Les Petits Bohèmes : déco vintage et poétique

Mathilde Hardy alimente au gré de ses recherches une boutique en ligne à l’esprit onirique et rétro, où les mamans lassées des chambres aseptisées roses ou bleues pourront craquer sur des meubles vintage, des doudous à croquer…

Portrait Mathilde HardyPhotos : Portrait Mathilde Hardy – Portrait Mathilde Hardy

Quel est votre parcours ?

J’ai étudié le droit pendant quatre ans pour finalement me décider à suivre ma passion en débutant des études de stylisme à Saint-Luc. À l’époque je remodelais du vintage que je réinterprétais, que je remettais au goûtdu jour.

Qu’est ce qui vous a donné envie de créer les Petits bohèmes ?

Sont venus mes enfants et un nouveau regard sur la déco. Je ne voulais pas que leurs chambres ressemblent à une pouponnière. Je voulais des espaces qui les ouvrent à plus de créativité. Ma passion pour la brocante à vite envahi leur espace et c’est le mélange avec des objets plus contemporains qui m’a le plus plu.

Comment pratiquez-vous votre sélection ?

Je suis sensible à la poésie et à l’histoire que raconte un objet. J’aime particulièrement les patines anciennes, les traces du passé et le mélange des styles. Je choisis les créateurs au coup de coeur, comme « Désaccord », les créations de l’artiste lilloise Perrine Coudevylle, qui m’enchante avec ses personnages et objets bucoliques, et avec qui j’aime créer des mises en scène et partager mes découvertes.

Votre univers est-il vraiment destiné aux petits ou les grands nostalgiques peuvent aussi trouver leur bonheur ?

Je cherche avant tout à faire rêver les enfants, mais aussi leurs parents. La plupart de mes produits se prêtent aisément aux intérieurs des grands.

Abonnez vous à notre newsletter pour ne manquer aucun de nos articles ou nos dernières sorties de magazine.

  • Notre carnet de tendances couleurs 2022 à télécharger gratuitement
  • Recevez en avant-première nos magazines en version digitale
  • Soyez alertez de la sortie de nos derniers articles
TOP

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Partageons l'art de vivre

1€ reversé à la Fondation de France pour chaque abonnement

Abonnez – vous