Featured Video Play Icon

Voilà deux ans qu’Adrien et sa famille ont craqué pour un loft d’environ 250 m² dans le centre-ville de Lille. Le couple de parisiens rêvait d’espace et de lumière pour l’épanouissement de ses deux enfants. Il a trouvé son bonheur dans un lieu atypique où le béton est roi…

Le loft béton d'adrien

Par Laetitia Roitberg, Photos : Joey Quinet

«Nous avons acheté ce loft en un quart d’heure ! C’était notre première et unique visite !», entame Adrien, l’heureux propriétaire qui nous accueille chaleureusement. Ce couple parisien n’a pas hésité une seconde lorsqu’il a découvert cet ancien garage automobile lillois réhabilité en loft. « Nous
cherchions de l’espace pour que nos enfants se dégourdissent les pattes et de la lumière », précise Adrien, ancien journaliste, à la tête d’une agence de contenus « Mister Edit ». Il faut dire que l’agencement a été bien pensé, car les espaces de vie s’articulent autour d’une grande terrasse centrale. Un large patio vitré qui amène de la luminosité à l’espace enfants d’un côté et aux pièces à vivre de l’autre.

Le loft béton d'adrien

Un loft armé de béton !

Sur tout le rez-de-chaussée, un sol en béton ciré offre un aspect très contemporain. Au cœur de la pièce de vie, on trouve une grande table en béton armé, surplombée de lustres eux-aussi en béton. « Cette table était là lorsque nous avons acheté le loft, et sera encore là après nous car elle pèse une tonne et est quasi impossible à déplacer ! », nous confie, amusé, Adrien.

Le loft béton d'adrien

Déco rétro

L’épouse d’Adrien est fan de brocantes : « Elle est servie dans la région ! », se réjouit-il. Ca ne pouvait pas nous échapper. Le mobilier vintage est omniprésent dans l’habitation : un buffet années 50 dans l’espace cuisine, deux petits bureaux rétro dans l’entrée, ou encore ce bureau des années 50 d’un designer Danois qui fait face à la terrasse. « Dans notre appartement parisien, ce bureau était notre table principale où nous prenions nos repas. Mais avec autant d’espace, ici, elle paraissait toute petite. On a dû revoir notre mobilier et elle fait désormais office d’espace bureau et atelier créatif pour les enfants », raconte notre hôte.

Des tabourets en coquilles de moules !

couple a notamment jeté son dévolu sur des tabourets « Etnisi ». Cette marque créée par Espérance Fenzi a tout ce qu’aiment les propriétaires. En effet, l’assise des tabourets est confectionnée à parti de matières usagées. Ici, en coquilles de moules (provenant de la fameuse Braderie de Lille) ou en marc de café.
Après plus de dix ans dans le secteur du BTP, Espérance a fait le constat que la plupart des matières usagées n’étaient pas récupérées, il a alors eu l’idée de les recycler pour les transformer en mobilier (tabourets, bouts de canapé, bougies…) carrelages ou dalles extérieures. Les briques du Nord, le
béton ou la pierre bleue sont ainsi réutilisés en mobilier ou revêtement pour valoriser l’histoire des matières et le patrimoine local.

le loft en béton d'adrien
Les tabourets de la marque Etnisi confectionnés avec du marc de café ou des coquilles de moules de la fameuse Braderie de Lille
le loft en béton d'adrien
A l’étage, dans la suite parentale, on découvre la jolie charpente métallique apparente, datant de 1900
le loft en béton d'adrien
La cuisine en zébrano réveille le gris béton de la cuisine et de la salle à manger