Rénovation contemporaine d’un appartement haussmannien

Architecte d’intérieur, Julia Vancostenoble nous fait la visite d’un appartement haussmannien dont elle a entièrement repensé les plans et les espaces. Aujourd’hui, c’est un jeune couple moderne qui s’est approprié les lieux !

Le cachet de l’Haussmannien

Situé près de Lille, sur les grands Boulevards, c’est une famille qui habite depuis un an cet appartement haussmannien de 190 m2.
La priorité de l’architecte d’intérieur était avant tout de conserver le cachet de l’ancien. C’est à dire en préservant les moulures, les carreaux de ciment au sol ou encore le parquet dans les chambres…
Dans la pièce de vie, le sol d’origine a du être remplacé (car trop abîmé et pour une meilleure isolation phonique) par un parquet en sapin. Ce bois clair et peu couteux amène une touche plus actuelle dans l’appartement. Très lumineux, le salon est éclairé par deux grandes fenêtres. Les murs entièrement blanc amplifient cette luminosité.

Le comptoir sans fin…

La plus grosse transformation de l’appartement a été réalisée dans la cuisine. Julia Vancostenoble a eu l’idée d’abattre les murs des trois petites pièces en enfilade : cuisine, arrière-cuisine et sellier en une cuisine ouverte avec un îlot XXL, de 6 mètres de long.
Elle est aujourd’hui la pièce maîtresse de l’appartement. Un véritable lieu de convivialité où la famille peut se retrouver à chaque repas.
Dans un esprit rétro, la couleur dominante est un vert de gris. On retrouve du carrelage sur le comptoir style années 80, qui nous rappèle les plans techniques de nos classes de chimie !
Petite astuce pour donner plus de cachet à ses interrupteurs : pensez à les bomber en doré pour un effet vieilli, ressemblant à s’y méprendre à ceux en laiton.

Une fresque savane

Dans la chambre de Joseph, très belle idée pour personnaliser la pièce : poser une fresque sur toute la longueur d’un mur.
Ici, on a l’impression que les animaux de la savane ont été dessinés directement au crayon sur le mur.

Vestiaire de luxe

Près de l’entrée, le vestiaire est en rupture avec les autres pièces de l’appartement. Julia Vancostenoble a souhaité créer « une boîte » monochrome avec une teinte plus foncée : un grenat sobre et chic. Seul un pan de mur est recouvert d’un papier peint fleuri dessiné par le créateur et couturier Jean-Paul Gauthier.
En guise de plafonnier on trouve un lustre ancien avec des pampilles qui donne un côté chic à la pièce vestiaire. 

Toujours dans le thème des rénovation, regardez notre vidéo sur la réhabilitation d’une ancienne teinturerie !

Publié le 20/09/2018 par Lucie Duban
S'inscrire à notre newsletter
OK