Du neuf avec du vieux !

Le vintage revient en force  ! De la nostalgie, d’accord, mais attention, customisée, revisitée, bref, contemporaine. On ne veut pas de bibliothèque nid à poussière, héritage de nos aïeux, mais l’âme d’un meuble d’antan avec un sacré coup de jeune. Par Ombline Van de Weyer

Étagère violettePhotos : – Étagère violette

Storyteller Isabel Quiroga

Voici notre coup de cœur, j’ai nommé le « Storyteller » de la créatrice hollandaise Isabel Quiroga. Voici un superbe exemple de recyclage, où de vieilles tables basses coupées en deux et réassemblées trouvent une seconde jeunesse sous forme de bibliothèque. On adore l’unicité de couleur, qui dénote avec le style dépareillé de chacune des pièces. Onirique, poétique, on se retrouve plongé dans un univers de conte de fées.

Étagère escabeauPhotos : – Étagère escabeau

Roche Bobois

Voici une bibliothèque totalement rétro, un chouilla désuette, mais terriblement charmante. Ne soyez pas surpris si vos invités vous demandent l’adresse de votre antiquaire. Avec cette échelle de libraire de la collection « Architecte » pour Roche Bobois. On joue sur le détournement d’objet avec cette bibliothèque qui n’en est pas vraiment une.

Étagère CorrespondancesPhotos : – Étagère Correspondances

Roche Bobois – Correspondances

Bibliothèque de coloriste. Celle-ci semble directement issue des magasins de bonbons de notre enfance. On y trouvait des bocaux transparents remplis de caramels, d’Harlequin et autres merveilles gustatives. Dotée de six tablettes en chêne massif, elle possède deux tréteaux qui permettent un réglage en hauteur. Vous pourrez y loger la collection des œuvres complètes de vos auteurs préférés, ainsi que vos revues, magazines et tous vos objets déco ! Patinée et cirée à l’ancienne, elle ne manquera pas d’évoquer chez vous des réminiscences d’antan : le parquet qui craque sous les pas, le « gling-gling » de la clochette accrochée à la porte et le vendeur avec son tablier et son large sourire. Rien que pour ça, ça vaut le coup !
Publié le 22/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK