Quelle cave pour quel usage?

Adeptes de bons vins, vous appréciez les déguster autour d’une table avec vos proches. Mais avant cela, il faut savoir les conserver ! Comment s’y pendre?

Cave à vins HelicavePhotos : Helicave – Cave à vins Helicave

Température :

 

La température idéale de conservation varie selon vos attentes : souhaitez-vous déguster le spiritueux incessamment sous peu, ou attendrez-vous sa pleine maturité?

En général, le vin se conserve entre 8 et 16°C. Plus la température de la cave est basse et moins la maturité sera significative. Un breuvage destiné au vieillissement se conservera entre 10 et 12°C. Dans tous les cas, le vin ne doit pas subir de brusques changements de températures.

Lumière :

 

Le vin ne doit pas être exposé à la lumière, qu’elle soit naturelle ou artificielle. Dans le cas contraire, le breuvage risque de se dégrader par oxydation. l’obscurité quasi-complète est particulièrement essentielle dans le processus de vieillissement. Il n’est donc pas conseillé d’opter pour une armoire réfrigérée dotée d’une porte vitrée, sauf si vos vins sont destinés à une consommation immédiate.

 

Cave à vins HelicavePhotos : Helicave / La Sommelière – Cave à vins HelicaveArmoire à vins réfrigéréePhotos : Helicave / La Sommelière – Armoire à vins réfrigérée

L’humidité :

 

Les œnologues conservent leur vin en position horizontale. En connaissez-vous la raison? Tout est une question d’humidité ! En effet, le bouchon doit impérativement rester humide et donc en contact direct avec le vin. Ainsi, la bouteille reste hermétique. Sans contact, le liège se dessèche et laisse passer l’air, ce qui engendre l’oxydation.

Attention, toutefois, à ne pas submerger le bouchon. Un taux d’humidité trop élevé provoque des moisissures.

 

L’air :

Il est essentiel de conserver son vin dans une salle bien ventilée. L’air vicé et les effluves sont susceptibles d’altérer le goût. La cave pourvue d’un filtre à charbon actif est particulièrement efficace.

 

Publié le 13/01/2013 par Gabrielle Gilleron
S'inscrire à notre newsletter
OK