Cuisine en bois

L’espace cuisine signe un art de vivre. Imaginer sa cuisine, c’est se projeter et créer un espace au cœur de l’habitation. Au-delà de l’implantation, on pense couleurs, matières et style de vie. Alors que la fonctionnalité est devenue discrète, l’esthétique est devenue essentielle. La cuisine orchestre désormais la décoration intérieure des pièces à vivre.

1. Noir & bois, nouveau mainstream de l’élégance côté cuisine

Cuisine noir et bois
Gamadecor (Porcelanosa Kitchen)

C’est une tendance qui s’est imposée pas à pas : la sobriété du noir, la beauté des matières, la chaleur des essences ou des décors bois ont conquis nos intérieurs. Les cuisines noires & bois sont aussi élégantes que chaleureuses. Elles parlent de raffinement, d’équilibre. Les lumières – naturelles ou artificielles – jouent un rôle essentiel dans une composition qu’elles illuminent et qu’elles ponctuent. On choisira une teinte mate pour les placards, qui doivent rester discrets. On optera pour un bois sombre, si on recherche une élégance travaillée, ou plus clair, si on attend une convivialité plus décontractée.

2. Bois & marbre : la beauté au naturel

Cuisine marbre et bois
CHARLES BIGANT – CÉSAR

La cuisine haut de gamme s’entiche des matières nobles et naturelles. Ici le marbre Verde Guatemala de l’évier et du plan de travail vient, tel un bijou, rehausser la beauté de l’îlot central. Les façades en placage massif Mediterraneo apporte un effet graphique avec une élégante alternance horizontale/verticale des veines du bois. La sobriété minimaliste – voire moderniste en l’occurence – laissent la part belle à l’esthétique naturelle des matériaux. La matière réchauffe la forme.

Conjuguer l’esthétique du marbre à la simplicité d’entretien.

3. Tendance urbaine : la cuisine bistrot chic

Cuisine chic

La tendance bistrot chic rencontrée en ville s’invite dans l’univers intérieur. Le gris foncé monochrome apporte à cette déco sympa décontractée son caractère déco. Ici, on aime montrer, comme dans les anciennes épiceries, au grand jour, de beaux flacons, pots et autres ustensiles tradis. On invitera sur les étagères quelques mets affriolants pour le palais et quelques bocaux faits maison ou on mixera avec la décoration du séjour : vases, livres…

Boncquet

Cuisine ouverte métal noir
CHARLES BIGANT CÉSAR

Un concentré de caractère et d’élégance.

4. Un besoin authentique de nature et de sérénité

Elle s’invite en cuisine au détour d’une matière ou d’une couleur, ou de façon plus affirmée avec une végétation qui s’immisce jusque sur le plan de travail : la nature se conjugue avec notre besoin de sérénité. Le vert, couleur emblématique, évoque ce besoin de lien au végétal. Les plantes trouvent leur place en cuisine. En déclinaison gustative : menthe verte, ciboulette, coriandre, persil… ou juste à vocation décorative. Les couleurs claires matchent bien avec un vert pastel pour un espace lumineux zen.

Cuisine verte
Boncquet

5. Un style brut, pour les vintage lovers

Le style brut industriel s’inscrit durablement dans le paysage de la décoration intérieure. Côté cuisine, on retrouve le métal, l’effet béton, les décors ou les peintures effet rouille, l’inox, le bois. Si ce décor peut jouer les contrastes avec bonheur dans un intérieur très contemporain, il matchera aussi avec la déco vintage… et avec les briques des maisons du Nord. Beaucoup de caractère, donc pour cette tendance qui sera sublimée par de grands espaces et des lofts.

Cuisine industriel béton
Eggersman

6. Fusion des espaces

Cuisine moderne grise
Eggersmann (Modèle Aluminium Quartzite)

Ici, la frontière entre la cuisine et le salon est désormais invisible.

Surprenante, légère et séduisante, la cuisine en aluminium encastrée dans ce pan de mur combine à la perfection esthétisme et fonctionnalité. Absence de poignées, finesse du plan de travail, grandes étagères de rangement et four encastré, autant d’aménagements au bénéfice d’une cuisine délicate. La frontière entre la cuisine et le salon est désormais invisible. Même l’îlot central disparaît. La fusion de deux pièces en une est totale. Cette tendance encore émergente pourrait s’imposer dans un futur proche. Pour permettre cette fusion, les électroménagers se font discret, et s’invitent au centre de la plaque de cuisson ou se dissimulent, habillés par des étagères

Etagères de cuisine
Elica

Une cuisine qui s’invite dans le séjour se doit de jouer sur tous les tableaux de la discrétion quand elle n’est pas en activité. Et les progrès technologiques du côté de l’espace cuisson ont changé la donne de ce côté. On sait poser dorénavant celui à fleur de plan de travail et la précision apportée par les techniques de découpe permettent aussi d’encastrer l’évier sous celui-ci. Alors oui, la cuisine est ouverte sur le séjour, mais elle a su dissimuler ses éléments disgracieux avec talent.