ?

En Belgique, le coup d’envoi des festivités est donné le 6 décembre par Saint-Nicolas. Ce saint patron des écoliers est bien plus populaire chez nos concitoyens belges. La légende raconte qu’il ressuscita trois petits enfants transformés en chair à saucisse par un boucher.

Ce qu’il faut absolument voir :

Une exposition géante rend hommage aux dessins réalisés par Didier Casten pour la bande dessinée « Tchantchès a disparu » et dont la trame se déroule dans les chalets du village de Noël. Autre rendez-vous immanquable : au chalet n°171, chaque week-end de décembre, des artisans tout droit venus de Pologne réalisent des boules de Noël en verre soufflées à la bouche, étamées et peintes à la main. Les personnages sont issus du folklore de la tradition wallonne. Jusqu’au 30 décembre 2019.

Gand ouvre les portes de son royaume enchanté

Il y a quelque chose de particulier dans l’atmosphère lorsqu’on se promène dans les rues de Gand. Ce n’est pas un hasard si la ville est décrite comme le trésor caché des Flandres. Avec ses façades médiévales, ses musées et ses nombreux ponts offrant des vues exceptionnelles, cette ancienne cité drapière mérite qu’on s’y intéresse de près. Et quoi de mieux que la période des fêtes pour s’imprégner de cette ambiance réconfortante ? Après une promenade immersive dans les allées du marché de Noël, un petit verre de vin chaud à la main, direction la grande roue pour braver le vertige et s’offrir une vue imprenable à 55 mètres de haut, avant de rejoindre la place Sainte- Pharaïlde / Sint-Veerleplein pour un retour dans les années 1920 avec un manège d’époque et un bar familial.

Ce qu’il faut absolument voir :

En plein coeur de la ville se dresse l’imposant château des Comtes. Datant du 12ème siècle, ce vestige – restauré au début du 20ème siècle – est aujourd’hui bien conservé. À l’occasion des fêtes, celui-ci se transforme en palais hivernal enchanté plongeant le public dans une expérience envoûtante. Du 14 décembre au 5 janvier 2020. 10/7.5/6€, gratuit – 19 ans.

Tournai prend ses quartiers d’hiver

À seulement quelques kilomètres de la frontière française, la Cité des cinq clochers enfile, pour la période hivernale, son manteau blanc, à grands renforts de lumières, décorations et concerts. Sur la Grand-Place de Tournai, le traditionnel marché de Noël accueille ses visiteurs venus simplement flâner entre les petits chalets, dégoter la perle rare à glisser sous le sapin ou déguster l’un des nombreux mets gourmets. Pour parfaire cette ambiance conviviale et colorée, le petit train touristique du Père Noël embarque petits et grands pour découvrir l’ensemble des illuminations à chaque coin de la ville. Un instant magique à réserver en famille !

© Visit Tournai
© Visit Tournai

Ce qu’il faut absolument voir :

Un panorama époustouflant de la Cité des cinq clochers après avoir gravi les 257 marches du Beffroi. Prolongation exceptionnelle jusqu’à 20 heures le samedi 21 décembre. 2,10/1,10€/personne.

Bruxelles, entre traditions, saveurs et plaisirs d’hiver

Synonyme de partage et de convivialité, l’esprit de Noël se répand comme une traînée de poudre en Belgique. D’une commune à une autre, les marchés se succèdent, incarnant la magie des fêtes chacun à leur manière. À l’heure des festivités, la capitale de l’Europe relève, elle aussi, le défi . Baptisée « Plaisirs d’hiver », la programmation 2019 met les petits plats dans les grands. Au menu : un marché de Noël de plus de 200 chalets, une grande roue, une patinoire (place de Brouckère), un gigantesque sapin de Noël, des animations musicales et lumineuses et plein d’autres surprises. Comme ce dôme high tech (place de la Monnaie) abritant des performances audiovisuelles et des films à 360°. De quoi offrir une expérience immersive unique aux familles, amateurs et professionnels des arts numériques.

Ce qu’il faut absolument voir :

Pour célébrer les 400 ans du Manneken-Pis [NDLR : statuette d’un enfant qui urine], une grande chasse au trésor est organisée pour trouver ce petit bonhomme – via une application de géolocalisation – et dont les représentations sont parsemées dans tout le centre de Bruxelles. Un parcours ludique à faire en famille ou entre amis. Jusqu’au 5 janvier 2020, gratuit.