Les vérandas, radieuses pièces de lumière

On aimerait parfois avoir plus d’espace dans la maison, profiter davantage de son jardin, bénéficier de la lumière du printemps, aménager un nouvel intérieur, aérien et élégant… Et si on construisait une véranda ? Par Valérie Habracken

véranda et salon en résine LacourPhotos : Technal M. Lacour – véranda et salon en résine Lacour

Une pièce à tout faire

La véranda offre un nouveau standing à une habitation. Au moment du choix, entrent en jeu les goûts décoratifs, l’environnement, l’âme et l’esprit de la maison, ainsi que l’usage que l’on va faire de ce nouvel espace. Selon qu’elle sera jardin
d’hiver, salon, cuisine, salle à manger ou atelier, la véranda aura une physionomie bien différente. C’est une vraie petite révolution en soi : autrefois, il fallait plier son mode de vie à sa véranda, aujourd’hui, on peut y faire tout ce qui nous plaît ! Que
l’on souhaite une extension par goût des réceptions ou pour donner libre cours à sa passion du jardinage ou de la peinture, l’orientation ne sera pas la même, ni les matériaux, ni la décoration. Il faut aussi déterminer s’il y aura beaucoup d’allées et venues – un détail important pour le choix des portes et leur mode d’ouverture -, quel type de lumière on recherche (transparence totale ou douceur intime) et bien sûr ne pas négliger l’isolation thermique, essentielle si l’on souhaite profiter de la véranda tout au long de l’année. Toute une gamme d’équipements complémentaires (alarmes, verrouillages, stores, volets, aération, éclairage…) permet enfin de rendre cette pièce encore plus confortable et sûre. L’idéal est une véranda que l’on perçoit comme une extension naturelle de l’habitation, avec tout le confort d’une pièce traditionnelle.

véranda rouge ReynaersPhotos : Reynaers – Keller – véranda rouge Reynaersvéranda et salon KellerPhotos : Reynaers – Keller – véranda et salon Keller

Tout au long de l’année

Le concept de véranda habitable toute l’année est à présent partagé par l’ensemble des fabricants. Au rayon des nouveautés de cette année, on note les performances thermiques de plus en plus remarquables qui autorisent aujourd’hui la fabrication de vérandas à basse consommation énergétique et respectueuses de l’environnement.
Certaines marques proposent des toitures de terrasse avec protection solaire intégrée résistante au vent et étanche à l’eau, basée sur une structure en aluminium (Renson) ou des vérandas-extensions à ossature bois (concept lancé par Rénoval).
Ces extensions ont l’avantage d’être plus légères que les vérandas traditionnelles et évitent les multiples contraintes administratives ou techniques rencontrées ordinairement lors de la construction d’une pièce en plus pour la maison.
Les astuces et innovations sont tellement nombreuses et bluffantes (que ce soit le double‑vitrage chauffant ou auto-nettoyant, les ossatures mixtes bois/alu, les lames de protection solaire intégrées au verre du vitrage, pour ne citer que ces quelques exemples !) qu’un rendez- vous chez un bon vérandaliste s’impose… Pour donner naissance à votre rêve, et peut-être rêver plus encore devant l’infinité de possibilités qui s’offre à vous !

Baies vitrées : misez sur l’ouverture !

Avec le retour des beaux jours, on a envie de profiter au maximum des rayons du soleil chez soi. Les baies vitrées permettent de s’offrir ce bain de lumière tout en représentant une bonne alternative à la véranda. La baie vitrée agrandit l’espace
intérieur et ouvre la maison ou l’appartement sur l’extérieur. Les baies possèdent quelques avantages sur les classiques portesfenêtres. Cependant, ces vastes ouvertures impliquent certains choix concernant le type de vitrage ou le matériau du châssis. Pas si simple…

Côté coût(s)

Pour éviter surchauffes estivales et déperditions hivernales, quelques règles de bon sens sont à respecter.
L’exposition idéale d’une baie est le plein sud : en été le soleil est haut, les rayons proches de la verticale, et les baies sont faciles à protéger par un simple débord de toit, par exemple. Avec une très grande surface vitrée, il sera plus difficile de maintenir une température de confort. Il est alors plus que recommandé d’investir dans un double ou un triple vitrage. Le triple vitrage est plus lourd et onéreux mais il est thermiquement plus efficace. Beaucoup plus répandu, le double vitrage est facile à monter et offre une isolation des plus satisfaisantes. Cela dit, l’efficacité d’une fenêtre est en grande partie liée à la qualité de son châssis ainsi qu’à la manière dont celui-ci est monté dans le bâti.

couloir éclairé Saint gobainPhotos : Saint Gobain – Tryba – couloir éclairé Saint gobainsalon trybaPhotos : Saint Gobain – Tryba – salon tryba

Côté déco

Plus décoratives, les menuiseries en bois séduisent par leur côté noble et chaleureux. Le choix est vaste entre la solidité du chêne, la résistance des bois exotiques, ou le faible coût du pin… Mais le point faible reste l’entretien : le bois doit être périodiquement lasuré, verni ou peint, après avoir été décapé et poncé. Heureusement, la plupart des traitements ont désormais une très longue durabilité. L’aluminium offre quant à lui des profilés particulièrement élégants, adaptés aux baies vitrées de grande dimension. Enfin, les menuiseries en PVC ont longtemps eu mauvaise réputation à cause de leur manque de finesse. On peut cependant se laisser tenter, car elles sont résistantes aux intempéries, très compétitives au niveau prix, faciles d’entretien, et leur design a nettement évolué.
Publié le 23/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK