Visite Opale n°13

Laissons nous charmer…

Nous voilà enfin au printemps, impossible d’éluder le sujet : nous l’attendions de pied ferme et même si l’écharpe et la petite laine ne sont jamais bien loin il y a quelque chose dans l’air qui nous donne ce petit supplément de peps, qui nous faisait défaut ces dernières semaines. C’est la transition subtile, celle que l’on préfère car elle nous donne toute latitude pour rêvasser aux proches soirées à flâner sur la terrasse, en bord de mer ou en forêt. C’est là, devant nous, et mille signes l’augurent : le chant des oiseaux le matin, les tapis de jonquilles et les bourgeons juste éclos, la lumière qui nous enveloppe au réveil et allonge enfin nos fins de journée. Besoin soudain de redonner de la couleur à nos murs, de dépoussiérer l’ambiance, de changer d’air !
Quel bonheur !
Ce numéro 13 vous soufflera quelques idées à l’oreille, des conseils pour changer de lieu de vie, pour trouver un nouveau port d’attache, de respiration. Nous vous proposons un dossier qui pourra vous aider à y voir plus clair. Que vous y habitiez ou que vous y veniez pour le week-end, notre côte et ses visages pluriels sont autant d’idées de pérégrinations, et les beaux jours qui s’annoncent vont déclencher toutes les envies ! Autre source de voyage et d’inspiration : l’art, au travers d’un portrait croisé
à Desvres, où les savoir-faire sont portés haut, mais aussi à Wimereux avec l’histoire d’une renaissance, celle du bien nommé Hôtel des Arts, un petit bijou qui va devenir sans aucun doute la nouvelle escale des amoureux de la Côte d’Opale.
Allez, souriez et sortez !

Au sommaire :

Côte d’Opale Gourmande : Chocolat passion

Ça bouge en Opale et Flandre !

Ils font l’actu : L’alliance réussie de la tradition et de la modernité

À chacun son petit nid…

Réussir son achat

Étude immobilière du littoral, la proximité et le sens du service

Côte d’Opale, où investir ?

Habillez vos murs !

Jean-Charles de Castelbajac : sa nouvelle collab’ pop et onirique !

L’Hôtel des Arts, la renaissance

 

Publié le 27/03/2018 par sithideth phouypouy
S'inscrire à notre newsletter
OK