Terrassés… par leur beauté !

Cet été, les terrasses exhibent de nouvelles essences de bois, privilégient l’écologie, rivalisent d’ingéniosité côté pose et jouent la carte des matériaux chics. Pour faire les belles sous le soleil. Par Nathalie Mora

Terrasse 01Photos : Tile Of Spain Porcelanosa – Terrasse 01

Encensez les nouvelles essences

De nouvelles essences écologiques tout en gardant un design remarquable, voilà le compromis. Désormais, le chêne, le douglas séché, le frêne thermo-traité et le bois Accoya® s’ajoutent à la gamme d’Architecture du Bois. Les deux premiers ont un aspect noueux authentique et sont naturellement résistants. Le thermofrêne est un bois chauffé qui empêche l’infiltration de l’eau. Sa couleur brune et son veinage singulier font tout son charme. L’Accoya®, lui, est réputé pour sa longévité et sa stabilité. Supérieure à celle des meilleures essences tropicales grâce à un procédé d’acétylation, sa durée de vie peut aller jusqu’à 50 ans ! Tous légèrement bombés, ces bois facilitent l’écoulement rapide de l’eau de pluie.

Consommez local…

Selon WWF, la France est le troisième importateur de bois exotiques, dont 40 % sont issus de coupes illégales. Choisir un bois local, c’est concilier progrès économique et social tout en préservant l’équilibre de la planète. Le robinier fait ainsi son entrée chez Alternabois. Cette essence importée d’Amérique du Nord au début du 17ème siècle est encore peu connue. Elle représente pourtant, en production, la troisième essence feuillue après le peuplier et l’eucalyptus et couvre 3,2 millions d’hectares dans le monde. Avec des caractéristiques équivalentes à celles du teck, le robinier constitue une réelle alternative à l’utilisation des bois tropicaux les plus prisés.

Terrasse 02Photos : Alternabois – Architecture du Bois – Terrasse 02Bois terrassePhotos : Alternabois – Architecture du Bois – Bois terrasse

…et durable !

La norme NF EN 335, qui répertorie la durabilité du bois en cinq classes de risque d’attaque biologique (plus l’indice est élevé, plus la résistance est satisfaisante), classe le robinier en risque 4. Ceci en fait l’une des rares essences admises naturellement à l’état brut sans aucun traitement chimique. La présence d’un antiseptique naturel, le robinetin, lui permet de résister aux attaques extérieures. Sa longévité exceptionnelle est de 25 à 40 ans quand il est en contact avec le sol, jusqu’à 80 ans sans contact direct et 500 à 1000 ans en milieu sec, sous abri.

Systèmes de pose qui s’imposent

Une fois l’essence choisie, on opte pour un système de pose pratique et résistant. Tour d’horizon des derniers concepts ingénieux. Plutôt pose vissée ou pose à clips ? Le premier système garantit solidité et simplicité mais les inconvénients sont les vis apparentes et la longueur du temps d’installation. Quant au second, si l’esthétisme et la rapidité sont assurés, de nombreux systèmes sont peu fiables et souvent onéreux. Et si on optait pour Topclip ? Ce nouveau concept proposé par le Kiosque Aménagement est inaltérable et résistant. La pièce en Inox A2 se fixe entre les lames et accompagne les mouvements naturels du bois. Pas de pointage, de cale d’espacement ni de pré-perçage. La pose est simple et rapide. Topclip se contente de 2 à 3 mm entre les lames, au lieu de 5 à 10 mm pour d’autres systèmes. De quoi s’offrir un aspect proche du parquet. Chaque bois fait l’objet d’une étude de compatibilité avec le système Topclip, ce qui permet de proposer la combinaison essence / dimensions la mieux adaptée au site de pose.

Terrasse 03Photos : Le Kiosque Aménagement – Architecture du bois – Terrasse 03Terrasse piscine 01Photos : Le Kiosque Aménagement – Architecture du bois – Terrasse piscine 01

Anticiper le montage

La possibilité d’un pré-montage de la terrasse en atelier présente de réels atouts. Alternabois propose ainsi d’avancer le chantier en atelier en préparant de grandes dalles adaptées aux dimensions de la terrasse. À partir d’un plan, celles-ci sont fabriquées en atelier simultanément au terrassement. La durée du chantier est raccourcie et la présence de l’artisan au domicile réduite à une journée. Et pour ceux qui attendraient l’arrivée des beaux jours pour se motiver, sachez que les fortes chaleurs sont néfastes au bois lors de la pose. Alors on se motive dès à présent, et on en profite dès les premiers rayons de soleil !

Du chic pour un effet choc

Le must cette année : la céramique. Un matériau élégant et esthétique pour un rendu très contemporain. De nombreux projets architecturaux sont réalisés avec ce matériau. La promenade maritime de la plage de Benidorm et son spectaculaire dégradé de couleurs en est un bel exemple. Désormais, la céramique s’invite chez vous. Roca, Gres de Breda, Porcelanosa, Colorker et bien d’autres ont opté pour ses multiples possibilités. Ce matériau innovant évolue au gré des tendances du design. Formes, couleurs, dimensions, motifs, son potentiel est infini, de la reproduction de la pierre naturelle au charme d’autrefois, jusqu’aux formes contemporaines teintées de gris. Côté couleurs, leur impressionnante variété offre des effets de style et des jeux de lumière. Les nuances naturelles accompagnées de motifs traditionnels jouent les ambiances classiques. Matières organiques et tonalités de blanc créent les atmosphères bien-être.

Terrasse et mobilierPhotos : Tile of Spain – Espace Aubade – Dremel – Terrasse et mobilierTerrasse et piscine 02Photos : Tile of Spain – Espace Aubade – Dremel – Terrasse et piscine 02Terrasse boisPhotos : Tile of Spain – Espace Aubade – Dremel – Terrasse bois

Top résistance

En plus de ses qualités esthétiques, la céramique est résistante au passage du temps et aux intempéries. Le grès porcelainé est reconnu pour sa durabilité. Alors que d’autres revêtements subissent une usure visible au fil des années, la céramique conserve sa couleur et sa forme d’origine. Résistante, anti-glissante, facile à entretenir, la céramique s’adapte à tout type de structure pour garantir un confort de vie optimal.

Jeu de mimes

Les carrelages pour l’extérieur imitent le bois et les pierres naturelles comme l’ardoise. Réalisés en grès cérame, ils sont faciles d’entretien, résistants au gel, à l’usure et antidérapants. Les dalles de pierre naturelle ou reconstituée sont, elles, plus épaisses et requièrent une pose traditionnelle sur sable. L’astuce : pour agrandir l’espace, le même carrelage habille le salon et la terrasse. Façon bois exotique, bois blanc, béton ou pierre volcanique, ce matériau surprend par la variété de ses aspects, à l’image des terrasses de cet été.
Publié le 12/10/2012 par La rédaction
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK