TINY HOUSE : Une autre façon de vivre

En France, les micros maisons séduisent de plus en plus, en proposant une vie simple et surtout un bol d’air frais. Parmi elles, la Tiny House : un petit habitat sur roues, optimisé au possible et qui donne des envies d’aventure… Attention au départ !

Un autre mode de vie

L’idée peut paraître simple et pourtant elle a de quoi séduire : une Tiny House, c’est une petite maison entièrement faite de bois, mobile et écologique. Chaleureuse tout en étant taillée pour l’aventure, elle concrétise les rêves les plus intrépides et bouleverse notre vision de l’habitat, tant par sa forme que par ses valeurs.

Tiny House Photos : Tiny Heirloom – Tiny House « Elegant »

L’histoire d’une passion

C’est aux États-Unis, en 1999, que la première Tiny House a été fabriquée. Et c’est Jay Shafer, un designer passionné par le micro-habitat, qui s’est lancé dans l’aventure avec sa société Thumbleweed. Quelques années plus tard, avec l’ouragan Katrina et la crise immobilière aux États-Unis, la Tiny House a pris son envol et s’est imposée comme le mode de logement minimaliste et à moindre coût.

Jay Shafer devant une de ses Tiny HousePhotos : Thumbleweed – Jay Shafer devant une de ses Tiny House

En harmonie avec la nature

Cette proposition alternative symbolisée par le Tiny House Movement est avant tout faites de valeurs. Pour réduire l’impact de l’homme et de son logement sur l’environnement, une Tiny House est entièrement faite de matériaux écologiques comme le bois ou le métisse, un matériau conçu à partir de vêtements recyclés.

Certaines comme la “Elegant” de Tiny Heirloom optent même pour des panneaux solaires, pour réduire au maximum l’impact environnemental et être totalement autonomes.

Tiny House avec panneaux solairesPhotos : Tiny Heirloom – Tiny House avec panneaux solaires

Du génie dans l’agencement

Vues de l’intérieur, les Tiny House n’ont rien à envier aux maisons traditionnelles, car tout est pensé pour optimiser l’espace et favoriser le confort. Dans la cuisine, le peu d’électroménager et le petit chauffage n’encombrent pas le passage et les murs sont utilisés au maximum pour des étagères, des portes coulissantes ou des rangements en hauteur…

Tiny House avec cuisine fonctionnellePhotos : Tiny Heirloom – Tiny House avec cuisine fonctionnelle

Profiter de chaque espace

Partout, le moindre espace est optimisé, pour une machine à laver, un tiroir ou un petit panier. Et pour profiter de la hauteur des Tiny House – parfois plus de 4 mètresle lit est très souvent en mezzanine et offre une vue panoramique sur le ciel, pour des nuits presque à la belle étoile…

Lit mezzanine dans une Tiny HousePhotos : Tiny Heirloom – Lit mezzanine dans une Tiny HouseTiny House à l'espace optimiséPhotos : Tiny Heirloom – Tiny House à l’espace optimisé

Pratique, mais pas que !

Côté décoration intérieure, on est loin des standards pratiques et sans âme. Chez Tiny Heirloom, le mobilier est contemporain tout en respectant la philosophie du mouvement Tiny et privilégie le bois et les matières naturelles.

Le blanc est omniprésent pour gagner en luminosité et s’assortit à des couleurs tendances et pleines de vie comme le bleu canard. Avec en plus, quelques accessoires bucoliques, cette Tiny est un vrai cocon en pleine nature…

Tiny House avec coin salon tendancePhotos : Tiny Heirloom – Tiny House avec coin salon tendanceCoin repas avec vue sur la naturePhotos : Tiny Heirloom – Coin repas avec vue sur la nature

Une vie de liberté

Au delà de son style, le Tiny House Movement repose aussi et surtout sur la mobilité et la liberté. Vivre dans une Tiny House, c’est voyager là où le vent nous mène, et décider d’y rester sans contrainte. Finalement, c’est un peu une vie de bohème, comme un tour du monde autonome à la découverte des paysages les plus fous…

Tiny House avec vue sur un lacPhotos : Tiny Heirloom – Tiny House avec vue sur un lac

Et côté législation ?

Pour savoir ce que dit la loi sur les Tiny House, on est allé voir du côté de La Tiny House et de l’association Halem. Et le constat est sans appel : Pas de taxe, ni loyer, ni permis de construire ! Sauf négociation avec la mairie, on ne peut rester plus de trois mois sur un même terrain et il faut tout de même se plier à quelques obligations : se munir d’un permis BE, d’une remorque immatriculée et assurée, et assurer le bon traitement des eaux usées. Finalement, c’est peu de choses pour partir à l’aventure !

Tiny House de Jenna GuillamePhotos : The Tiny House Giant Journey – Tiny House de Jenna Guillame

Se recentrer sur l’essentiel

Dans son aventure, la Tiny House a emmené, avec elle, d’autres micro-habitats, qui comme elle prône ce retour à une vie simple, à contre courant du luxe et des grandeurs. Cabanes, dômes, containers… tous posent la même question : Et si on passait à côté de nos vies, en pensant à nos désirs plutôt qu’à nos besoins réels ? Alors si Jay Shafer en est déjà convaincu et a depuis entamé un tour du monde des Tiny House, nous on se pose la question et on commence sérieusement à rêver de contrées lointaines…

Maison préfabriquée simplifiéePhotos : Minimod – Maison préfabriquée simplifiée

Vous aimerez lire aussi :

Raphaël Cleret
Publié le 16/03/2016 par Raphaël Cleret
Clown en perdition, humoriste maudit, sa bonne humeur est contagieuse mais son humour l'est un peu moins. Dans la vie comme au travail, il est sensible, parle avec le cœur et pour la déco, c'est pareil ! Impossible de résister au coup de foudre quand un objet vintage lui fait de l’œil...
S'inscrire à notre newsletter
OK