Brasseurs « New Generation »

Si les bières belges viennent de faire leur entrée au patrimoine mondial de l’Unesco, la Flandre possède, elle, la meilleure bière de garde du monde ! Elle est l’œuvre de Mathieu Lesenne et Olivier Duthoit, deux brasseurs bien ancrés dans leur territoire et un brin audacieux.

Mathieu Lesenne 1 «La bière, c’est de l’amitié liquide» disait Rony Coutteure…

Et parfois, une histoire d’amitié fait naître une belle aventure brassicole. Mathieu et Olivier, deux Hazebrouckois de 37 ans, se sont connus « sur les bancs du collège. Nous avons vécu dans le même quartier, pas loin de la brasserie De Clerck. Nos familles avaient leurs bières de prédilection, c’était un peu 3 Monts VS Jenlain!», raconte Mathieu. Ce dernier embrasse une carrière de banquier. Olivier lui devient ingénieur agronome, se forme à l’ISA puis se spécialise dans la production brassicole à Louvain- la-Neuve. L’envie d’allier leurs compétences respectives donne naissance en 2005 à un projet de rachat de brasserie à Cassel, qui avortera au nal. Mais l’aventure est lancée.

Bières de caractère

Cuve brassage

Mathieu Lesenne 2

De 2006 à 2008, ils élaborent leurs recettes à la brasserie Saint-Germain (Page 24). L’aînée de leur gamme, c’est la Bracine, une belle conventionnelle, déclinée en blonde, ambrée, brune et triple. « Une fois notre brasserie installée dans cette ancienne distillerie à Blaringhem, nous avons rapidement souhaité aller plus loin, redécouvrir des saveurs anciennes et produire des bières de caractère, très houblonnées, dans l’esprit de notre modèle de production, artisanal avec refermentation en bouteilles, sans pasteurisation. D’où la création de l’Anosteké, qui vient de l‘expression amande « tot anoste keer » signi ant « à la prochaine.»

 

Anostéké

Élaborée au printemps 2016, la version « Saison » de l’Anosteké a été élue en septembre Meilleure bière de garde du monde par le prestigieux concours anglais World Beer Award. « Être récompensé à cette occasion, oui, c’était à la fois une énorme surprise et une véritable consécration. Cette bière est un retour aux sources, continue Olivier. On est allés chercher le côté historique de cette blonde brute désaltérante et généreuse, brassée autrefois en hiver, gardée et bue lors des premiers travaux des champs. » Un véritable carton : la gamme Anosteké (blonde, brune, hiver, Prestige, IPA et Saison) représente 60 % de leurs ventes.

Un chai dans une brasserie

Et parce qu’ils sont curieux et globe-trotters, les deux copains ont lancé la gamme Wilde Leeuw, la bière sauvage domptée en fût noble. « Un jour, raconte Mathieu, on visite une brasserie au nord de Boston qui fait vieillir ses bières dans des barriques de vins français. L’idée est venue de là. » Au coeur de la brasserie, il y a donc un chai, où des brunes vieillissent en fût de Bourbon ou de whisky, où des blondes triples expriment leurs arômes dans des fûts de bourgogne blanc et où une double IPA s’affute en fût de vin rouge ! Des alliages exceptionnels de saveurs qui ne représentent qu’une petite part du CA de la brasserie aujourd’hui, mais qui rendent «très heureux» leurs papas!

page1image3000.png

« Pour être brasseur, il faut être exigeant, curieux et humble. C’est énormément de travail et la levure
a toujours le dernier mot!» Le nôtre sera «À la prochaine!» car ces deux-là n’ont pas ni de faire parler d’eux…

Beer Pairing

3 associations gourmandes par Mathieu et Olivier :

• Beignets d’huîtres + Anosteké IPA.

• Picodon à l’huile de truffe (ou autre chèvre local) + Anosteké Brune

• Fondant au chocolat + Wilde Leeuw Quadruple Cognac.

Publié le 22/11/2017 par Elise Bastien
S'inscrire à notre newsletter
OK