cabanes foret

Bonheur pur d’une nature à l’état brut

Se reconnecter à l’essentiel. Changer son regard sur le monde. Retrouver le goût et le plaisir des choses simples de la nature. Dans un monde chronophage où le temps file à la vitesse de l’éclair, le concept des cabanes Nutchel nous invite à revoir le sens de nos priorités. Reportage. 

Difficile d’imaginer qu’autrefois, ce site forestier de 7 hectares abritait un village vacances vieux de cinquante ans. De cette époque révolue, il ne reste aujourd’hui que peu de traces. Seul le vestige de la piscine transformée en bassin d’eau froide autour de laquelle jadis fusaient des éclats de rire. Depuis, la nature a repris ses droits, enveloppant le béton, pour s’offrir une retraite solitaire. Enfin presque. Après une première ouverture dans les Ardennes belges, c’est à Plaine, à une heure de Strasbourg, niché dans la vallée de la Bruche et perché à 600 mètres d’altitude, que le domaine Nutchel a posé ses cabanes en bois. Exit le brouhaha urbain, les ondes et les réseaux, ici seul le langage de la forêt s’exprime.

Avec ce sentiment d’être coupé de la civilisation, le séjour invite à se reconnecter à l’essentiel, vivre au rythme de la nature. Une expérience immersive et ressourçante prônant le slow living, une philosophie tout droit venue des pays scandinaves.

Village Nutchel
©Gregory Martins

Entre terre et cimes

Au milieu des sapins et épicéas, ce village forestier veille sur la vallée et préserve la beauté de son paysage. D’emblée, les odeurs de brume, de terre humide et d’humus nous chatouillent le nez. Sous les pieds, un épais tapis de feuilles caresse nos pas. La chlorophylle a laissé place aux teintes flamboyantes d’ocre et vermeil, contrastant avec la silhouette sombre des arbres. Au loin, en contrebas, les lumières des cabanes scintillent, la fumée des cheminées s’échappe, embaumant l’atmosphère de son haleine boisée. Le temps semble suspendu. Sommes-nous dans une peinture de Van Gogh, dans une sonate de Beethoven ou bien dans un roman de Jean Hegland ? Respirer à pleins poumons ce florilège d’effluves. Écouter les murmures des branches agitées par le vent. Oublier même de déclencher l’appareil photo pour capturer l’instant présent. Pour savourer cette symphonie d’automne, tout simplement. Le chemin de la reconnexion à la nature a commencé.

Nutchel cabane dans la nature
©Gregory Martins

Less is more

À en juger par son éclat flamboyant, le soleil tirera bientôt sa révérence, emportant avec lui ses pôles miroitants derrière les sommets vosgiens. À la lueur d’une lanterne, nous arpentons le sentier jusqu’à la découverte de la cabane. Plantée au milieu de la végétation, la propriété tutoie les chênes et les charmes. Son manteau de bois se fond naturellement dans l’environnement, comme si elle faisait partie intrinsèquement du décor. Un cadre enchanteur qui nous plonge dans nos souvenirs d’enfance et nos émotions les plus archaïques.

A l’intérieur de ce refuge, un véritable cocon intimiste se dévoile sous nos yeux ébahis. Dans un style rustique, la cuisine dispose de tous les ustensiles. Y compris une glacière en bois, une gazinière et un barbecue extérieur au gaz, pour se concocter de bons plats. Avec son poêle à bois – pièce maîtresse -, ses guirlandes suspendues et son mobilier en matériaux recyclés, le salon distille une ambiance cosy et chaleureuse à souhait. Côté nuit, deux espaces se superposent. Et un choix cornélien s’impose : s’endormir au plus près de la canopée ou se lover dans une alcôve de douceur. Enfin, la salle de bain, pourvue d’une douche chaude, préserve l’intimité de chacun.

intérieur du refuge
©Lina Tchalabi

Aura de bien-être

Si l’aménagement offre tout le confort nécessaire pour vivre, il faudra néanmoins repenser la notion, la contextualiser et se détacher des plaisirs subversifs, au moins temporairement. Une fois ce cheminement établi, le concept du vivre mieux avec moins prend alors tout son sens. Très vite, on se fait à l’idée de ce retour à l’essentiel, au minimalisme. Marcher sous la pluie jusqu’à l’une des réserves du domaine pour s’approvisionner en pains de glace et en bûches devient naturel. Aussi naturel que de s’enrouler dans un plaid sur le canapé, une tasse d’infusion à la main, s’émerveiller devant le feu de bois envoûtant, des premiers crépitements aux pas de danse plus entraînants, contempler la nature environnante à travers la grande baie vitrée où se reflètent, à la nuit tombée, les flammes vacillantes des bougies…

Clou du spectacle : la terrasse sur le toit pour admirer la vue imprenable sur la vallée. Et observer la voûte céleste qui peuple d’étoiles ce ciel nocturne, existe-t-il pareille merveille ?

Cabane dans la nature

Sous les ombrages de la forêt

Cet instant de douceur et d’authenticité est d’autant plus appréciable après avoir arpenté, le temps d’un après-midi, les environs. À la lisière de la forêt du Donon, le domaine de Nutchel se prête tout particulièrement à des randonnées pédestres. Comme celle de la Chatte Pendue (et son superbe panorama à l’arrivée) ou celle conduisant jusqu’aux ruines du château de Salm. Une belle aventure champêtre entre histoire et nature ! Le nec plus ultra ? Emprunter au hasard l’un des sentiers à proximité du site et se laisser guider par son instinct, se perdre au détour d’un carrefour, se reconnecter à la terre, sentir et toucher l’écorce rugueuse des arbres… Réputé pour ses bienfaits sur le corps et l’esprit, le bain de forêt invite à un voyage aussi apaisant que ressourçant.

Un moment hors du temps, un concentré de sérénité où l’on renoue avec la nature et ses trésors. Dans ces sous-bois enchantés, on résiste difficilement à la cueillette de champignons (avec prudence), feuilles séchées, brindilles et pommes de pin. Une activité ludique, stimulante et récréative.

La nature autour de la cabane
©Lina Tchalabi

Du camping, au… glambing !

Renaturer l’ancienne friche touristique, réduire son impact environnemental et offrir une nouvelle expérience de « glambing » (contraction de camping glamour) : c’est la promesse de Nutchel. Le village forestier se veut proche de la nature, si bien que 3 700 arbres ont été plantés pour reboiser le domaine. Tous les matériaux ont été recyclés ou réemployés. Au total, 37 cabanes ont été construites à partir de bois issus de productions durables et européennes, et 22 emplois ont été créés. Dans le cosy chalet, espace d’accueil, de rencontres et d’animations, une épicerie responsable a été installée pour valoriser la promotion de produits locaux. Nutchel.be

TOP

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Partageons l'art de vivre

1€ reversé à la Fondation de France pour chaque abonnement

Abonnez – vous