Délaissé pendant des décennies au profit de l’électricité, du gaz ou du fioul, le bois, procédé de chauffage depuis la nuit des temps, reprend du poêle de la bête ! Economique et écologique, pourvu qu’il soit labellisé, le bois a tout bon.