Une brasserie réinventée

Transformer un ancien restaurant en maison : tel est le pari que s’est lancé Charles de Basly, passionné de vieilles pierres…

Un coup de baguette magique…

Si Charles de Basly était un personnage de contes de fées, il serait sans doute la marraine de Cendrillon. En 2010, celui-ci tombe sous le charme d’une ancienne brasserie en Belgique. Un coup de baguette magique et quelques mois de travaux plus tard, il emménage dans sa nouvelle demeure.

« L’édifice avait déjà été repris il y a quelques années par Alain Padou, patron emblématique du Colimaçon, qui en avait fait un restaurant : la Grande Maison » se souvient ce dernier.  « D’ailleurs, l’enseigne est toujours visible à l’extérieur. J’ai tout de suite flashé sur les beaux volumes, le jardin luxuriant et l’exposition plein sud ».

En 2010, lorsqu’il se porte acquéreur de l’édifice, la maison à double distribution a fière allure mais sa configuration est peu propice à la vie de famille. « Il y avait encore les deux salles de restaurants au rez-de-chaussée. Nous avons tout cassé et tout refait ».

Reportage maison Charles de BaslyPhotos : Sébastien Hamelin – Reportage maison Charles de Basly

Cloisons vitrées

Quatre mois de travaux sont nécessaires pour transformer l’ancien restaurant en lieu d’habitation. Afin d’isoler les pièces au niveau phonique tout en laissant la lumière passer, le propriétaire des lieux opte pour des cloisons vitrées. « Lors de l’achat, c’était très sombre, nous avons percé de nombreuses ouvertures pour profiter de la lumière naturelle. Aujourd’hui, quand on entre dans la maison, on voit le jardin de n’importe quelle pièce. C’est très agréable ! La cuisine est séparée de l’espace réception par une structure métallique façon atelier. Cela nous permet de profiter des trois cheminées où que l’on soit ».

Cloisons vitréesPhotos : Sébastien Hamelin – Cloisons vitréesCloisons vitréesPhotos : Sébastien Hamelin – Cloisons vitrées

Du charme dans la cuisine…

La grande cuisine se compose d’un espace technique ouvert avec tout l’électroménager high-tech – four vapeur, four micro-ondes, plancha – qui donne sur un magnifique îlot central en Corian entouré de hauts tabourets Tolix. « Le carrelage d’origine a été déposé puis reposé » précise Charles de Basly. Une demeure au charme fou…

Cuisine ouvertePhotos : Sébastien Hamelin – Cuisine ouverteCuisine ouvertePhotos : Sébastien Hamelin – Cuisine ouverte

A l’ancienne !

Dans l’entrée, notre hôte a conservé l’ancienne configuration des sanitaires du restaurant avec des toilettes Homme/Femme séparées.

ToilettesPhotos : Sébastien Hamelin – Toilettes

Clin d’œil au passé

Clin d’oeil au passé prestigieux de la demeure, Charles de Basly a conservé l’ancien bar en bois dans le salon avec sa tireuse en céramique.

Bar à l'anciennePhotos : Sébastien Hamelin – Bar à l’ancienne

Et l’espace nuit…

Au rez-de-chaussée, outre les pièces à vivre, une magnifique suite parentale de 60 m² s’ouvre sur le jardin et la piscine. Le sol de la chambre et de la salle de bain a été réalisé en Valchromat noir, un médium hydrofugé qui résiste à l’humidité tout en conservant les caractéristiques du bois.

« Le sol fait écho au mur de briques que j’ai peint dans un noir satiné de chez Wattiaux. Comme la pièce bénéficie d’énormément de lumière, ce n’est pas sombre. C’est un peu dans l’esprit de la Mamounia revisité par le décorateur Jacques Garcia ».

 

>> Vous aimerez lire aussi :
Une maison cosy en black & white

 

Suite parentalePhotos : Sébastien Hamelin – Suite parentale

Publié le 15/03/2015 par Sophie Hélouard
S'inscrire à notre newsletter
OK