Moissonnier… l’audace créative

Audacieuse, la maison Moissonnier propose depuis 1885 des meubles alliant essences nobles et invention dans les patines, vernis, laques, cires, tapisseries et tissus imprimés. Du choix des matières premières aux plus petits ornements : c’est un véritable travail d’orfèvre qui est réalisé pour offrir de vrais bijoux à la maison.
Par Céline Guérin

Photos : Bibliothèque basse –

1885, l’histoire s’écrit…

Moissonnier c’est avant tout un homme, Emile Moissonnier, qui déjà en 1885 était considéré comme un ébéniste inventif doublé d’un peintre et sculpteur de renom. Très vite, cet homme courageux, seul dans son atelier, a exprimé son talent par la création de pièces uniques, d’une inimitable finesse d’exécution. Souhaitant transmettre sa volonté et sa passion de travailler des matériaux nobles, ce père fondateur a confié à ses deux fils son entreprise artisanale. C’est en 1946 qu’une nouvelle usine a été fondée, juste en face du petit atelier d’Emile. Un passage de flambeau entre père et fils, pour le début d’une grande aventure dans laquelle le bois occupe une place de choix. Aujourd’hui, ce sont trois générations d’ébénistes qui se sont succédé dans les ateliers de l’entreprise familiale à Bourg-en-Bresse, synonyme de qualité et savoir-faire made in France.

Photos : Commode laquée 573 / Commode Louis Transition – Photos : Commode laquée 573 / Commode Louis Transition –

Meubles d’antan conjugués au présent !

Chic flashy, charme trendy, look dandy, Moissonnier perturbe la grammaire des styles. Si l’on devait décrire le sien, on prononcerait les termes légèreté, fraicheur, désinvolture pour des collections de meubles haute-couture où les bronzes deviennent de vrais bijoux et les vernis, laques et cires se transforment en parures. Le propre de la marque est de créer des meubles mêlant modernité et tradition. Si votre cœur balance entre style contemporain et esprit Louis XVI, vous apprécierez l’espièglerie des créateurs qui créent secrétaires ou tabourets violets, bibliothèques et buffets aux patines acidulées, de quoi nous changer des meubles austères ! En apportant couleurs flashy et motifs improbables, la maison d’ébénisterie joue entre l’ancien et le moderne pour associer patines et tendances ! Avec audace, la maison forte d’un savoir-faire centenaire, propose des collections contemporaines reprenant les formes les plus emblématiques de notre patrimoine tout en respectant la grande tradition des arts décoratifs français.

Photos : Commode Louis XV / Pouf / Bergère Louis XIV – Photos : Commode Louis XV / Pouf / Bergère Louis XIV – Photos : Commode Louis XV / Pouf / Bergère Louis XIV –

Une invitation à la douceur

Chez Moissonnier, les modèles s’habillent au gré des tendances. De nouvelles collections voient le jour, toujours enrichies de modèles respectant le positionnement de savoir-faire à la française. Pour 2011, la «douceur de vivre» est à l’honneur. Par cet intitulé, la marque entend un état d’esprit propice à la liberté et à l’énergie créative. Maintenant qu’on a cerné l’idée, allons voir côté mobilier… De grandes tables à dîner, méridiennes et bergères, bibliothèques basses ou encore paravents, composent cette collection aux tons naturels. Une paisible unité dans laquelle on retrouve finitions en bois décapé alliées aux habituels jeux de patines et de tissus graphiques. Les amoureux du bois et des meubles d’époque, ont de nouveau revisité les grands classiques.
Publié le 12/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK