La décoration végétale : écolo-chic !

La nature a fait une apparition remarquée dans la
décoration. Tableaux végétaux, cloisons en herbe
à chat, plafonds gazonnés et autres idées folles ont germé
dans la tête des créateurs, pour voir la vie en vert !
Par Valérie Habracken

Photos : Flowall –

Inside-Outside

L’air du temps installe la nature
au cœur du quotidien et efface
les limites entre l’intérieur et
l’extérieur. À l’heure où la majorité
des Français vit en ville, l’envie de
verdure n’a jamais été aussi forte.
Rien de tel en effet qu’un carré de
gazon pour adoucir les mœurs citadines.

Végétalisez !

Ficus et fleurs coupées peuvent
finir par lasser,
les tendances actuelles vont vers le
nouveau, le surprenant et l’écologique.
L’air du temps, certes, mais
aussi le goût pour la décoration
asiatique et l’influence de quelques
designers sont à l’origine d’un
véritable foisonnement d’idées à
piquer pour mieux végétaliser son
chez-soi.

Photos : Amaury Gallon – Photos : Vertilignes –

De vert vêtus…

Prise de conscience écologique,
retour à des éléments simples
et naturels… Le déclic s’est produit lorsque
le botaniste et chercheur Patrick
Blanc a revêtu de vert les murs du
musée du Quai Branly à Paris. Depuis,
ses façades vertes sur support
de feutre s’épanouissent un
peu partout : hôtels, restaurants,
appartements…

Végétaux pour tous

Solides, légers et 100 % écologiques,
les murs végétaux
illustrent à merveille la mode
verticale qui se généralise aujourd’hui
pour compenser le manque
de terrains libres en milieu urbain.
Flowall permet de cultiver un jardin
vertical dans n’importe quelle
pièce, y compris la cuisine ou la
salle de bains. Il suffit d’y incorporer
les plantes
adéquates !

Photos : Flowall – Photos : Amaury Gallon –

Un intérêt écologique

À la tête des Jardins de Babylone,
Amaury Gallon réalise de véritables
jardins écologiques verticaux et
dépolluants, à l’intérieur comme
à l’extérieur. Ingénieux, le tissu en
millefeuille sur lequel sont fixés les
végétaux gonfle pour récupérer
l’eau. Le jeune designer végétal a
également imaginé des espaces verticaux
où poussent des plantes potagères
tout au long de l’année ainsi
que des murs végétaux composés
de plantes aromatiques ou médicinales.

Matières vivantes, matériaux innovants

Du mur au tableau végétal, il n’y avait
qu’un pas… Vertilignes propose
Mysquare, un carré qui s’accroche
au mur ou se déplace au gré des
envies. À l’intérieur d’un cadre, un tapis ensemencé et autoportant
sert de support à diverses
plantes. Sur sa lancée, Vertilignes a
créé également des mini jardins
nomades à poser un peu partout
et des écrans végétaux qui peuvent
accueillir jusqu’à 28 plantes.

Photos : Vertilignes – Photos : Hortus Verde –

Tout simplement renversant

La décoration végétale peut
aussi être réelle
fantaisie, voire de grain de folie.
Étonnantes et démentes, les tables
Relief de Patrick Nadeau ont été
l’une des attractions de l’exposition
Hybrid au dernier salon Maison et
Objet. Faire pousser de la verdure
sous les tables, il fallait y penser !
Il explore l’intégration des plantes
dans la vie de tous les jours. Au croisement
du design, de l’innovation et
du végétal, ses créations laissent
rarement indifférent.

Matière première extraordinaire

Question surréalisme, les créations
d’Hortus Verde ne sont pas en
reste ! Plafonds engazonnés, arbres
en lévitation, fresques, cloisons en
herbe à chat…
Les végétaux et fleurs qui, sans
eau, sans lumière, sans entretien,
gardent fraîcheur et souplesse au fil
du temps, se transforment en une
matière première extraordinaire.
Façonnée, sculptée, réinventée à
l’infini, elle permet des créations
très design ne nécessitant aucun
soin.

Photos : Hortus Verde – Photos : Patrick Nadeau –

La vie en vert

Sans doute un peu fou lui aussi, le
designer et architecte Alexis Tricoire
a créé l’an dernier Vegetal
Atmosphere, studio-laboratoire
de prospective en design végétal.
Le studio conçoit et réalise des architectures,
des scénographies, du
mobilier et des objets en explorant
de nouvelles techniques de végétalisation
adaptées à l’intérieur comme
à l’extérieur. Avec ses lustres végétalisés,
ses lianes rappelant des
branches d’arbres, ses coussins
d’herbe, Alexis
Tricoire défriche de nouveaux territoires.

Eco-sculpture

Paysages où
se marient l’eau, les minéraux, les
végétaux et les animaux.
Paul-Louis Duranton, biologiste marin
de formation, est l’inventeur du
concept de l’éco-sculpture. La nature est ainsi mise
en scène dans l’écrin d’une forme
rocheuse distribuant harmonieusement
les espaces pour l’eau, la
faune et la flore. L’éco-sculpture est
un concept qui s’applique à des présentations
très variées : murs végétalisés,
bassins, aquariums et terrariums.

Photos : Alexis Tricoire –

Publié le 12/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK