La déco des années 50 revisitée !

Très tendance, le style fifties version 2013 s’adapte à nos intérieurs tout en douceur. Vintage et moderne, c’est possible !

bibliothéque vintage de CassinaPhotos : Cassina – bibliothéque vintage de Cassina

Meubles et accessoires se rhabillent…

Pour mélanger ancien et contemporain, bref faire du jeune avec du vieux, le plus simple est de changer  la couleur d’origine. C’est bien le credo de Vitra Cassina qui réalisent un pourcentage non négligeable de leurs ventes avec leurs belles rééditions. Pour que les modèles légendaires continuent à plaire, donnons-leur un coup de pinceau ! Voyez l’Eames Plastic Chair (produite par Vitra à partir de 1957), proposée jusqu’au mois de mars en gris perle par le fabricant, qui proclame :  » l’association sobre confère au fauteuil une apparence de raffinement contemporain « . On avait bien compris !

Vintage, mais pas trop

Le style  » néo années 50  » fait aussi l’inventaire parmi les modes et tendances héritées de cette époque-là. Par exemple, au sol, on oublie définitivement les damiers noir et blanc et on opte pour un beau parquet, de préférence d’inspiration scandinave, en bois clair. Les tapis et les façades de meubles prennent des tons plutôt neutres (impensables dans les années 50!). On mise aussi sur les jaunes, les verts ou les bruns moyens. Ou pourquoi ne pas jouer sur les motifs graphiques, comme les rayures du buffet bas Multicolore d’Emmanuelle Legavre ou les dessins du buffet Victor de Roche Bobois qui font très 2010 !

Changer les matières

Changer les matières ou les finitions est l’autre moyen de réinterpréter une époque. Voyez le nouvel habillage des meubles : les canapés se revêtent de tissus suédés, les matières brutes cèdent la place à des mix de bois et de laque, le chrome est remplacé par le métal brossé. Red edition élargit ainsi sa gamme de canapés Fifties avec des versions cuir et colorées après avoir commercialisé un très classique tissu gris chiné conforme au style d’origine. On fabrique en plastique ou en fibre de carbone ce qui était en bois, pour plus de solidité et de confort. Dans cet ordre d’idées, dans les cuisines, on va garder le look rétro pour les appareils électro-ménagers, mais changer ce qu’ils ont sous le capot. On préfèrera en effet tout ce qui répond aux nouvelles normes de consommation d’énergie ! De la gaieté, oui, mais qui ne pèse pas trop sur la note d’électricité…

Le recyclage intelligent

Dernier avatar du style  » néo fifties « : l’influence assumée. Le designer nippon Naoto Fukasawa assume ses recyclages en appelant ses collections  » Déja Vu  » (chez Magis). Le siège  » Re-Trouvé  » conçu par Patricia Urquiola est un hommage au style baroque de Serge Roche. Minotti sort un fauteuil Prince aux courbes très fifties. Jusqu’à la grande distribution qui est touchée elle aussi par cette vague  » rétro mais pas trop  » : La Redoute propose dans son catalogue une table basse Nymphéa qu’on jugerait sortie tout droit d’un film de Jacques Tati et Fly s’inspire des créations de Charles et Ray Eames avec sa chaise Exit.

canapé Red editionPhotos : Canapé Red edition / Table basse La Redoute / Chaise Exit Fly – canapé Red editionTable basse Nymphéa de La RedoutePhotos : Canapé Red edition / Table basse La Redoute / Chaise Exit Fly – Table basse Nymphéa de La Redoutechaise Exit de FlyPhotos : Canapé Red edition / Table basse La Redoute / Chaise Exit Fly – chaise Exit de Fly

Publié le 13/02/2013 par Valérie Habracken
S'inscrire à notre newsletter
OK