Art deco meuble bureau

Quand l’art moderne s’intègre à la décoration

Les courbes s’effacent pour apprivoiser les formes géométriques et les lignes rigides. Entre l’Art déco et le minimalisme de la couleur, découvrez les nouveautés design irradiées par les couleurs vives.

Les facettes de l'art déco, esthétiques for ever

Les années 1920 sonnent le glas de l’Art Nouveau, et de ses volutes dessinant une nature fantasmée, empreinte de poésie. Le temps est à la modernité, à la mécanique, à l’automobile, au cinéma, aux gratte-ciel et à la science. Les courbes deviennent des lignes droites, comme pour faire écho à cette modernité galopante. Bienvenue dans les Roaring Twenties, les années folles. 

Les facettes et la rigidité ont irradié le design et l’architecture de toute une époque. À l’image du travail de Jean Perzel, qui a célébré la modernité et la création, avec des luminaires qui ont su plaire aux grands architectes et décorateurs de son temps comme Le Corbusier, Jacques-émile Ruhlmann ou encore Jules-émile Leleu. Son modèle le plus iconique le n°162 (toujours disponible) est reconnaissable à ses quatre cylindres de verre optique émaillé. Il peut diffuser une lumière d’une grande puissance, en capacité d’éclairer une pièce à elle seule.

Lampe art Design
© Jean Perzel

Il est aussi question de lumière, avec la très sculpturale collaboration entre l’éditeur danois Hay et les deux designers belges de Muller Van Severen. De cette union est née la collection Arcs. Elle se décline en luminaires, mais aussi en vases, dont les facettes sont habillées d’une finition réfléchissante. Ils rappellent cet aspect rétro futuriste, propre à l’Art Déco.

Les courbes deviennent les lignes rigides comme pour faire écho à la modernité galopante.

Vase art
© Hay

Pour une version tout en transparence et plus sage : les créations signées par la Danoise Louise Roe. Elles confèreront à votre intérieur cette touche minimaliste et élégante, qui correspond sans peine aux codes du style Art Déco. Notamment avec son vase “Jewel” et sa forme biseautée, ou encore le vase “Funki” et ses courbes rigides. Côté luminaire, la marque scandinave propose aussi d’élégantes lampes “Eight Over” en forme octogonale avec leur pied en marbre.

Art déco
© Louise Roe
Lampe Marbre
© Louise Roe

Donald Judd, ou le minimalisme de la couleur

Figure tutélaire de mouvement minimaliste américain, l’artiste Donald Judd (1928-1994) a laissé derrière lui une œuvre reconnaissable entre mille : des formes géométriques à la simplicité radicale, irradiées par des couleurs vives.

Des silhouettes qui rappellent sans peine le grand retour du minimalisme dans la déco, qui se pare pour l’occasion de couleurs éclatantes.

La légende voudrait qu’une enfance passée dans la campagne du Midwest ait insufflé à Donald Judd son goût pour l’épure. Étudiant en histoire de l’art à New York, il découvre alors l’équilibre des compositions, la peinture classique, l’art figuratif… Mais il va très vite se défaire des règles de l’art classique à travers la pratique de son œuvre. 

Ce long travail de dépouillement va aboutir dans les années 1960 : il donne alors naissance à ces masses de métal coloré posées au sol. La majeure partie de ses créations singulières est exposée à New York et Marfa au Texas dans les deux antennes de la Judd Foundation. Mais deux d’entre elles sont exposées non loin de Lille, à Dunkerque, au Frac Grand Large-Hauts-de-France. Il s’agit d’un aluminium peint et d’un ensemble de cinq chaises en pin du texas (photo 1&2). En effet, en plus de ses sculptures iconiques, l’Américain a aussi donné dans la conception de mobiliers.

Ces créations géométriques, épurées et colorées trouvent écho dans la décoration d’intérieur actuelle en quête de minimalisme et de couleur.

Chaises en pin
© Donald Judd, B-vB 84/85 Chair, 199, ensemble de 5 chaises en pin du Texas © Judd Foundation / ADAGP, Paris 2022. Collection Frac Grand Large — Hauts-de-France
Art Aluminium
© Donald Judd, Untitled, 1985, aluminium peint, 30 x 300 x 30 cm © Judd Foundation / ADAGP, Paris 2022. Collection Frac Grand Large — Hauts-de-France

Mobilier USM Haller

La preuve avec le retour en grâce du mobilier signé “USM Haller”. Lancé en 1963 par le petit-fils du fondateur d’USM et l’architecte Fritz Haller, ce système d’agencement d’intérieur est reconnaissable à ses structures en acier chromé ainsi qu’à son joint sphérique. Autrefois destinés au monde du bureau, les éléments modulables de la marque suisse s’offrent aujourd’hui des incursions dans notre chambre et notre salon.
Des lignes épurées qui viennent apporter de fortes notes de couleur dans de multiples version : étagères, bureau, table de chevet etc… tout est possible. Une création qui a su séduire le vénérable Museum of Modern Art de New York, qui a choisi de l’intégrer dans ses collections permanentes.

Bureau Art
© USM Haller
Meuble Design
© USM Haller

L'Art du chariot "Boby"

Et c’est dans ces mêmes collections, que le célébrissime chariot “Boby”, conçu par Joe Colombo et édité par B-Line conçu en 1970, a élu domicile. 

Ces petits totems de plastique s’avèrent très fonctionnels avec leur multitude de rangements. Indéniablement pop avec tous ses coloris, le « Boby » va du plus classique au plus vif. Le “Bobby” de Colombo renvoie aussi à une période utopiste qui embrassait la perspective du futur avec enthousiasme. Notamment via la démocratisation du design.
Ces fidèles compagnons, dressés sur leurs roulettes, vous suivront partout dans la maison selon vos besoins. 

Art - Meuble jaune
© B-line
Meuble boby bleu
© B-line

La maison Kartell s’est-elle inspirée de l’artiste ? Toujours est-il que le “Sound rack” de la marque italienne connue pour son travail du plastique viendra aussi apporter ses lignes droites et ses couleurs translucides. Pensé par le duo milanais Ludovica + Roberto Palomba, il s’agit d’un système multiformes de tablettes empilables et modulables, qui permet de créer différentes compositions géométriques et chromatiques. Aussi bien à l’aise dans votre salle de bain que dans votre cuisine ou salon, ces étagères tout en transparence peuvent aussi faire office de meubles de séparation. Et si le monochromatique vous ennuie, sachez qu’il est aussi possible d’associer différentes couleurs pour un véritable camaïeux cristallin.

étagères art
© Kartell

Abonnez vous à notre newsletter pour ne manquer aucun de nos articles ou nos dernières sorties de magazine.

  • Notre carnet de tendances couleurs 2022 à télécharger gratuitement
  • Recevez en avant-première nos magazines en version digitale
  • Soyez alertez de la sortie de nos derniers articles
TOP

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Partageons l'art de vivre

1€ reversé à la Fondation de France pour chaque abonnement

Abonnez – vous