Ryad Chalal, un parcours atypique

Originaire de la région, le décorateur Ryad Chalal a décidé d’exporter son savoir-faire au Luxembourg, pays qui manque selon lui de ce type de talents. Par Camille Hurez

Portrait Ryad ChalalPhotos : – Portrait Ryad Chalal

Inspirations

« Je puise mon inspiration dans mon vécu, dans mes racines, au travers des différentes cultures observées lors de mes voyages mais aussi dans la mode. Je m’inspire également des différents courants artistiques et du travail de mes confrères a plus âgés. ».

Sa plus grande fierté

« Le projet professionnel dont j’ai été le plus fier est un restaurant que j’ai décoré au cœur du Luxembourg car il s’agissait d’un projet très complet dont je me suis occupé entièrement de la conception à la réalisation. Avec un budget restreint et un délai très court, il a fallu transformer un vieux bâtiment en un restaurant chic, à la hauteur des restaurants de Dubaï.»

Ses recherches

« Ce que j’aime le plus dans mon travail est la partie conception car le travail de recherches me permet de découvrir de nouveaux objets, de nouvelles tendances décoratives, de nouveaux matériaux. Mon esprit se nourrit de ces recherches et n’en devient que plus créatif. »

Dubaï Palm Ryad chalalPhotos : Dubaï Palm au Luxembourg – Dubaï Palm Ryad chalalDubaï Palm Ryad ChalalPhotos : Dubaï Palm au Luxembourg – Dubaï Palm Ryad Chalal

L’intolérance

« Ce que je déteste le plus, c’est la fermeture d’esprit des gens qui les conduit au sectarisme. L’art lui, n’a pas de frontière, tout comme mon esprit. »

Ses peurs

« Ne pas satisfaire mes clients, ne pas être compris dans mes idées décoratives, que l’on ne croit pas en moi ou encore ne pas être à la hauteur d’un projet sont mes plus grandes craintes. Heureusement, j’ai pu trouver l’apaisement et la confiance grâce à ma famille, mes amis et bien sûr mes clients.»

L’architecture en projet

« Mon plus grand regret est de ne pas avoir exercé la profession de décorateur d’intérieur plus tôt et de ne pas avoir fait des études plus poussées dans l’architecture. Malgré tout, cela reste un projet d’avenir. »

Son parcours en quelques lignes

Après l’obtention de son bac en 2000, Ryad suit un Deug Médiation Culturelle et Communication à la faculté de Lille 3. Par la suite, il intègre durant trois années une formation de décorateur d’intérieur option étalagiste dans une école parisienne, Lignes et Formations, et obtient le diplôme avec succès. Constatant que le Luxembourg manque sérieusement de décorateurs, il décide d’aller travailler là-bas et lance son site internet.

Publié le 22/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK