Une salle de bain écolo

La salle de bains est sans conteste la pièce qui nécessite la plus grande consommation en eau, mais des appareils et ustensiles écologiques se développent sur le marché. Petit tour d’horizon de ces éléments « éco-conçus » et des astuces pour une consommation responsable et économique ! Par Sarah Soudieux

salle de bain Mobalpa

UNE ROBINETTERIE ÉCONOME EN EAU

Concernant les vasques, certains robinets dits mitigeurs permettent d’économiser jusqu’à 50% de notre consommation en eau ; le mitigeur thermostatique permet de régler la température souhaitée avant de déclencher l’écoulement d’eau. Ainsi, on a plus à laisser s’écouler l’eau inutilement en attendant qu’elle arrive à bonne température.

Il existe aussi le mitigeur à commande infrarouge, réglé de sorte que l’eau coule automatiquement à l’approche de vos mains devant un capteur placé sous le bec. Si l’on souhaite réduire sa consommation sans pour autant refaire toute son installation sanitaire, il existe des économiseurs d’eau qui ont pour principe de mélanger l’eau à de l’air.

Ces dispositifs s’adaptent à tous les types de robinets et sont même parfois décoratifs comme ceux de la marque Suisse Aquaclic.

DOUCHES ET BAIGNOIRES

Ces différents systèmes sont également présents sur certains pommeaux de douche ou douchettes. Les douchettes traditionnelles consomment en moyenne 20 litres par minute, et sont donc extrêmement gourmandes en eau, alors que les douchettes hydro-économes permettent d’économiser jusqu’à 75% d’eau en utilisant le principe d’injection d’air. Autre dispositif, le « stop douche » qui permet de stopper l’écoulement d’eau lors du savonnage ou du shampooing.

Pour joindre l’utile à l’agréable, Neil Strohbeck a innové en proposant au cours de l’édition 2010 du concours « Bathroom Innovation » le « Share shower ware concept », qui permet de prendre des douches à deux. Un procédé aussi effi cace pour l’environnement que pour la vie de couple ! Toujours dans le domaine de la douche « loisir », certaines cabines de douche hydromassantes sont particulièrement énergivores, souvent même plus que le remplissage d’une baignoire.

Pour continuer à pouvoir profiter des buses de massages, optez pour des cabines de douche à recyclage. Ce genre de cabines hydromassantes équipées d’un système de recyclage d’eau fonctionne en circuit fermé : une pompe récupère l’eau qui s’écoule dans le receveur de la douche et la recycle en la propulsant dans les buses d’hydromassage.

baignoire verticale stone forest

BIEN CHOISIR LES MATÉRIAUX

Pour l’aménagement de la salle de bains, le matériau écologique tout indiqué est le bois. Il doit être choisi parmi les bois imputrescibles, qui ne craignent pas l’humidité et favorisent l’écoulement de l’eau. Parmi ces types de bois l’on retrouve le teck, le merbeau, l’ipé, le jatoba, le siko. On peut également vernir les autres essences pour éviter qu’elles se déforment et les rendre étanches.

Cependant le bois vernis supporte mal l’humidité, il est donc indispensable que la pièce soit correctement ventilée. Quel que soit le type de bois, s’il s’agit d’un revêtement de sol, il faut nécessairement que la pose soit collée afin d’empêcher les infiltrations.

DES TOILETTES ÉCOLOGIQUES

Lorsque l’on associe les termes « toilettes » et « écologie », la réponse que l’on nous apporte est souvent le système des toilettes sèches du fait qu’elles n’utilisent pas une seule goutte d’eau. Cependant il existe d’autres solutions, il est possible d’acheter des économiseurs d’eau pour WC, sous forme de plaquettes, que l’on place dans le réservoir d’eau.

Elles agissent comme un barrage retenant le surplus d’eau, tout en maintenant une pression normale. L’économie d’eau peut aller jusqu’à 40%. Autre système de gestion du débit, les toilettes à double chasse. On peut choisir de déclencher une chasse d’eau de 3 ou de 6 litres, voire de 1,8 ou 3 litres pour les plus écologiques tels que les « Sanicompact ».

Publié le 12/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK