L’escalier pas à pas…

Voici la marche à suivre pour que votre escalier ne soit plus le grand délaissé mais l’atout déco de votre intérieur.
Par Céline Guérin

Photos : SK Bois –

L’escalier a la forme !

Pour les petits espaces, je vous dis hélicoïdal ou en colimaçon. Ces escaliers permettent de gagner de la place, sans négliger le côté esthétique. Moins confortable mais très original, on peut également penser à l’escalier à pas décalés, c’est à dire des marches réduites de chaque côté comme emboitées. Aérien et léger, l’escalier flottant ou suspendu, avec ses marches qui semblent simplement collées au mur, est idéal pour les intérieurs modernes. Le résultat est admirable mais la mise en œuvre assez complexe car votre mur doit être renforcé et les marches très solidement fixées.

Photos : Atout Hauteur / La menuiserie Coupet – Photos : Atout Hauteur / La menuiserie Coupet –

Les astucieux

Les escaliers se veulent originaux et surtout pratiques. En deux temps trois mouvements votre escalier devient un coin rangement ! Placards intégrés, tiroirs entre deux marches ou étagères suspendues : rangement optimisé assuré ! C’est ce qu’on appelle l’escalier multifonctions, qui dépasse son rôle initial. Dissimulant intelligemment vos rangements, il sera alors vu comme un meuble à part entière. L’autre possibilité est de faire de votre escalier une cloison séparatrice, son implantation vous permettra par exemple de partager cuisine et salon.

Photos : Réalisation Agence Levitate / Astral / Metalstep – Photos : Réalisation Agence Levitate / Astral / Metalstep – Photos : Réalisation Agence Levitate / Astral / Metalstep –

Déco à gogo !

Pour les plus imaginatifs, il est possible de peindre ses marches ou encore d’y poser du papier peint. Vous pouvez également imprimer des photographies sur des bandes de papier et les coller.
Autre astuce déco : apposez des carreaux de carrelage ou morceaux de miroir façon mosaïque sur vos contremarches, contraste assuré ! Pour donner du cachet à votre escalier vous pouvez également valoriser le mur sur lequel il vient s’appuyer. Stickers, peinture flashy, photos XXL laissez aller votre fantaisie pour une totale harmonie. Pour plus de relief, optez pour un escalier illuminé, intervenez directement sur les marches en y encastrant des spots. Si vous ne voulez pas vous lancer dans des travaux compliqués, des Led autocollantes feront également l’affaire, osez !

Escalexique !

– Nez de marche : partie de la marche qui dépasse de la contremarche, on peut l’apercevoir à vue de nez.
– Echiffre : Il s’agit juste du mur sur lequel repose votre escalier.
– Un escalier débillardé : se dit lorsque le virage se fait par une courbe continue, sans s’appuyer sur des poteaux d’angle.
– La trémie : c’est le vide créé dans le plancher pour permettre le passage de l’escalier.
– Crémaillère : c’est un terme qui caractérise le montant oblique supportant les marches.
– Le palier de repos : comme son nom l’indique, il s’agit du palier intermédiaire où se reposer entre deux volées de marches.
Publié le 23/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK