Les différents systèmes de filtration de piscines naturelles…

Les piscines naturelles peuvent bénéficier de différents systèmes de filtration. Certains sont plus coûteux, d’autres nécessitent moins de surface… Les ingénieurs rivalisent d’ingéniosité pour préserver notre nature. Zoom sur les technologies d’épuration de l’eau. Par Elise Coqueret

FiltrationPhotos : Skimmer, chez Berchoux – Filtration

Au fond de la piscine…

Ce système est le plus gourmand en espace, il se compose de trois zones distinctes : la zone de baignade, la zone d’épuration et celle de régénération. Le bassin de baignade doit être impérativement équipé de skimmers en surface, afin de pouvoir éliminer les grosses impuretés : c’est l’apurement en surface. La filtration principale se fait par le fond du bassin. Celui-ci est relié au bassin par une colonne de décantation. Les particules organiques lourdes s’y déposeront, tandis que les particules organiques légères remontent dans le bassin d’épuration. Ces substances organiques minéralisées sont ensuite absorbées par les plantes. Un système de pompe assure le renouvellement total du volume d’eau du bassin toutes les 8 à 12 heures.

Par débordement et filtre enterré…

Ce système nous vient tout droit d’Autriche, et se compose de deux zones d’égale dimension : la zone de baignade, et celle de régénération, séparées par un mur immergé composé de sacs de gravier. La rigole de débordement sert à collecter les grosses impuretés, tandis que l’eau est emmenée par une pompe jusqu’au filtre enterré, puis ramené au bassin de baignade. La surface des zones à épuration est moindre, puisqu’une partie de la filtration de l’eau se réalise sous terre.

SchémaPhotos : Schéma système moduleo 1 – Aquatiss – SchémaPiscine naturelle 01Photos : Tuinenvanpoucke – Piscine naturelle 01

Filtre végétal et carbonateur

Ce système se compose de deux zones, séparées par un mur immergé qui s’arrête à 20 cm sous la surface de l’eau. Dans la zone de régénération végétalisée et minéralisée, il est possible d’incorporer un filtre végétal pour obtenir une eau parfaitement claire. Un carbonateur aidera à éliminer les algues.

Espace de vie aquatique

La piscine naturelle reste un milieu de vie aquatique. Une fine couche d’algues, des débris végétaux ou de sédiments apparaissent souvent. Petit bémol : l’utilisation d’un robot s’impose souvent quotidiennement. D’autant plus que ces résidus ne traduisent pas une mauvaise qualité de l’eau, mais simplement une forte présence d’éléments minéraux comme les nitrates ou le phosphore. Et si libellules et grenouilles envahissent l’espace, au premier plongeon elles regagneront la zone de régénération, et sont un réel atout pour lutter contre les moustiques ! Que du bonheur !

Piscine naturelle 02Photos : Bioteich chez Savreux – Piscine naturelle 02

Publié le 22/10/2012 par Elise Coqueret
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK