Installer et entretenir votre sauna ou hamman chez soi

Les deux types d’installation, sauna ou hammam, sont très différents. Voici un petit guide pratique pour chacun de ces équipements qui vous aidera sans nul doute à faire le bon choix.
Par Ombline Van de Weyer

Photos : Nordique France multi sauna –

L’installation de votre sauna

Si vous optez pour un sauna préfabriqué, il faudra juste vous assurer que le plafond soit d’au moins 2 m de hauteur. Si tel n’est pas le cas, il faudra vous orienter vers un sauna sur mesure. Le sauna par habillage de mur peut se révéler un choix judicieux.
Par ailleurs, la ventilation est un élément majeur. Une mauvaise ventilation provoque une température anormalement élevée du sol et des banquettes et une montée en température difficile, et accélère la détérioration des lambris des murs et du plafond. La protection thermique du poêle pourra également se déclencher afin d’éviter une surchauffe. Au-delà de la dimension sécurité, une bonne ventilation garantit un bain agréable, à une température confortable avec un air renouvelé. Les banquettes et les caillebotis conserveront un bel aspect. Dernier avantage, et non des moindres, vous consommerez moins d’énergie pour chauffer votre sauna.

L’installation de votre hammam

Un hammam pourra être installé n’importe où dans la maison pour peu que vous disposiez d’une arrivée et d’une évacuation d’eau à l’emplacement du générateur de vapeur. Concernant l’alimentation électrique, il sera nécessaire de prévoir un câble adapté à la puissance du générateur. A la différence du sauna, cette phase devra être confiée à un électricien compétent. La cabine devra bien sûr être installée sur une surface plane. Selon le modèle que vous aurez choisi, il vous faudra réaliser un bac receveur carrelé étanche avec siphon d’évacuation. Certaines cabines sont commercialisées avec un bac en option, ce qui ne dispense pas du siphon d’évacuation.

Petit guide d’entretien

Le sauna ne requiert quasiment aucun entretien. Cependant, afin d’optimiser sa durée de vie, il est conseillé de respecter un minimum de précautions. Brossez régulièrement les banquettes et caillebotis avec un détergent doux. S’agissant du traitement du bois, nous vous recommandons d’appliquer plusieurs couches de vernis marin afin de protéger le seuil de porte, les poignées, les caillebotis et l’éventuel marchepied. Les banquettes, habillages ou dossiers devront être huilés des deux côtés avec une huile spéciale, qui imprègne le bois et le rend imperméable à l’eau. L’entretien du sauna deviendra alors rapide et aisé. Attention, si votre sauna est ancien et que les banquettes ou habillages n’ont jamais été traités, il se peut que l’huile modifie la teinte du bois. Par ailleurs, si votre sauna possède une porte vitrée, il est conseillé de vernir ou huiler fréquemment la moulure inférieure qui peut se dégrader du fait de la condensation.

Photos : Porcelanosa Sauna Gala / – Photos : Porcelanosa Sauna Gala / –

Pour les pierres

Concernant le bac à pierres, nous vous recommandons d’effectuer un contrôle deux fois par an. Retirez toutes les pierres et aspirez les résidus de pierres et de tartre déposés au fond du bac. Placez des pierres d’un gabarit suffisant et remplacez les pierres détériorées. N’utilisez que des pierres en diabase. Contrairement aux pierres ordinaires qui peuvent endommager le poêle, celles-ci se distinguent par une montée en température et un refroidissement rapides. De plus, elles ne se brisent pas lors de l’arrosage. S’agissant du remplissage du bac, placez les pierres autour des résistances, jusqu’à 5cm au-dessus du rebord du poêle, sans forcer. Attention à ne jamais poser de pierres sur les grilles des déflecteurs latéraux, ce qui entraînerait une surchauffe du poêle et déclencherait la protection thermique.

L’entretien du hammam

La cabine ne requiert pas d’entretien spécifique. Elle doit simplement être nettoyée régulièrement à l’aide d’un détergent doux. En revanche, certaines précautions doivent être observées pour un fonctionnement optimal du générateur de vapeur. Ainsi, nous vous recommandons de le placer dans un endroit sec et ventilé. Par ailleurs, comme chaque appareil à vapeur, le générateur est sensible au calcaire. Il est donc indispensable de l’alimenter avec une eau intégralement adoucie. Enfin, surveillez le niveau de sel présent dans l’adoucisseur. Notez par ailleurs que si votre installation ne comporte pas d’adoucisseur d’eau, un détartrage périodique du générateur de vapeur sera nécessaire, en fonction de la dureté de l’eau.

C’est bon pour la santé !

Au-delà du bien-être et de la relaxation, ces équipements permettent d’entretenir son corps. Ils soulagent les arthroses et les courbatures, et plus généralement apaisent les douleurs articulaires et musculaires. Le sauna permet d’éliminer les toxines, car à température élevée, il active la circulation sanguine. Avec un hammam, le corps est relaxé et la peau parfaitement nettoyée. A noter : une séance de hammam devra être précédée d’une petite douche tiède afin de conditionner la peau à une température élevée.
Publié le 12/10/2012 par La rédaction
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK