Un loft esthétique et fonctionnel

Situé dans une ancienne carrosserie, ce loft a été pensé pour être fonctionnel et faciliter la vie de ses occupants. Visite.

Loft aux rangements astucieuxPhotos : Sébastien Hamelin – Loft aux rangements astucieux

Un espace, une fonction

Damien Lenglart, architecte, a élu domicile il y cinq ans dans un ancienne carrosserie transformée en loft par son ancien propriétaire : Phillipe Cacciacarro. Si la toiture et la charpente d’origine ont été conservées, l’espace de près de 150 m², qui comprend un coin cuisine, un espace salon, une terrasse de 35 m², 3 chambres et 2 salles de bains, a été totalement repensé pour correspondre à sa façon de vivre. Côté déco, les briques des fondations ont été conservées et repeintes en blanc.

Armoire cloison loftPhotos : Sébastien Hamelin – Armoire cloison loft

Une armoire en guise de cloison

Une ligne directrice que l’on retrouve dès l’entrée dans les lieux. Un grand meuble sert à la fois de rangement et de séparation avec l’espace de vie. Rien n’a été laissé au hasard : sa hauteur a été calculée de façon à permettre la circulation optimum de la lumière, tout en délimitant des zones différentes.

Côté porte d’entrée, cet élément cache une porte coulissante qui ouvre sur un vestiaire et des rangements. Côté pièce de vie, il fait office de mur déco : un immense tableau y a été accroché et s’impose dans l’espace épuré. Cet agencement permet d’agrandir visuellement l’espace : le décloisonnement agrandit les volumes, fait circuler la lumière et offre des perspectives plus larges.

 

Loft espace décloisonnéPhotos : Sébastien Hamelin – Loft espace décloisonné

Niches et recoins exploités

Dans le loft, les moindres recoins et niches ont été exploités de façon à multiplier les rangements et les espaces propres, le plus discrètement possible. Les éléments ont été cachés et les meubles et les étagères épousent la forme des murs.

 

Coin bureau cachéPhotos : Sébastien Hamelin – Coin bureau cachéCoin bureau cachéPhotos : Sébastien Hamelin – Coin bureau caché

Un espace bureau trompe-l’œil

L’espace bureau en est un bel exemple : abrité dans une large niche de la pièce de vie principale, il se situe à côté d’étagères servant à exposer des éléments de déco, derrière une cloison coulissante avec impression en trompe-l’oeil. Ce type d’installation, qui séduit un grand nombre de propriétaires, permet de réduire et agrandir l’espace à volonté tout en rendant invisible certaines installations.

 

Coin salon loftPhotos : Sébastien Hamelin – Coin salon loft

Jeu de pièces à construction

Particularité du loft : le garage s’imbrique dans le salon tel un jeu de pièces à construction. « L’interaction entre le volume du garage et celui du salon génère la création d’éléments de rangement latéraux », explique le nouveau propriétaire. Ainsi, des étagères ont pu être installées dans une niche de cet espace qui mord sur le salon. 

 

Patio loftPhotos : Sébastien Hamelin – Patio loft

La lumière pour donner l’impression d’espace

Dans ce lieu de vie, la lumière est apportée par la toiture et de grandes baies vitrées qui donnent accès à la terrasse et s’ouvrent entièrement pour agrandir l’espace. « Quand il fait beau, j’ouvre les baies vitrées et j’ai un salon qui fait 35 m² de plus ! ».

 

Cuisine loftPhotos : Sébastien Hamelin – Cuisine loft

Côté cuisine…

Épurée, minimaliste, cette installation regroupe le nécessaire dans un espace ordonné où tout est à portée de main pour cuisiner le plus facilement possible. Tout y est fonctionnel. La table centrale est équipée côté cuisine de tiroirs pour ranger la vaisselle, le petit électroménager ou les aliments. Côté salon, elle ne laisse apparaître qu’un espace pour dissimuler les tabourets de bar, de façon très esthétique. Une façon subtile de démarquer les espaces salon et cuisine.

 

Chambre sous pentePhotos : Sébastien Hamelin – Chambre sous pente

Des espaces sous-pentes optimisés

Dans les chambres des enfants, situées à l’étage, l’architecte a exploité les particularités des fondations constituées de 3 toitures en pointe. Pour exploiter les sous pentes, des modules bas permettent d’optimiser l’espace et de ne perdre aucun volume dans la pièce. « Il n’y pas d’armoire normande !, précise Damien Lenglart. 

Dans la chambre des parents, la tête de lit sert de rangement, la télévision est encastrée dans le placard et le dressing se trouve dans les sous pentes. Un agencement astucieux réalisé conjointement avec des artisans à l’écoute et dans le respect des règles de l’art.

 

Vous aimerez lire aussi :
>> Un duplex atypique optimisé par un architecte

Publié le 12/11/2015 par Fanny Bertrand
S'inscrire à notre newsletter
OK