Arch & Home

Arch & Home

Vous avez un projet d’aménagement, et vous envisagez de vous faire accompagner pour réaliser des travaux de construction ou de rénovation ? Une des premières questions qui se posent à ce moment-là, c’est celle de la formation du professionnel qui doit vous accompagner. Avez-vous besoin d’un architecte, d’un architecte d’intérieur, d’un décorateur ? Pour pouvoir répondre à cette question, penchons-nous de plus près sur la nature de votre projet.

Savoir différencier un architecte d’un architecte d’intérieur et d’un décorateur

La première chose à savoir, c’est que ces professionnels de l’aménagement et du design ont reçu des formations très différentes.

La formation de l’architecte est plus centrée sur la construction et le bâti, mais elle a permis au professionnel d’acquérir des connaissances sérieuses dans tous les domaines de l’architecture. Depuis les contraintes de site, jusqu’au second œuvre, en passant par l’insertion paysagère, l’architecte est le professionnel qui a suivi la formation la plus vaste.

Le port du titre d’architecte est réglementé en France et présuppose :

  • Que le professionnel est diplômé Bac +5 d’une liste limitée d’établissements, parmi lesquels les ENSA (Écoles Nationales Supérieures D’Architecture),
  • Qu’il a également réussi une épreuve complémentaire, pour les diplômes postérieurs à 2005, nommée HMONP,
  • Qu’il est inscrit à l’ordre régional des architectes dont il dépend.

La formation de l’architecte d’intérieur est plus centrée sur l’agencement des espaces intérieurs et des circulations, leur fonctionnalité et leur praticité. L’architecte d’intérieur est également compétent en matière de design intérieur, et de décoration. Le port du titre d’architecte d’intérieur n’est pas réglementé, mais il existe des syndicats professionnels qui développe des chartes de qualité, comme l’UNAID ou le CFAI. Par ailleurs, certains sites internet, comme le site national Arch & Home, fournissent une liste d’architectes d’intérieur expérimentés. 

Enfin la formation de décorateur est plus libre : certains sont issus de formations diplômantes, d’autres sont de véritables autodidactes, souvent issus d’autres métiers (antiquaires, peintres, tapissiers d’ameublement). Chez le décorateur, on recherchera avant tout la capacité à imaginer une ambiance ou un style, qu’il s’appuie sur des connaissances historiques, des voyages, ou son imagination.

Votre projet concerne-t-il une rénovation ou une construction neuve ?

C’est la première question qu’il faut vous poser.

Si vous avez un projet de construction neuve, au-delà de 150 m2 de surface plancher, vous avez l’obligation légale de recourir aux services d’un architecte.

Celui-ci, notamment sera signataire de votre permis de construire, et engage sa responsabilité en cas de malfaçon.

En dessous de 150 m2, la prestation de l’architecte en cas de construction reste fortement conseillée pour les bâtiments d’habitation. Elle vous évitera de mauvaises surprises.

Si vous avez un projet de rénovation, vous pouvez normalement, soit faire appel à un architecte, soit faire appel à un architecte d’intérieur.

En revanche, si vous projetez de modifier la façade de votre bâtiment, ou bien de modifier des murs porteurs, la validation du projet par un architecte restera requise.

Enfin, si vous n’envisagez pas de modifier les espaces de votre bâtiment, mais seulement de changer les finitions, et que pour vous le décor est un élément essentiel, un décorateur pourra sans doute vous accompagner en vous proposant un large choix de matériaux, tissus, finitions, meubles et objets de décoration.

Il vous aidera à donner à votre intérieur du caractère et du confort.