Une contemporaine d’exception !

Arnaud s’est fait construire une demeure hors du commun par sa taille, son architecture et son emplacement. Signée par le bureau d’études Odim, l’habitation située au coeur du Pévèle déploie ses volumes dans un esprit loft épuré et lumineux. Par Sophie Helouard

Maison contemporaine ArnaudPhotos : – Maison contemporaine Arnaud

Noir et blanc

De l’extérieur, la demeure en impose avec ses briques blanches très originales et sa toiture en tuiles mates noires. « Je voulais un extérieur noir et blanc. Le noir pour l’aspect contemporain et le blanc parce que c’est lumineux. Dès qu’un rayon de soleil pointe le bout de son nez, la maison resplendit » explique le propriétaire des lieux. « Seule la partie bardage de la maison est en red cedar et ne demande qu’à griser avec le temps. L’idée d’origine était de mixer la brique blanche teintée dans la masse, les fenêtres noires et le bois. J’avais également envie d’un toit plat mais ce n’était pas compatible avec le plan local d’urbanisme de la commune. Et comme je voulais absolument habiter dans ce secteur, j’ai revu mes envies à la baisse… »

Maison contemporaine Arnaud 4Photos : – Maison contemporaine Arnaud 4Maison contemporaine Arnaud 5Photos : – Maison contemporaine Arnaud 5Maison contemporaine Arnaud 6Photos : – Maison contemporaine Arnaud 6

Epure et sobriété

Si à l’extérieur la maison surprend par son audace architecturale et ses dimensions, à l’intérieur, le sentiment se poursuit. Ici pas de fioritures ni de superflu. Arnaud et son épouse Isabelle aiment la sobriété. « Avant, notre décoration était de type provençal ! C’était très à la mode il y a 15 ans. Mais nous n’avions plus du tout envie de cette ambiance » avoue le propriétaire des lieux. En effet, exit le bleu et le jaune ! Les couleurs vives ont laissé place à un nuancier beaucoup plus naturel faisant la part belle aux gris, beige et taupe. « Nous avons travaillé la gamme actuelle avec une petite note de rouge dans la cuisine pour relever l’ensemble. »

Maison contemporaine Arnaud 7Photos : – Maison contemporaine Arnaud 7Maison contemporaine Arnaud 8Photos : – Maison contemporaine Arnaud 8Maison contemporaine Arnaud 9Photos : – Maison contemporaine Arnaud 9

Comme un cocon

Dès la large entrée, l’escalier et la passerelle métalliques jouent sur l’esprit loft. « Nous avions envie d’un espace ouvert mais pas forcément d’un plateau de 150 m² cubique et décloisonné » explique Arnaud. « C’est pourquoi, au final, le rez-de-chaussée se compose d’une accumulation de pièces ouvertes les unes sur les autres : la cuisine, la salle à manger, le salon, la salle de jeux et mon bureau. » Des cloisons en carreaux de verre apportent luminosité et transparence. « Je ne voulais pas que mon bureau soit isolé du reste de la maison. Le rez-de-chaussée a été conçu comme un cocon où chacun peut vaquer à ses occupations sans pour autant être coupé des autres. » L’étage compte cinq chambres dont une suite parentale avec dressing et coin douche à l’italienne, deux salles de bains et un bureau.

Maison contemporaine Arnaud 10Photos : – Maison contemporaine Arnaud 10

Une troisième maison ?

Aujourd’hui, Arnaud et son épouse pensent déjà à la revente. « Nous aimerions aller nous installer sur le golf de Mérignies pour construire une maison à toiture plate. Ici, je n’avais pas le droit de faire du plat à 100 %. Seules certaines communes de la métropole lilloise comme Croix l’autorisent et je n’avais aucune envie d’habiter en ville. Or, depuis un an, c’est possible sur le golf de Mérignies ». Une nouvelle maison, un nouveau projet. Rendez-vous dans un an ?

Le confort avant tout

Réalisée par le cabinet Odim, la maison est équipée d’un plancher chauffant – au rez-de-chaussée et à l’étage – qui apporte une chaleur douce. « C’est un vrai confort et cela permet d’éviter les radiateurs sur les murs. Surtout dans ce genre d’habitation où il y a beaucoup de surfaces vitrées » explique Olivier Dhaynaut, directeur du cabinet Odim. L’hiver, le soleil qui pénètre par les baies vitrées exposées plein sud permet de gagner quelques degrés. Enfin, toutes les gouttières sont raccordées à une cuve de 10 000 litres qui permet de récupérer les eaux de pluie et d’alimenter extérieur et toilettes. « Pratique pour arroser le jardin, et l’investissement est minime » assure Arnaud. « On a une surface de toiture de 400 m² : en une heure d’orage, notre cuve est pleine ! »
Publié le 26/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK